Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil général de la Corse-du-Sud: Un budget 2013 de 261,5 millions d'euros (+3%)


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 21 Décembre 2012 à 15:29 | Modifié le Samedi 22 Décembre 2012 - 01:29


Ordre du jour chargé vendredi au conseil général de la Corse-du-Sud, avec le vote du budget primitif qui faisait suite aux débats sur les orientations budgétaires. Budget marqué par une baisse des dotations aux collectivités et des ressources, ce qui ne l'empêchera pas de faire avancer le Département et d'apporter de véritables progrès aux populations.


Conseil général de la Corse-du-Sud: Un budget 2013 de 261,5 millions d'euros (+3%)
Jean-Jacques Panunzi a été on ne peut plus clair sur ce point : "C'est bien aux habitants de la Corse-du-Sud que doit aller toute notre attention. Nous pouvons avoir le meileur budget qui soit; s'il n'est pas tourné vers les préoccupations de nos concitoyens, nous aurons failli à notre mission première, à savoir permettre à toux ceux qui souffrent de ne pas perdre leur dignité, leur redonner confiance, en ne laissant personne au bord du chemin..."
Un budget qui soit dit en passant s'avère conforme aux engagements du Département parce que fondé sur une gestion rigoureuse visant à rationnaliser les dépenses de fonctionnement, tout en maintenant un niveau d'investissement plus que correct qui permet de soutenir l'activité, donc l'emploi a également rappelé le président Panunzi. Raison pour laquelle le budget 2013, d'un montant de 261,5 millions d'euros (en hausse de 3%) traduit parfaitement la mobilisation de l'ensemble des conseillers généraux pour un avenir serein.
Le conseil général de la Corse-du-Sud reste résolument fidèle à ses actions envers les solidarités. Cette année, elles totaliseront la somme de 80 millions d'euros au services des personnes âgées, handicapées, prévention et aide sociale à l'enfance, la jeunesse sans oublier l'insertion et le logement.
Restons dans les chiffres pour rappeler que 18 millons d'euros seront consacrés aux personnes handicapées ou en perte d'autonomie au titre des frais de séjour en établissement. Les dépenses liées à l'APA s'élèveront à 11 million d'euros (aide à domicile), 7 seront versés au bénéficiaires et 4 aux établissements, auxquels s'ajoutent 5 Millions d'euros de l'ancienne allocation compensatrice.

Economie locale et équipements structurants

Tout au long de l'année prochaine, le conseil général poursuivra son rôle moteur de l'activité économique avec un effort significatif. 73 millions d'euros seront injectés dans l'économie locale et consacrés à la réalisation d'équipements structurants indispensables à l'aménagement du territoire. Investissement qui progressent de 24% (il recule de 10% dans les autres départements).
Effort significatif s'il en est pour en assurer le meilleur développement en Corse-du-Sud avec 11,5 millions d'euros en faveur des équipements des communes et de leurs groupements. Au niveau des infrastructures routières et portuaires, 42 millions d'euros seront investis. M. Panunzi n'a pas manqué également de rappeler l'engagement du conseil général dans d'autres politiques comme les petites entreprises locales et artisanales, le logement et l'habitat, la préservation, gestion et valorisation du patrimoine naturel, la pratique sportive et la culture ainsi que la vie associative.
Plusieurs conseillers sont intervenus au cours de la séance, à l'image de François Casasoprana qui a insisté sur la nécessité d'une discipline budgétaire, des changements structurels ainsi que des choix nouveaux et forts: "une prévision ambitieuse qu'il faudra tenir sur les efforts Le temps de crise sont autant d'opportunités de remise en cause, d'innovations, de changements et de réformes structurelles. Notre conseil général doit faire œuvre utile pour tous nos concitoyens au-delà de 2015..."
Autres interventions de la part de MM. J.P. Mozziconacci, P.P. Luciani, F. Colonna et L. Marcangeli.
Le budget primitif a été adopté par 12 voix contre 8 abstentions  ( deux absences).
J. F. 

La position des élus de Gauche

Dans un communiqué qu'ils nous ont fait parvenir les élus s'expriment sur les raisons qui ont motivé leur décision de s'abstenir à l'heure de vote du budget:
" A la suite d’une série de débats constructifs, les élus de la Gauche du Conseil Général de la Corse-du-sud se sont abstenus lors du vote sur le budget primitif 2013 de l’Assemblée départementale. Par ce choix, ils ont souhaité noter que les collectivités qui obtiennent des résultats et qui transforment le quotidien sont celles qui anticipent, en inscrivant leurs orientations stratégiques sur le moyen et le long terme.
Dans ce document prévisionnel la majorité départementale a certes fourni des efforts pour maintenir un niveau d’investissement important et stabiliser les ratios. Mais tout laisse à supposer qu’après deux années d'emprunts, d’apports financiers extérieurs massifs et d’effets d’aubaine (PEI, CTC), le Département sera confronté prochainement à un défaut de recettes.
La majorité départementale reste floue sur le choix qu’elle opérera alors : réduire l'investissement au risque de freiner l'économie insulaire, augmenter encore la fiscalité ou s’affaiblir sur nos missions fondamentales comme le social ?
Enfin, les élus de la Gauche souhaitent souligner qu’ils regrettent que la majorité départementale manque de volonté et d’une vision pour corriger les graves difficultés qu’il faut affronter prioritairement : déserts médicaux, déscolarisation, logement, insertion, politique de la ville…
"




Dans la même rubrique :
< >

Corse | Entretiens | Elections | Institutions