Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Alice Stella inaugure au Coxwen sa toute première exposition de photos


le Samedi 12 Avril 2014 à 23:53 | Modifié le Dimanche 13 Avril 2014 - 00:52


« Photographier, c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur » écrivait Henri Cartier-Bresson. Inaugurée vendredi soir, l’exposition des photographies d’Alice Stella intitulée « ERRANCES » a impressionné les visiteurs venus nombreux soutenir le travail de cette jeune et talentueuse artiste corse. L’exposition se poursuit jusqu’au 15 juin au Coxwen et ouvre le pas d’une longue série d’expositions à venir dans cet établissement bastais.


La photographe Alice Stella
La photographe Alice Stella
« J’ai intitulé cette exposition Errances, avec un « R » retourné pour signifier l’impermanence des choses, leur bouleversement ou leur détournement si l’on peut dire. Ces photos prises entre Corse, Inde, Angleterre, Paris et la Californie témoignent d’un chemin d’évolution parcouru au gré de mes promenades » explique Alice Stella sur le sens de cette exposition. Entièrement autofinancée, l’exposition a été soutenue par le CoxWen, les proches de l’artiste et le domaine E Petre d’Aleria qui a fourni vin rouge et rosé pour la soirée du vernissage. Dans une ambiance jazzy signée DJ Jacha, le buffet généreux et original proposait gigot de sanglier, tartes aux blettes sauvages ou encore fondant au chocolat.
Née à Bastia le 18 janvier 1988, Alice Stella est diplômée de l’école de photo de l’ETPA à Toulouse où elle obtient son diplôme de photographie en 2009. Avide de nouvelles expériences et de frontières toujours plus lointaines, elle séjourne en Angleterre puis à Montréal où elle est assistante photographe. Elle revient en Corse sur sa terre natale avant de repartir deux mois en Inde pour réaliser un reportage sur la caste des intouchables.
Indissociable de la joie physique qu’elle éprouve lorsqu’elle déclenche une prise de vue, la photographie ne la quitte plus, véritable prolongement de son œil captif. Personnalité inhabituelle, douce au possible, ses images poétiques nous transportent et expriment un contenu profondément humain dans la justesse des formes. Equilibriste de la composition, Alice Stella nous fait partager son travail, ses errances, ces zigzags. Ses clichés en couleurs et noir & blanc, réalisés en argentique et en numérique, témoignent de sa perception du monde. Avec une acuité visuelle hors du commun, cette photographe globetrotteuse, férue de randonnées et de montagne par ailleurs, utilise les plus petites choses et les transforme en grands sujets. Photographe de l’intimité, ses photos à la charge émotionnelle saisissante nous transportent et nous amènent à pousser toujours plus loin nos sensations, nos idées reçues, nos perceptions. Quand on lui demande ce qui définit une bonne photo, Alice Stella parle immédiatement de composition, de géométrie du hasard : « une photo se voit dans sa totalité, la composition est pour moi une préoccupation constante même si la photo reste quelque chose d’instinctif ; il y a des photos qui se jouent à des instants, on laisse passer quelques secondes et une scène peut être perdue à jamais. Henri Cartier-Bresson parlait d’instant décisif. »
Initiée dès son plus jeune âge à la photographie argentique par son père, elle ressent déjà le côté exercice et amusement de cet art singulier. Passionnée par l’argentique et le noir et blanc, elle en parle comme d’une texture : « J’ai redécouvert l’argentique à l’ETPA à Toulouse ; l’argentique ou la photo palpable ! Depuis la charge de mon appareil jusqu’au tirage, le travail en argentique est beaucoup plus gratifiant, vivant en même temps que plus intellectuel. Le numérique est une tout autre forme, elle permet de faire plein d’essais, d’être plus dans une approche instinctive. »
Très reliée à la Corse et plus spécifiquement au Cap d’où elle est originaire, Alice Stella ressent le besoin de parcourir le monde pour en saisir ici ou là, près ou loin, son universalité et son intemporalité. Ce qui la guide ? Un gout pour la nature, les rencontres, la liberté, l’azur, la contemplation, le bien-être… « Je déclenche une photo quand je me sens bien dans le viseur, c’est cela qui guide mes photos. Aujourd’hui, j’aimerai avoir un labo de photos, continuer à voyager et revenir avec de la matière » conclut cette photographe qui deviendra un jour ou l’autre une légende.
---- 
ERRANCES
Photographies d’Alice Stella, du 10 avril au 15 juin
Café Coxwen
35, rue Saint Roch
20 200 BASTIA
Exposition ouverte du mardi au samedi de 9 : 00 à 19 : 00 ainsi que le vendredi et samedi soir durant les apéros concert
Renseignement : 04 95 34 24 27
Site de l’artiste : http://www.alicestella.500px.com/




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine





Derniers tweets
Corse Net Infos : #Patrimonio Julien Doré aux #Nuits de la #guitare : « J'ai tissé un lien poétique avec la #Corse » @jdoreofficiel https://t.co/iN0SKayimI
Samedi 21 Juillet - 22:14
Corse Net Infos : Escale calvaise pour l'actrice New-yorkaise Sienna Miller https://t.co/wBwft4Y2Nc https://t.co/c39Kz2mE23
Samedi 21 Juillet - 21:36
Corse Net Infos : Fiera di l'Alivu : 30 anni di lotta per un sapè fà https://t.co/zXgkvDYBi4 https://t.co/wpg5q3yhLm
Samedi 21 Juillet - 20:46
Corse Net Infos : Santa Maria-di-Lota : I terzi Scontri di e Pieve in Miomu https://t.co/w2DvxDpOiF https://t.co/dy2moZ49pI
Samedi 21 Juillet - 15:21



Newsletter






Galerie