Corse Net Infos - Pure player corse

CAB : "Que la communauté d'agglomération de Bastia respecte ses engagements"


Rédigé par le Mercredi 12 Août 2015 à 18:25 | Modifié le Mercredi 12 Août 2015 - 23:28


Pas content le CA Bastia. Le club pensionnaire du championnat National qui, après avoir reçu le Havre en... Normandie pour le compte de la Coupe de la Ligue, va encore recevoir ce Vendredi Béziers à... Nice faute de pouvoir évoluer au stade Armand-Cesari. Le club voue aujourd'hui aux gémonies la communauté d'agglomération de Bastia et ses élus qui, pour lui, n'ont pas respecté leurs engagements. Les explications de Antoine Emmanuelli, le président du CA Bastia.


Le CAB déjà contraint de jouer le premier tour de la Coupe de la Ligue à l'extérieur alors que le tirage au sort lui avait donné le droit de jouer à Bastia va refaire ses valises vendredi pour recevoir Béziers en championnat National à Nice !
Pourquoi ?
Parce que le stade d'Erbajolo, propriété de la communauté d'agglomération n'est plus homologué pour ce championnat et que Furiani ne lui est pas... ouvert mais personne à la communauté de l'anglo ne lui a jamais dit !
C'est ce qui rend furieux aujourd'hui les dirigeants du CAB.
Des dirigeants qui, rassemblés mercredi autour de leur président Antoine Emmanuelli, ont rappelé comment et dans quelles conditions ils avaient accédé aux sollicitations de la communauté d'agglomération qui lui avait demandé de revenir de jouer à Erbajolo pour soulager Furiani.
Dans leurs promesses figuraient la rénovation de la pelouse synthétique ainsi qu'un dédommagement.
"Mais vous pouvez faire le constat par vous-mêmes. Rien n'a bougé à Erbajolo. Aujourd'hui on ne peut plus y jouer. C'est dangereux pour nos joueurs. Dès lors il était logique pour nous de désigner Furiani comme terrain principal lors de notre engagement dans la compétition. Personne ne s'est manifesté pour soutenir le contraire. Sauf que le CAB a été contraint pour la première fois en 95 ans  a "reçu" au Havre à l'extérieur. Et que Vendredi il se mesurera à Béziers au stade Charles-Erhmann de Nice ! Aujourd'hui se pose une autre question pour le CAB : Où va-t-il jouer son prochain match de Coupe de la Ligue du 25 Août face à Auxerre ?
Dès lors Antoine Emmanuelli interroge : "Veut-on réellement la mort du club ?"
 
A ce rythme, c'est sûr, on y va tout droit d'autant financièrement c'est le CAB qui à coup de 20 000€ l'un finance ces déplacements pour jouer à... domicile !


Mais ce n'est pas à nous de trouver des solutions. Nous sommes Bastiais, nous avons 95 ans d'existence, nous sommes contribuables bastiais et il est tout à fait légitime de demander à jouer sur des installations bastiaises" a martelé Antoine Emmanuelli. "La CAB doit trouver une autre solution que celle de nous proposer d''aller jouer à Borgo, qui n'est pas aux normes,  ou ailleurs....

Et la solution pour les dirigeants du CAB elle existe. 
"Elle consiste à effectuer les travaux à Erbajolo et à jouer tout le temps de ces travaux  à Armand-Cesari a surenchéri, un peu plus tard, Stéphane Rossi.
"C'est la seule et unique solution. On ne veut pas entendre parler de jouer à Borgo, Lucciana, ou... Ajaccio !
Mais au-delà du fait que finalement le CAB sera contraint de jouer à Nice Stéphane Rossi s'est posé la question de savoir  pourquoi ainsi que cela est souligné dans le communiqué ci-dessous "il est évident pour tout le monde que la nouvelle pelouse du stade Armand-Cesari ne peut être la solution".
C'est à dire que CAB-Auxerre ne se jouera pas à Furiani. Et que ses futurs matches de championnat à domicile ont du plomb dans l'aile.
"En agissant de la sorte on ne veut plus de nous à Bastia et on ne veut plus du CAB. Si tel est le cas tout le monde devra assumer ses actes lorsque nous remettrons les clefs du club à la mairie de Bastia ou à la CAB" a poursuivi le manager général cabinet, bien décidé à l'image de son club à faire respecter les droits du CAB, y compris par la voie judiciaire.


Le communiqué de la Communauté d'agglomération

La question du terrain du CAB qui est dans l’actualité aujourd’hui trouve sa réponse dans le cadre de la nouvelle politique sportive globale que porte la Communauté d’Agglomération de Bastia. 

Le rapport Bayeux, commandé en juin 2014, a permis de définir, en concertation avec l’ensemble des utilisateurs, les orientations générales de cette politique. 

Il est préconisé notamment une rationalisation de la gestion des installations sportives et en particulier celles destinées au football professionnel. Chaque stade ayant une vocation prioritaire : Armand Cesari pour la Ligue 1 et la Ligue 2 et Erbajolo pour le National et le CFA.

 


Concernant le CAB, il a été donc décidé de lui permettre de retrouver le stade d’Erbajolo. Cette décision a été prise, en accord avec le club, dès la fin 2014, lorsque, de surcroit, a été constatée l’impossibilité de faire cohabiter deux clubs sur la pelouse d’Armand Cesari.

Pour maintenir l’homologation du stade d’Erbajolo à ce niveau de compétition, la CAB a prévu dans son programme d’ensemble de rénover la pelouse synthétique. 

La CAB souhaitait obtenir une dérogation jusqu’à la fin de l’année 2015 ; ce qui lui a été refusé par la FFF par courrier du 7 août 2015.

 
 

Face à cette situation nouvelle, et afin de ne pas pénaliser le club, le Bureau de la CAB s’est réuni ce 12 août et a décidé, à l’unanimité, d’engager sans délai les travaux nécessaires pour retrouver cette homologation. Les efforts financiers importants que devra consentir la CAB, près de 500 K€, dans un contexte budgétaire très tendu, feront l’objet de demandes de subventions auprès des partenaires financiers habituels (CD et CTC) qui nous n’en doutons pas, seront au rendez-vous.

Selon un calendrier estimatif, ces travaux pourraient être réalisés fin octobre, début novembre.

D’ici-là, la solution transitoire existe. 

Le CAB peut utiliser des installations situées du grand Bastia et en tout premier lieu les stades de Borgo et de Lucciana qui sont homologables dès à présent. Un contact a été pris par la CAB dans ce sens avec le propriétaire de l’installation de Borgo qui est parfaitement disposé à accueillir transitoirement le CAB.

 


En revanche, et au-delà même de l’interdiction formelle exprimée par l’entreprise qui a réalisé le replaquage, il est évident pour tout le monde que la nouvelle pelouse du stade Armand Cesari ne peut être la solution.

Ces efforts importants que la CAB unanime est prête à consentir pour régler la situation du CAB pour le court et long terme, ont été exposés aux dirigeants du CAB. Il leur appartient de s’en saisir dans l’intérêt de tous.




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse