Corse Net Infos - Pure player corse

Déchets : La commune de Viggianello apporte son soutien aux élus de Prunelli di Fium’Orbu


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 15 Novembre 2018 à 22:56 | Modifié le Jeudi 15 Novembre 2018 - 23:04


Le conseil municipal de la commune de Viggianello, réuni en session extraordinaire ce jeudi, a apporté son soutien aux élus de la Communauté de Communes du Fiumorbu Castellu concernant la situation du centre de stockage de Prunelli di Fium’Orbu. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook « cumuna di Vighjaneddu », la commune, qui accueille l’autre centre d’enfouissement des déchets de l’île, toujours en activité, s’élève notamment contre l’envoi des forces de l’ordre pour débloquer le site fermé de la Plaine Orientale. Et rappelle son attente de solution concrètes notamment en matière d’exportation des déchets.


Déchets : La commune de Viggianello apporte son soutien aux élus de Prunelli di Fium’Orbu
Voici le communiqué :
 
« Le conseil municipal de Viggianello réuni ce jour en session ordinaire, apporte son soutien aux élus de la Communauté de Communes du Fiumorbu Castellu qui ont, depuis 2015, fait preuve de responsabilité et de solidarité envers la Corse.
Nous ne pouvons accepter l’envoi des forces de l’ordre contre des élus qui demandent la stricte application des engagements pris en 2015 par l’Etat, la CdC et le Syvadec.
Ce coup de force ne contribue pas à rétablir la confiance face aux enjeux de la problématique des déchets à court terme.
Pour notre part, nous partageons les craintes des élus du Fiumorbu Castellu pour les 3 ou 4 années à venir.
Les élus des territoires concernés par les 2 seuls centres d’enfouissement en activité, attendent des mesures concrètes, notamment l’exportation des déchets, afin de réduire le tonnage apporté sur ces deux sites, car c’est la seule solution envisageable à court terme et pour les années de transition.
Nous demandons également que soient lancées, sans plus attendre, des études sur la création de centres d’enfouissement de 20 000 tonnes annuelles à l’échelle des microrégions.
Nous ne voulons plus être les victimes de deux décennies d’inertie et de non-décisions, comme nous voulons également que chacun prenne sa part dans le traitement des déchets.
Plus que jamais attentifs à l’évolution de la situation, nous saurons en tirer les conséquences pour défendre les intérêts de notre population. »
 
 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 21:24 Calinzana : A diu Tony

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie