Corse Net Infos - Pure player corse

Déchets : « Il n’y a pas d’automaticité à la réquisition de Saint-Antoine » pour Laurent Marcangeli


Julia Sereni le Jeudi 1 Juillet 2021 à 10:19

Ce mercredi 30 juin, la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien (CAPA) a examiné un rapport annuel sur le service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés. L’occasion pour son président Laurent Marcangeli de rappeler que le site de Saint-Antoine ne serait plus réquisitionné, comme cela avait été le cas lors de la dernière crise des déchets, qui a duré de novembre 2019 à avril 2020.



Laurent Marcangeli ne veut plus que Saint-Antoine soit réquisitionné. Photo : Michel Luccioni
Laurent Marcangeli ne veut plus que Saint-Antoine soit réquisitionné. Photo : Michel Luccioni
En matière de déchets, les chiffres donnent souvent le tournis. Et ceux de la CAPA ne font pas exception. La collectivité les a présenté dans son rapport annuel sur « le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés » lors du conseil communautaire ce mercredi 30 juin.
 
21 kilos d’emballages par habitant, soit une augmentation de 4 kilos par rapport à 2019. 33 906 tonnes de déchets enfouis, 386 kilos par habitant, soit une baisse de 29 kilos par rapport à 2019. Et 15 512 tonnes de déchets valorisés, 177 kilos par habitant, soit une augmentation de 5 kilos par rapport à 2019. Voilà quelques unes des données rappelées par Etienne Ferrandi, maire d’Alata, Vice-président de la CAPA, mais aussi du Syndicat de Valorisation des Déchets de la Corse (SYVADEC). « Et 520 000 kilomètres parcourus par les camions de collecte, soit 13 fois le tour de la terre ! » ajoute t-il.
 
Avant de dresser des perspectives pour les prochains mois. « Nous devrions pouvoir sortir la deuxième déchèterie de Campo dell’Oro » indique Etienne Ferrandi. « Couplée avec les déchèteries mobiles, on a ainsi espoir de monter en puissance ». Autre piste, l’instauration d’une redevance spéciale au 1er janvier 2022, en commençant par les gros producteurs, c’est-à-dire les professionnels. « Nous n’allons pas faire forcément de grosses marges de manœuvre mais nous allons inciter au tri ». Enfin, « il nous faut terminer la réhabilitation du site de Saint-Antoine ».

« Les déchets ne venaient pas que du Pays Ajaccien. »

Saint-Antoine, le président de la CAPA Laurent Marcangeli en parlera lui aussi. « L’année 2020 a été difficile et a amené la capa à se montrer solidaire, car les balles de déchets ne venaient pas que du Pays Ajaccien. » Pendant la crise des déchets, qui a duré de novembre 2019 à avril 2020, 10 000 balles ont été stockées à Saint-Antoine puis évacuées de mi-avril à mi-mai 2020 à destination des incinérateurs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Une situation dont Laurent Marcangeli ne veut plus. « Il n’y a pas d’automaticité à la réquisition de Saint-Antoine en la matière, les habitants attendent autre chose » lance t-il. D’autant, qu’aujourd’hui, la collectivité se retrouve « seule » à réhabiliter le site.
 
Pour la suite, la CAPA se veut force de propositions : « Nous proposerons toujours des solutions, depuis cinq ans nous proposons quelque chose. » Et de rappeler les « bons » chiffres de la collectivité : « Plus 145% de tri depuis 2015 » martèle Laurent Marcangeli. « Notre collectivité n’a pas à rougir du travail effectué en matière de déchets » conclut-il.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047