Corse Net Infos - Pure player corse

CAB : "Nous ne pourrons jouer qu'à Furiani !


Rédigé par le Mardi 4 Août 2015 à 22:42 | Modifié le Mardi 4 Août 2015 - 23:46


Le CAB reprend l'aventure du championnat National vendredi à Orléans. Dans la foulée, le groupe désormais dirigé par Christian Bracconi, "recevra" Le Havre en coupe de la Ligue puis Béziers. Si pour l'heure au CAB on veut surtout privilégier le plan sportif, la question du terrain sur lequel il évoluera à domicile, revient régulièrement sur la table quand, comme ce fut le cas mardi matin, on rencontre les "cadres" du club.


CAB : "Nous ne pourrons jouer qu'à Furiani !
Le plan sportif ?
C'est celui de Christian Bracconi.
Son premier objectif, il l'a dit mardi matin, sera de négocier au mieux ce triple rendez-vous.
Surtout avec un nouveau groupe au sein duquel pas moins de 16 nouveaux joueurs sont venus se fondre durant l'inter saison.
Un groupe que Bracconi aimerait voir s'étoffer avec un milieu du terrain et un attaquant car derrière, l'équipe qui s'est mesurée à l'ACA et Nîmes a fait preuve d'une belle solidité.
Mais, déjà, Bracconi dit apprécier "la cohésion" de son équipe. Pour lui "elle saute aux yeux" même si la suite, compte tenu des nombreux changement qui ont affecté le groupe, constitue un peu une inconnue.
Pourtant pour Christian Bracconi "au niveau de l'état d'esprit" il n'y a rien à reprocher aux joueurs qu'il a sous sa coupe.
Et cela devrait se vérifier rapidement sur le terrain d'Orléans et puis dans la foulée au Havre qu'en raison de la réfection de la pelouse de Furiani, et des conséquences que pourraient avoir un second match en quelques jours sur les plaques venues d'Espagne, le club a décidé d'entamer les dém

Et après ?
Pour Antoine Emmanuelli il n'y a pas 36 000 solutions. "Lorsque nous sommes engagés en championnat national, nous avons donné une liste de trois terrains : Le Batio, Erbajolo et le stade Armand-Cesari de Furiani. Le Batio ? Même pas la peine d'en parler ! Erbajolo? Il n'est pas plus homologué par la Fédération française de football. Pour nous c'est clair : nous ne pourrons jouer qu'à… Furiani !"
"Il est exclu de jouer à Erbajolo. il n'est plus aux normes. et donc plus homologué par la FFF . De surcroît, il est devenu très dangereux pour nos joueurs" ont surenchéri, en chœur Christian Bracconi, et Stéphane Rossi, le manager général du club.


Où jouer alors ?
"Nous attendons toujours la réponse des élus de la communauté d'agglomération" rétorque Antoine Emmanuelli. 
Mais on sait que la situation a évolué ces jours-ci du côté de Furiani.
Pourtant au CAB, et Antoine Emmanuelli a une nouvelle fois insisté sur ce point, ni la communauté d'agglomération de Bastia, ni ses élus n'ont jamais tenu au courant le club de cette évolution.
Aujourd'hui du  côté cabiste on a le sentiment très fort d'être des laissés-pour-compte du football bastiais.
"Le club compte 400 licenciés et 36 salariés" rappelle volontiers Antoine Emmanuelli. Entendez par là que tous attendent un peu plus de considération de la part des élus de la ville et de la région dont ils défendent les couleurs. 
Ou avoir à tout le moins des éclaircissements sur le sort qui les attend au cours des semaines à venir pour éviter que le CAB ne refasse à sa façon, et à son niveau, le coup de Luzenac !




Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse