Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil départemental de Haute-Corse : Comme un long fleuve tranquille…


Rédigé par le Mardi 24 Novembre 2015 à 22:20 | Modifié le Mercredi 25 Novembre 2015 - 02:17


La dernière session de l'année du conseil départemental de Haute-Corse s'est déroulée comme un long fleuve tranquille où toutes les oppositions sont restées aux vestiaires. La présentation du schéma départemental unique d'organisation sociale et médico-sociale, saluée à l'unanimité, puis le débat d'orientations budgétaires, n'ont donné lieu qu'à des débats tranquilles qui se sont opérés dans la plus grande sérenité


La matinée avait débuté par un vibrant hommage, auquel toute l'assemblée a adhéré un peu plus tard, de François Orlandi, le président de la collectivité départementale, a toutes les victimes du terrorisme et notamment celles du 13 Novembre dernier à Paris pour lesquelles il a voulu commencer son propos par trois mots que le Monde entier a honoré : " trois mots qui sont connus partout pour être portés par la nation française, trois mots pour lesquels du siècle des Lumières à aujourd'hui des générations entières ont lutté, se sont sacrifiées, ont vaincu : liberté, égalité, fraternité..."
Le ton de la session était donné. 
Après une minute d'hommage le Conseil départemental a entamé le cours de ses travaux.
Avec pour commencer la présentation à l'assemblée du schéma départemental unique d'organisation sociale et médico-sociale pour la période 2014-2018.
La Haute-Corse, qui est le huitième département a avoir adopté un tel document, a souhaité inscrire ce schéma dans une démarche de concertation et de co-construction avec les différents acteurs du territoire, partenaires essentiels du projet. Ili se décline en 6 orientations et 17 fiches posant les jalons de l'intervention sociale et médico-sociale du Département pour les années à venir et  dont pourra s'inspirer également la future collectivité unique de Corse.
Mardi matin Eneis Conseil l'a détaillé aux conseillers départementaux, le comité de suivi du schéma s'est réuni dans le courant de l'après-midi. Un second est prévu ce mercredi.
Il s'achèvera par la signature de la charte de la mise en œuvre de schéma unique que François Orlandi évoque dans notre vidéo.
Un schéma unanimement salué sur les bancs de l'assemblée départementale. De Pierre Ghionga à Anne Avenoso en passant par Francis Giudicci, Marie-Xavière Perfettini, Charlotte Terrighi, Catherine Cognetti-Turchini, Paul Mancini, Sylvie Retali-Andreani,


Unanimité également lorsque est venu le moment de l'examen du débat d'orientations budgétaires. Le débat s'est en tout cas limité à sa plus simple expression : les grandes lignes du futur budget de l'assemblée que tout le monde connaissait par avance, évoquées par François Orlandi.
Trois conseillères d'opposition se sont exprimées brièvement à ce propos : Charlotte Terrighi, Anne Avenoso et Vanina Le Bomin.
La première a salué l'avènement d'une nouvelle gouvernance, qui fait la part belle à la démocratie participative, mais aussi, celui d'une nouvelle opposition. Anne Avenoso a souligné la clarté du document mais a mis en garde le président du Conseil contre la "double peine" dont pourrait être victime la Haute-Corse avec la baisse drastique des subventions  et lors du transfert du personnel vers la collectivité unique. Evoquée encore la dette avec une indispensable "maîtrise des risques qui doit être au cœur de nos travaux". Vanina Le Bomin a pour sa part plaidé pour d'authentiques filières de formation à proposer sur tous les les plans à l'attention de tous ceux qui "veulent prendre part au développement de l'île".
Après une ultime remarque de Pierre-Marie Mancini, le document n'a fait l'objet d'aucune opposition.
En fin de séance François Orlandi (notre vidéo) escomptait, comme il s'était engagé à le faire, livrer les informations qui pouvaient l'être aux conseillers d'Inseme qui lors des deux précédentes sessions avaient demandé des informations sur l'affaire des "Gites ruraux" .




Corse | Entretiens | Elections | Institutions