Corse Net Infos - Pure player corse

Conflit à L’ADAPEI 2A : Les personnels réclament le départ de la directrice


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 6 Juin 2018 à 17:36 | Modifié le Mercredi 6 Juin 2018 - 17:46


Le doute et la colère se sont emparés des salariés de l’Association Départementale de Parents et Amis de Personnes Handicapées (ADAPEI) de la Corse-du-Sud. Rien ne va plus depuis plusieurs jours dans les services des différentes structures, notamment depuis la prise de fonction de la nouvelle directrice (en poste depuis 15 jours) dont le comportement, c’est le moins que l’on puisse dire, a provoqué une certaine grogne auprès des personnels


Conflit à L’ADAPEI 2A : Les personnels réclament le départ de la directrice
Mercredi matin, les salariés sont montés au créneau et ont décidé, d’un commun accord, de cesser toute activité compte tenu des conditions déplorables dans lesquelles ils travaillent. Les délégués syndicaux ont aussitôt réuni le personnel pratiquement au grand complet qui a participé au rassemblement devant le siège social « U Licettu.»  La tension règne donc depuis quelques jours au sein de cette association qui a déjà connu problèmes il y a quelques jours (incendie des locaux) mais le mal se situe ailleurs, dans la mesure où le personnel a clairement affiché sa position en demandant le départ immédiat de la nouvelle directrice de l’établissement, en poste depuis une quinzaine de jours…  

Un peu d’histoire pour rappeler que l’ADAPEI de Corse-du-Sud se bat pour la mise en valeur de la solidarité et l'esprit d'entre-aide, l'engagement bénévole et désintéressé, la neutralité politique et religieuse et la laïcité, le militantisme et le respect des décisions démocratiques. L’association se bat également pour l’accueil, l’écoute et le conseil des familles, la création et la gestion des structures d’accueil en réponse à des besoins ; la gestion des établissements et des services médico-sociaux qui favorisent l’épanouissement et les apprentissages vers l’autonomie, mais aussi la garantie d’un accompagnement de qualité, la force de proposition dans les instances locales, départementales, régionales et le partenariat avec les pouvoirs publics, les élus, les acteurs économiques. Cela pour favoriser l’intégration des personnes handicapées mentales. Elle est d’ailleurs reconnue d'utilité publique.


Un contexte trop difficile…

L’ADAPEI 2A est une association qui gère plusieurs structures, un ESAT (Etablissement Service d’aide par le Travail) qui accueille 170 personnes avec un service d’accueil de jours. Il existe un foyer d’hébergement avec également un service qui accueille plusieurs handicapés et un Institut Médico Educatif qui accueille de son côté une quarantaine d’enfants handicapés.

Raison pour laquelle, dans une structure d’une telle ampleur où il faisait bon vivre et travailler, où l’entente entre personnels était excellente, tout s’est dégradé au fil des jours et des semaines. Les tensions se sont manifestées après plusieurs faits marquants au sein de l’association : non-fonctionnement des instances représentatives du personnel, non prise en compte du professionnalisme des salariés, ingérence d’acteurs privés, mauvaise gestion financière et commerciale, endettement colossal, dégradations des locaux et mises à pied de salariés dont certains en place depuis plus de trois décennies.

Excédés, les salariés en grève depuis mercedi ont réclamé départ de la directrice générale à la suite de deux mises à pied :
« Des problèmes avec le conseil d’administration, la valse des directeurs et des directrices, voilà plusieurs semaines qu’il y a de l’orage dans l’air au sein de l’association et depuis une quinzaine de jours, la nouvelle directrice générale aurait fait preuve d’autoritarisme à l’égard des salariés même les plus anciens, se montrant agressive pour des raisons que l’on ignore et faisant tout pour créer le malaise…» explique cette employée pour mieux justifier cette montée au créneau des salariés.


La goutte d’eau !

Il faut savoir qu’au sein de l’association, il y a des handicapés qui y travaillent et la veille de ce mouvement, un des salariés a été licencié on ne sait trop pourquoi. La levée de bouclier à été immédiate de la part des salariés syndiqués qui ont décidé aussitôt de ce mouvement à la suite de ce geste gravissime de la part de la directrice. Autre licenciement intervenu la veille, celui de la directrice du foyer « Casa Toia » qui dirige cette structure depuis 37 ans. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de cette grande association qui comprend plusieurs établissements. La colère s’est alors emparée des représentants syndicaux qui ont aussitôt déclenché l’opération qui, soit dit en passant, n’est pas la première, notamment durant les périodes d’essai des nouveaux responsables, période de six mois. En moins de 15 jours, la situation s’est vite dégradée…Même si le service a été assuré.
Une réunion devait se tenir au milieu de l’après-midi avec les membres du conseil d’administration et le personnel en grève.
J. F.


Conflit à L’ADAPEI 2A : Les personnels réclament le départ de la directrice



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie