Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Bastia : contrôle technique et état des routes, le coup de gueule des motards


Philippe Jammes le Samedi 1 Mai 2021 à 15:35

Environ 140 motardes et motards ont défilé ce samedi 1er mai de Furiani à Bastia afin de protester contre le contrôle technique que la France veut, sous la pression de l’Europe, imposer aux deux et trois roues, et sensibiliser aussi les pouvoirs publics sur l’état du réseau routier en Corse.



Bastia : contrôle technique et état des routes, le coup de gueule des motards

 «Cette manifestation est dans la continuité et en complément d’une lutte engagée par la Fédération Française des Motards en Colère qui œuvre au niveau national et Européen et si elle est coordonnée par le Collectif Motardes & Motards di Corsica dont je suis un des animateurs, c’est avant tout la manifestation de toutes les Motardes et tous les Motards de Corse, tous les Citoyens usagers de 2 ou 3 Roues Motorisées auxquels l’Europe veut imposer une harmonisation du principe de Contrôle Technique sous prétexte de combattre l’insécurité des usagers et diminuer les accidents et par conséquent les victimes d’accidents » expliquait sur place Yves Lopez-Velasco, coordonnateur du rassemblement.


«La Firme Allemande DEKRA qui a imposé au parlement Européen sa vision Lobbyiste a fourni des chiffres tronqués ou mensongers. En effet une étude menée sur une période de 3 ans démontre, entre autres données, que les défaillances techniques étant causes primaires d’accidents des 2/3 RM n’intervenaient que dans 0,7% des cas. Les Motards refusent d’être victimes d’un marché de 1,5 Milliards d’€/ an au bénéfice des Centres de CT. En revanche, une des principales causes des accidents des 2/3 RM (Roues Motorisées) est directement liée à l’état dégradé de certains réseaux routiers avec son lot de  « nids de poules », dos d’âne non réglementaires, revêtements fissurés, virages mal sécurisés. En Corse, par le biais du groupe Motardes & Motards di Corsica et en collaboration avec les services Routes de la Collectivité de Corse nous engageons un travail de détection des dangers sur le réseau routier afin que la sécurité des usagers soit accrue ».


Une rencontre en préfecture jugée satisfaisante.
Aux alentours de 13h15, après un rassemblement devant la préfecture de Haute-Corse, une délégation a été reçue par Mejdi Jamel, directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse. «Notre rencontre a été constructive et satisfaisante » soulignait Yves Lopez-Velasco à la sortie de la réunion. «Concernant le contrôle technique, le représentant de l’Etat nous a précisé que la France ne souhaitait pas s’aligner sur les décisions allemandes car le niveau de vie y est différent et la précarité plus forte chez nous. Une étude plus poussée va être entreprise pour mieux connaitre le monde motard. Concernant l’état des routes en Corse, le directeur de cabinet nous a félicités de notre travail avec la Collectivité de Corse puisque nous faisons régulièrement des rapports sur l'état de nos routes. La CdC s’est déjà engagée à prendre en compte ces rapports et la préfecture va épauler la région pour améliorer le réseau routier en Corse. A propos des 80 km/h, il nous a renvoyé à la région car c’est elle seule qui peut décider de revenir au 90 km/h comme certaines régions l’ont déjà fait. J’irai donc frapper de nouveau à la porte de la CdC. Enfin concernant le prix de l’essence, le problème est plus compliqué  avec une main mise de Rubis sur les carburants».     


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047