Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Alys Demeure et Adrien Porcu exposent au Centre Culturel Una Volta


Rédigé par Odile AURACARIA le Mardi 14 Janvier 2014 à 22:39 | Modifié le Mercredi 15 Janvier 2014 - 00:32


Alys Demeure et Adrien Porcu, qui exposent leurs œuvres au Centre Culturel Una Volta, ne se connaissaient pas et exposent donc ensemble pour la première fois. Il s'avère qu'ils s'entendent très bien et que leurs travaux sont très complémentaires. Le Centre Culturel a su leur offrir un bel écrin pour cette première grande exposition de l'année 2014. Alys Demeure occupe le premier étage et Adrien Porcu a investi le rez de chaussée.


Alys Demeure s'exprime autant à travers l'art pictural que dans les installations. Elle n'a pas de matériaux de prédilection, elle travaille autant le bois que le papier de soie, ou encore les plaques de verre. Elle réalise des boites ou caissons qui sont en fait des objets de conservation. Elle apprécie le bois car il est proche de la construction, elle utilise en cela le bois de charpente. Mais peut aussi s'approprier des supports plus légers, tel le papier de soie, d'emballage teinté de pigment. Et, une matière fragile et transparente, le verre qu'elle enduit d'un jus végétal obtenu à partir de végétaux pressés, le tout étant stabilisé pour offrir des tableaux subtils et délicats.
Née à Nice en 1984, elle vit et travaille à Penta di Casinca et Paris. Elle est diplômée en 2008, avec mention, de la Villa Arson, école des beaux-arts de Nice. Elle obtient aussi la même année, le prix de peinture de la Villa Arson.
Elle est diplômée en 2009 d'une licence d'histoire de l'art à la Sorbonne.
En 2012, elle effectue une résidence à Piedigriggio avec le projet "Bleu fixe".
Alys Demeure a participé à plusieurs expositions collectives : 2006 Ground Zero à Salzbourg, 2007 Summer Show à Londres, 2008 Main Void à Paris et Ex-Voto à Piedigriggio, 2012 Entrée Libre 2 à Rouen, 2013 Version à Paris
Cette exposition au Centre Culturel Una Volta de Bastia, est sa première exposition individuelle en partenariat avec une institution.
Alys Demeure a un atelier à Paris où elle travaille avec plusieurs artistes.
Ses parents sont scientifiques de formation, mais ont toujours eu des dispositions pour le bricolage. Elle a donc toujours vécu dans des maisons plus ou moins en travaux. Elle pense que cela a été un terreau très fertile.
Pour 2014, elle souhaite tout simplement plus d'inspiration, d'énergie, plus d'expositions aussi et de belles rencontres...

Si on lui demande quels sont ses matériaux de prédilection, Adrien Porcu répondra le bois, car il aime les matériaux bruts. Il sculpte effectivement des troncs d'arbres,  et le bois est intégré à une grande partie de ses sculptures, mais il travaille aussi la céramique, le plâtre, l'acier, le plomb, la cire... Il réalise des installations à partir de grandes cartes du cadastre. Il est, également, l'auteur de très élégants et fins dessins à l'encre de chine, à savoir des insectes marqués de cocardes ou de croix de différentes armées, car la guerre semble être un fil conducteur dans son travail. Sur le sol même du Centre Culturel se trouve d'ailleurs une sculpture insérée dans un casque militaire.
 La maman d'Adrien Porcu était peintre. Il a toujours baigné dans le milieu de l'art, entouré de toiles, de pinceaux, d'odeurs de peinture, de térébenthine, d'huile de lin, de pigments... et dès sa plus tendre enfance il voulait devenir artiste...
Pour 2014, Adrien Porcu souhaite la réussite de ses projets, à savoir une exposition prévue en octobre au Liban  et une résidence d'artistes en Nouvelle Calédonie.
Né à Ajaccio en 1982, il est diplômé du DNSEP (Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique) en 2008 avec félicitations du jury de l'école supérieure d'art de Clermont Ferrand. Il vit à Ajaccio où il a son atelier.
Adrien Porcu réalise une première exposition en 2001 au Palais des Congrès d'Ajaccio, alors qu'il n'a pas encore vingt ans. Puis il participe à des biennales et des concours en France et en Italie.
Après son DNSEP, en 2008, il sera présent au Centre d'art de Meymac en Corrèze pour "EXPOSITION PREMIERE" où il a été sélectionné depuis son école supérieure d'art de Clermont Ferrand.
Depuis 2010 il a effectué quatre résidences d'artistes dont une en Sardaigne en collaboration avec le FRAC Corse.
De 2008 à 2011, on peut dire qu'il a enchaîné les expositions ( Marseille, Meymac, Clermont-Ferrand, Thiers, Ajaccio, Sardaigne, Landes)
Sa dernière exposition remonte à décembre 2013, au FRAC de Corté, où il présentait une installation composée de cartes du cadastre du 20 ème siècle.
Adrien Porcu voudrait maintenant multiplier les opportunités en quittant Ajaccio pour partir à l'étranger, pourquoi pas à Berlin, ville qui lui semble très ouverte à l'art contemporain et aux courants nouveaux.
Il a obtenu le premier prix conceptuel à la biennale de Quenza 2013 pour sa sculpture en cire "Le Bombardier", avec Enki Bilal (réalisateur, dessinateur et scénariste de bd) présent parmi les membres du jury.

Une nouvelle fois l'équipe du Centre Culturel Una Volta a fait confiance à la jeune génération d'artistes insulaires, et leur offre un beau lieu d'exposition et un formidable tremplin. Les oeuvres d'Alys Demeure et Adrien Porcu y sont visibles jusqu'au 14 février 2014.





1.Posté par Zeruffu le 15/01/2014 12:13
Adrien Porcu est un très grand artiste. C'est un génie.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 19:24 Bastia : Réhabilitation du groupe scolaire Desanti

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine