Corse Net Infos - Pure player corse

Boxe : Houssem Ghouili « Le Lion qui ne lâche jamais rien »


Rédigé par le Dimanche 24 Juillet 2016 à 20:11 | Modifié le Dimanche 24 Juillet 2016 - 23:04


Houssem Ghouili est un jeune boxeur ajaccien de 21 ans qui pratique la boxe pieds-poings depuis 4 années. Un sport qui lui a donné de l’assurance, plus de maturité et une ligne de conduite morale sans faille. Aujourd’hui il est à la recherche de sponsors pour pouvoir atteindre ses objectifs qui ne sont pas ceux d’un boxeur sans ambition.


Boxe : Houssem Ghouili « Le Lion qui ne lâche jamais rien »
Il se souvient de sa première montée sur le ring au Pitbull Gym et de son entraîneur Pascal Chomet. Quelques mois d'entraînements avaient suffi pour accéder à sa première compétition en assaut. Cette même année ce jeune boxeur a fait le choix de quitter le club Pitbull Gym pour se donner d’autres chances ailleurs. Il boxe actuellement en classe B -67 kilo et a pour objectif de passer au niveau supérieur en classe A.

Des combats et une préparation pour atteindre ses objectifs
« Ce sport pour moi à était un déclic dans ma vie, seul certains initiés peuvent comprendre à quel point. Au début avant de mettre les gants pour la première fois je ne savais pas vraiment ce que j’allais vivre. Le fait d'être sur un ring et d'avoir pour but de gagner son combat, round après round, de trouver des solutions pour sortir d'un coin, ou même d'encaisser et d'être toujours présent sur le ring, de varier sa boxe, les niveaux… tout ça allait faire naître ma passion pour ce sport. Tout ce qui ce passe sur un ring, un boxeur peut le voir comme s'il était à l’extérieur du ring. Il faut du courage pour y monter, puis pour se battre en se disant que l'adversaire en face a lui aussi deux bras et deux jambes et qu’il vise le même objectif que vous : remporter le combat. »
 
Houssem Ghouili a pour objectif d'évoluer, de progresser et de monter les échelons comme il se doit. Début mai il s’est rendu à Marseille avec l'intention de se préparer physiquement pour sa troisième participation consécutive aux championnats de France. Il avait disputé auparavant la thaï à Toulouse le 6 mars où il a terminé vice-champion, le K-1 le 16 avril à Aulnay où il est arrivé en quart de finale et où il a, hélas, perdu en demi-finale face à Rayan Yahia un redoutable adversaire spécialiste de boxe anglaise.
Déterminé et obstiné il fit le nécessaire pour atteindre un meilleur niveau et corriger l'absence de technique qui lui faisait défaut lors des précédents combats. C’est dans cet esprit déterminé que seul, mais soutenu par sa famille il a décidé de partir quelques jours à Marseille, retrouver Laurent Debono, entraîneur et coach dans son propre club de boxe pieds-poings, afin d’affiner sa préparation. Durant les premiers jours Houssem s’entraînait deux fois par jour. Décrassage, sparing et renforcements musculaire, étaient journaliers, son moral et son physique étaient à leur summum.

Cap sur Paris
Le voyage qui allait le mener à Paris le week-end du 6,7 et 8 mai a paru très long à ce corse d’Ajaccio dont c’était la grande première. Vendredi, arrivée à Paris (Aulnay-sous-Bois) pour la pesée d’une poule de 16 compétiteurs. Le lendemain à 8h30 tous les boxeurs sont réunis au gymnase pour les combats qui démarreront 30 minutes plus tard. Après l’échauffement il sera de ceux qui ouvrent le bal des combats. En effet il commence le premier au ring 5. Face à lui un boxeur de Bretagne, Benjamin Fortia. Son combat fut assez bon sans pour autant avoir excellé. Menant ses rounds le jeune boxeur n’a pas donné son maximum.
 
« Après avoir remporté la 8ème de finale c'est en redescendant du ring que je pris à chaud les recommandations de ma sœur (première supportrice et bras droit de mes projets) et que je lui fis la promesse de redoubler de performance. Après quelques heures c’est, massé et échauffé que j"ai poursuivi avec mon deuxième combat de la journée qui me mènera en quart de finale face un boxeur du Pas de Calais : Tristan Duboc. Ce combat que je mène parfaitement se finit au 2ème round sur Ko technique. En effet ayant écouté et appliqué les conseils de mes hommes de coin, Laurent Debono et Johnny son acolyte, je fis une belle performance. »
 
Champion de France !
Le voilà qualifié pour la demi-finale. Le jeune boxeur démarrera la série de combat de la matinée le dimanche matin. Face à lui le champion de l'île de la Réunion, champion de France 2015 Brice Salama, un adversaire de taille. Le premier round donne l’avantage à Houssem Ghouili. Il additionne les points prenant une belle avance. Mais son adversaire fera tout pour le rattraper durant le deuxième round. Il s’agit alors de ne pas tomber, ne pas faillir, de ne pas se bagarrer mais de mener une bataille coup pour coup intelligemment. Il place alors ses points techniquement et à la fin du 3ème round il remporte le combat qui le qualifie en finale.
« Une demi-heure plus tard je remonte sur le ring pour la quatrième fois de ce championnat. Le titre est à portée de ma main, je le sais je suis confiant et je ne doute plus.
Toujours encadré de mes coaches du coin je fais un premier round agressif. Plus le temps pour les observations et analyses de mon adversaire. Face à moi Corentin Cornu de Toulon champion en titre 3 années consécutives, un adversaire surnommé le viking. On me surnomme « Houss2couette » à cause de mon nom… même pas peur
 !
Je mène le premier round il essaie par tous les moyens de franchir la distance ayant le niveau d'un classe A. Son coin lui criait de chercher le ko le mien me criait de casser en jambe et de travailler en ligne direct. Ce que je fis malgré ses enchaînements et mes nombreuses esquives et placements précis. Au bout du 2eme rounds nous sommes au coude à coude.
Puis sur la dernière reprise l'avantage fut pour moi. Verdict je remporte l'ultime combat !
 »

Un journal de la région PACA titrera : «l'aventure s'arrêtait sur la dernière marche face au boxeur ajaccien Houssem Ghouili. La décision à la scoring-machine a fini en sa défaveur face à lui un Lion qui ne lâchait rien ".
Au terme de son parcours, le tenant du titre champion de France 2016 a dédié cette belle victoire à son Père dont il est si fier, ainsi qu'aux personnes qui ont cru en lui et à ses hommes de coin Laurent Debono et Johnny qui l’ont tant aidé.
Ce n'est que le début, en effet voulant faire une carrière et inscrire son nom parmi les légendes de ce sport qui reste sa passion, c’est avec sérieux et dévouement que Houssem Ghouili dit vouloir continuer et y arriver.
 
Mais encore faut-il l’accompagner dans sa démarche. Il manque de sponsors et d’un staff pour lui permettre de ne se consacrer qu’à ses entraînements et ses combats.
 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports