Corse Net Infos - Pure player corse

Deuil périnatal : En Corse, LéA V.I.E apporte son soutien aux parents endeuillés


Rédigé par le Lundi 15 Octobre 2018 à 18:25 | Modifié le Lundi 15 Octobre 2018 - 22:23


Ce lundi 15 Octobre, c'était la journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal. En Corse plusieurs parents sont endeuillés après la perte de leur bébé avant, pendant ou après la naissance. Ainsi entre avril 2017 et aujourd'hui Nolan, Noé, ,Jules, Zoe, Laudea, Andrea, Pierre-joseph, Lucas et Nina sont partis de la sorte laissant dans l'émotion que l'on imagine de nombreuses familles. Depuis 2007 pourtant l'association LeA V.I.E, portée par Céline Jubert, sa présidente, et Florence Dupuis, vice-présidente apporte tout son soutien et propose une aide aux démarches tant administratives que matérielles aux familles qui subissent ce drame horrible. Lundi l'association a organisé un débat à l'hôpital de Bastia puis en compagnie des paranges, qui avaient pu gagner la place Saint-Nicolas, a rempli un tableau avec tous les prénoms de ces petits êtres prématurément disparus en Corse au cours des derniers mois. En vidéo, les explications de Céline Jubert.


Ce lundi, Céline Jubert, Florence Dupuis et touts les parents qui les accompagnent ont voulu se faire entendre. 
La présidente de LeAV.I.E. a longuement expliqué à l'hôpital de Bastia quel avait été son cheminement qui un jour s'est confondu avec celui de sa vice-présidente afin d'aborder aujourd'hui d'un même front le douloureux problème du deuil périnatal.

Le 31 juillet 2003, j'ai donné naissance à ma première fille, Léa. Quelques jours auparavant, les mots avaient été posés sur mon ventre : mort fœtale in utero. Deux jours après sa naissance, je quittais l'hôpital sans mon bébé et avec un vide immense dans le ventre. Malgré le soutien de ma famille, des médecins., des sages femmes, du personnel du service gynécologie de l'hôpital. J'éprouvais un grand besoin d'entrer en contact avec des mamans, des parents touchés par ce deuil si particulier. Je me suis vite rendu compte qu'aucune structure n'existait en Corse.
C'est ainsi que l'idée m'est venue de créer une association, association créée en 2005.
Puis j'ai fait la connaissance de Florence et de son mari Alain. Ils venaient de perdre leur bébé en novembre 2005 et avaient auss i créé leur propre association. Nous avons l'ait un bon bout de chemin côte à côtepuis en 2007 nous avons fusionné nos deux structures pour fonder LéAV.I.E (Vivre, iinformer, espérer)


Nos objectifs sont multiples.
Nous apportons un soutien, une écoute aux parents endeuillés
Nous proposons une aide aux démarches administratives et matérielles dans les cas par exemple où il est trop difficile aux parents de débarrasser la chambre du bébé
Nous conseillons lorsque les parents ont des questionnements concernent les mots à dire aux autres enfants, à la fratrie.
Nous répondons. aux angoisses des mamans (et des papas) lorsqu'une autre grossesse arrive
Nous participons en aidant financièrement pour le rapatriement des corps lorsque le bébé décède sur le continent 
Autant de situations que nous avons nous mêmes traversées. Nous n'avons pas le prétention de nous proclamer médecin, sage-femme ou psychologue : nous avons simplement le souhait d'apaiser, même un tout petit peu, le chagrin qui suit ce deuil hors normes, deuil tabou, deuil souvent incompris par les proches, deuil d'un bébé qu'on a pas vraiment connu.
Lorsque c'est nécessaire, lorsqu'ils en ressentent le besoin, nous orientons les bénéficiaires soit vers le corps médical, soit vers des psychologues.
LéA n'intervient pas dans les questions religieuses et ne s'implique pas dans les procédures jurdiques.


Depuis 2007, nous avons eu l'occasion d'aider plusieurs familles, Plusieurs histoires toutes différentes : IMG, mort foetale à différents termes, décès lors de la naissance.
Pour certains nous ne sommes qu'une étape sur le chemin du deuil, pour d'autres nous sommes un appui pour accompagner la naissance du bébé d'après, et pour d'autres encore nous éveillons en eux le désir de s'investir dans ce parcours d'aide?
De ce fait, grâce à Rachel, une maman d'Ajaccio qui nous a rejoint l'année dernière, nous envisageons de créer une antenne sur Ajaccio, et peut être un jour aussi sur Corte.

Depuis 2010 nous  figurons au CIANE (Collectif Inter Associatif autour de la Naissance), Le CIANE est constitué d'associations françaises concernées par les questions relatives à la grossesse, à la naissance et aux premiers jours de la vie. 

Depuis 11 ans nous œuvrons pour la bonne évolution de notre structure :
Nous souhaitons aujourd'hui mettre à l'honneur l'association "A Nostra Stelluce" dont l'existence fut brève mais intense. Sa présidente„ Maria Donnary, s'est largement investie et à eu entre autre l'idée de la création de boites souvenirs proposées aux parents endeuillés. Ils y trouveront la photo et les empreintes de leur bébé et ils pourront investir cette boîte en y mettant d'autres souvenirs liés à leur petit. Maria a aussi lancée l'idée de faire confectionner des nids d'anges par des tricoteuses, ces nids d'anges serviront à présenter le bébé à ses parents dans un esprit plus doux, plus cocooning. Maria a clôturé son association après quelques mois. pour des raisons qui lui appartiennent, elle nous a autorisé à continuer les boites et les nids d'anges. Les parents trouveront une carte de LéA VIE dans ces boites. Ils peuvent ainsi prendre contact avec nous s'ils le veulent et quand ils le veulent
Nous tenons d'ailleurs à remercier les sages femmes, les infirmières pour leur investissement dans l'organisation et le suivi de ces boites, sans elles ce projet ne pourrait être abouti. 


L'espace réservé au cimetière do Bastia pour accueillir les anges partis trop tô de même que les décrets et arrêtés du 20 août parus au JO du 22 août 2008 qui comblent un vide juridique qui existait pour les foetus nés en dessous de 22 SA nous montre que la prise en charge du deuil périnatal évolue mais il reste encore du chemin à parcourir. 

 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:10 Bastia : La Maison du Sacré Cœur a ouvert ses portes

Dimanche 18 Novembre 2018 - 10:19 Miomu : Une voiture quitte la route de la corniche

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie