Corse Net Infos - Pure player corse

Chambre des territoires : Les précisions des maires et des ECPI de Haute-Corse


Rédigé par le Vendredi 9 Février 2018 à 21:49 | Modifié le Vendredi 9 Février 2018 - 22:38


L'Association des maires et des présidents de communautés de la Haute-Corse réagissent dans un communiqué aux commentaires qui ont précédé ou accompagné la constitution des listes en vue de l'avénement de la chambre des territoires de Corse.


Nous lisons dans la presse ces derniers jours beaucoup d’explications concernant la constitution des listes des Associations de Maires à la Chambre des territoires. D’aucun invoquant la discorde entre les Associations, d’autres quelques vieux réflexes ou encore un attrait surprenant pour le pouvoir.  

Nous tenons à expliquer à nouveau le cheminement qui a amené à ce choix, et il est, n’en déplaise aux commentateurs candidats, extrêmement simple.
Il était acté que les deux Associations de Maires établiraient une liste unique, comptant 4 représentants des maires de Haute-Corse et 4 de Corse du Sud. Nous avions aussi discuté sur le fait d’appuyer les candidatures pour les intercommunalités et souhaitions soutenir 5 présidents en Haute-Corse et 3 en Corse du sud. Associations de Haute-Corse et de Corse du Sud étions parfaitement en accord sur ces répartitions. Nous avons commencé à travailler à la mise en place de cette liste commune, basée sur les deux principes qui devaient prévaloir : représentation des territoires, respect des diversités politiques.

L’Association des Maires de Haute-Corse a donc procédé à un appel à candidature auprès de la totalité des Maires de Haute-Corse afin de choisir les 4 candidats devant figurer sur la liste commune.

Une seule liste signifiait l’absence d’élection et garantissait la cohérence territoriale et politique de la représentation. Si la liste commune des Associations des Maires avait été unique, elle aurait respecté ces deux principes fondamentaux des Associations départementales de Maires et de l’Association des Maires de France.

Or nous avons appris qu’une ou plusieurs listes étaient en préparation et allaient être déposées. Le scrutin étant à la proportionnelle, plusieurs listes signifiait de facto la fin de la cohérence territoriale et politique de la représentation des Maires de Corse, puisqu’une partie seulement de la liste serait élue.

Nous avons donc logiquement décidé de présenter une liste afin que la représentation de la Haute- Corse soit respectée. Puisque la cohérence territoriale n’était plus possible du fait de la présence d’autres listes, nous avons procédé à l’élection des représentants. Cette élection parfaitement transparente et démocratique a traduit la diversité politique espérée. Elle représente d’ailleurs tous les territoires de Haute-Corse, et toutes les tendances politiques. Lorsque l’Association des Maires de Haute-Corse œuvre à la représentation des Maires de Haute-Corse au sein de la Chambre des Territoires, elle est précisément dans son rôle et dans ses missions.

Donc, n’en déplaise aux détracteurs, il ne s’agit pas de vieux réflexes départementaux, étant entendu que les deux départements administratifs existent toujours et que ce sont ceux là qui organisent l’Association des Maires de France dont nous dépendons, il n’y a aucune discorde entre les deux associations départementales, et nous avons en Haute-Corse établi une liste de manière réellement ouverte et démocratique.

Nous notons pour conclure qu’aucune liste n’est paritaire, alors que c’était un des reproches formulé par certains ... qui sont aujourd’hui sur ces même listes, et il y a quelques jours encore candidats malheureux à la présence sur la liste de l’Association des Maires de Haute-Corse.

Décidémment, la critique est aisée, mais l’art ô combien difficile.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie