Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Contrôle technique des deux-roues : plusieurs centaines de motards en colère protestent à Bastia


Philippe Jammes le Samedi 12 Novembre 2022 à 17:29

A l’appel de la Fédération des Motards de Corse et Motardes & Motards di Corsica, les pilotes de deux roues ont manifesté bruyamment ce samedi de Furiani à Bastia. Motif de leur colère : le contrôle technique des motos.



Plusieurs centaines de motards ont manifesté leur colère samedi à Bastia
Plusieurs centaines de motards ont manifesté leur colère samedi à Bastia
Le mouvement était aussi soutenu par la FFMC, Fédération Française des Motards en Colère di Corsica. Le cortège rassemblant entre 300 et 400 motards est parti du parking de la gare de Furiani et à grands coups de klaxon a sillonné la ville de Bastia avec pour point de chute la préfecture de Haute-Corse.
Devant les grilles Yves Lopez-Velasco des « Motardes & Motards di Corsica » a alors exprimé la colère de ses pairs avant de rencontrer la directrice de Cabinet du préfet.
 « Vous le savez, le Conseil d’Etat remet le couvert et ordonne l’application du décret 2021 qui veut imposer un contrôle technique aux motos. C’est un non-sens qui ne sert que les intérêts de Dekra et de pseudo écologistes alors que seulement 0,5% des accidents motos sont imputés à une défaillance technique. Notre message est clair : Messieurs les élus entretenez vos routes, nous nous entretenons nos bécanes »


Et ce n’est pas seulement un message que les motards entendaient faire passer ce samedi dans tout le pays. « 3 associations écolos extrémistes nous accusent de pollution. Une étude prouve que nous polluons 3 fois moins qu’une voiture. On nous reproche des accidents dus à nos motos défaillantes, c’est faux ! Une étude du MAIDS (Motorcycle Accident In Depth Study), prouve que les accidents de motos sont dus : 1- à l’imprudence, 2- à la vitesse, 3- à l’état dégradé des routes, 4- à l’alcool et la drogue, 5- aux comportements dangereux des automobilistes qui ne respectent pas le code la route.»


« Concernant l’état technique des motos, en France, cela ne représente que 0,3% des accidents. Un motard n’a de cesse de vérifier son outil de travail ou de loisir. Il vérifie ses freins, ses pneus, ses suspensions. Nous sommes tous conscients que commettre une négligence sur sa moto est dangereux pour nous. Nous avons même fait un sondage en Corse : sur 1 000 motards interrogés, 100% entretiennent régulièrement leur engin ».


Les motards dénoncent aussi la pression de la multinationale DEKRA,  « Deutscher Kraftfahrzeug-Überwachungs-Verein » ou Association allemande d'inspection des véhicules à moteur. « On est devant une fumisterie » fulmine Yves Lopez-Velasco, « Il y a amalgame sans vergogne entre les racailles des banlieues et les motards ».  
Et les élus en prennent aussi pour leur compte. « Qu’ils entretiennent leurs routes, nous on se charge de nos motos. Que dire aussi des dangers que constituent les ralentisseurs et les rustines sur les routes. Aujourd’hui on est là pour dénoncer tout ça et dire non au contrôle technique. C’est le sens de cette manifestation et le message que nous allons délivrer au préfet »
A noter qu’une autre manifestation aura lieu le 26 novembre à Ajaccio cette fois.