Corse Net Infos - Pure player corse

Derby : L’ACA plus réaliste face à un GFCA diminué et timide (2-0)


Rédigé par José Fanchi le Lundi 18 Août 2014 à 22:36 | Modifié le Mardi 19 Août 2014 - 00:10


A partir de la 34e minute et le 2e but d’Oliech, le derby GFCA-ACA a sombré dans la monotonie. Il y avait de l’ambiance certes, mais sans plus, excepté les tribunes du stade Ange-Casanova pleines à craquer. Mais de derby, il n’y eut que le nom. Et c’est tout. L’expérience de l’ACA a certes prévalu mais sans faire un grand match, les Acéistes se sont montrés plus réalistes sans pour autant atteindre des sommets de technique. Deux buts, sans plus.


((Photo Stéphane Corallini)
((Photo Stéphane Corallini)
A Mezzavia, GFCA : 0 ACA : 2 0 (0-2)
Buts pour l'ACA : Fauvergue (14e), Oliech (34e)
Arbitre : M. Bien
Avertissements : Martinez (16e) et Filippi (41e); Lesoimier (20e), Goncalves (30e), Fauvergue (45e), Perozo (89e)
3 0007 spectat
Exclusion : François (26e)
Spectateurs : 3 007
GFCA :
Maury, Fall, Andreu, Ducourtioux puis Poggi (83e), Filippi, Larbi puis Youga (73e), François, Tsibumbu, Boujedra puis M'Madi (59e)

ACA :
 Scribe, Kanté, Marester, Babiloni, Perozo, Cavalli, Pedretti puis Hengbart (83e), Lesoimier puis Madri (59e), Goncalves, Oliech, Fauvergue puis Baradji (69e)
 

Des drapeaux rouges et blancs d’un côté, rouges et bleus de l’autre, une belle ambiance et une belle fête du football ajaccien qui a tenu ses promesses. Voilà pour le tableau. L’appel des dirigeants et du maire a été entendu et cela est une bonne chose. C’est la première victoire de ce derby. 


Le GFCA réduit à dix

Pour le reste, le moins que l’on puisse dire est que l’ennui a gagné les spectateurs très vite, peu après un round d’observation tout à fait banal et, au quart d’heure de jeu, ce but de Nicolas Fauvergue, un peu esseulé sur la droite, qui est venu troubler une rencontre qui sentait la rentrée…

Bien sûr, le GFCA a tenté de réagir, sur les ailes, par le centre, alors que l’ACA de son côté commençait à s’organiser au milieu du terrain, mais cela manquait visiblement de conviction et peu avant la demi heure de jeu, un mauvais geste à la suite d’un banal accrochage valait à Julian François le carton rouge (28e). 


Oliech enfonce le clou !

Au fil des minutes, chacun essayait de relancer une machine visiblement poussive, tant au niveau du GFCA que de l’ACA qui néanmoins osait davantage sur les contres. Au cours de l’un d’eux, et alors que le gardien du GFCA tentait de s’emparer du ballon, une mésentente avec son défenseur était judicieusement exploitée par Oliech qui n’avait qu’à pousser le ballon au fond des buts. C’était le KO irrémédiable pour le GFCA qui tentait bien de se reprendre, mais la sortie de François  mit à rude épreuve le milieu ajaccien quelque peu désorganisé. De Poggi à Larbi, de Ducourtioux à Pujol, rien n’y faisait, ce n’était plus ce GFCA vaillant que l’on avait découvert contre Valenciennes, bien au contraire, tandis qu’à l’ACA, on profitait pleinement de cette situation pour améliorer le jeu et laisser venir l’adversaire en assurant les passes pour mieux amorcer les contres. 


La deuxième mi-temps n’apporta guère de changement à cette rencontre d’un niveau assez moyen dans l’ensemble. Si le GFCA tentait de revenir malgré son infériorité numérique, l’ACA posait le jeu, s’organisait bien mieux au milieu du terrain et procédait par de rapides contres dont l’un faillit porter ses fruits sans la vigilance du portier rouge et bleu. A l’origine, quelques actions bien menées par Johan Cavalli (il y est pour beaucoup sur les deux buts), véritablement le meneur de cette équipe acéiste qui semble revenir à un bien meilleur niveau après sa déconvenue contre Sochaux.

Comme disait ce spectateur du GFCA à la fin du match : « Le GFCA peut jouer toute la nuit, ce soir il ne marquera pas… »

J.F.


(Reportage photographique : Stéphane Corallini)


Thierry Laurey : "Il y avait mieux à faire"

"Il y avait mieux à faire que ce résultat. Il y avait même un bon coup à jouer à 11 contre 11… J'aimerai voir le rapport de M. Bien. Je suis curieux de savoir ce qu'il va y mettre car sur l'action qui amène l'expulsion de François je n'ai rien vu. Sanctionner un joueur quand l'on a rien vu, je trouve ça un peu léger. Certes il y a un peid en avant et il repousse son adversaire, mais cela ne mérite pas le rouge. C'est dommage parce que à 1 à 0 on était encore dans le match. Après à 10, les choses se sont compliquées. Maintenant il faut vite se remobiliser pour aller affronter Clermont chez lui dès Vendredi."

Christian Bracconi : "Satisfait de mon équipe"

"Je suis satisfait du comportement de mon équipe. On nous avait donné perdants. On nous avait au fond du trou. Ce soir nous avons remis les choses à leur place en pratiquant du football, en étant présents dans les duels et en étant volontaires et généreux. C'est la victoire de tout un groupe qui ne souffre d'aucune contestation".








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 10:53 Ajaccio : L'hôpital Eugénie fête Noël

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse