Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : 12 ème biennale photographique au Centre Culturel Una Volta


Rédigé par Odile AURACARIA le Dimanche 29 Juin 2014 à 23:31 | Modifié le Dimanche 29 Juin 2014 - 23:46


Marcel Fortini, Directeur du Centre Méditerranéen de la Photographie, en partenariat avec Dominique Mattei, Directrice du Centre Culturel, accueillent 4 photographes (Jane Evelyn Atwood, Christelle Geronimi, Olivier Laban-Mattei, Serge Picard) jusqu'au 26 juillet 2014 dans les locaux du Centre Una-Volta.


Jane Evelyn Atwood : "Le train du coeur", 2013

Jane Evelyn Atwood a répondu à une commande du Centre Méditerranéen de la Photographie et propose "Le train du coeur" soit un ensemble de 21 photographies en noir et blanc (tirages argentiques sous passe-partout) 
"Bastia/Calvi, Bastia/Ajaccio - kilomètres après kilomètres, plages, tunnels, montagnes, champs. Des ponts au-dessus des rivières, des virages où, tout à coup la terre disparaît et le regard plonge dans un énorme vide. (...). Ce train existe depuis plus de cent ans et relie les villes corses depuis bien avant l'invention de l'automobile. (...). Quelques gares ont fermé, ou bien elles sont habitées (...). Mais les lignes sont toujours là, les mêmes voies d'acier, les ponts, les tunnels, les ribbons de fers qui longent les bords de mer, qui sillonnent des montagnes avec des vues depuis les wagons à couper le souffle. (...)" Texte de Jane Evelyn Atwood, 2013.
Jane Evelyn Atwood est née à New-York et vit en France depuis 1971. Son oeuvre traduit la profonde intimité qu'elle entretient avec ses sujets sur de longues périodes. Elle est l'auteur de dix livres, dont "Nächtlicher Alltag " (Manhert-Lueg, 1981) consacré aux prostituées de Paris; "Extérieur Nuit", sur les aveugles (Actes Sud, Photo Poche Société, 1998); "Trop de peines, Femmes en prison" (Albin Michel) sur l'incarcération féminine...
L'oeuvre de Jane Evelyn Atwood a été récompensée par des prix internationaux les plus prestigieux. Jane Evelyn Atwood expose internationalement. Elle est représentée par la Galerie Vu' en France, Contact press images aux USA et la Galerie In Camera.

Olivier Laban-Mattei, "Le Trégor rural" 2013, Serge Picard, "Niolu" 2013 : Bretagne/Corse, Regards Croisés

Cette exposition présente les travaux réalisés lors de résidences croisées d'Olivier Laban-Mattei en Bretagne et de Serge Picard en Corse; échange opéré entre le Centre Méditerranéen de la Photographie et l'Imagerie de Lannion.
Olivier Laban-Mattei : Trégor rural, 2013
Olivier Laban-Mattei représenté par l'Agence Myop expose 20 photographies en noir et blanc sous passe-partout.
Olivier Laban-Mattei a parcouru le Trégor rural, à quelques encablures de Lannion, vers le sud. Il a sillonné les villages en septembre. (...)
"Comment raconter de façon honnête et juste une terre inconnue, en une semaine à peine, quand ma propre terre continue de me surprendre chaque fois que j'y reviens? (...) Il suffit souvent d'une rencontre, de la rencontre, pour qu'un exercice commandé se transforme en une véritable aventure humaine, intense, profonde, inoubliable, dévoilant par-là même l'âme d'un peuple". (...) Texte d'Olivier Laban-Mattei.
Né en 1977, Olivier Laban-Mattei vit actuellement en Mongolie. Il s'installe en Corse en 1999 où il devient pigiste pour l'Agence France-Presse pendant 5 ans.
Le tremblement de terre de janvier 2010 à Haïti marque pour lui une sorte de seconde naissance professionnelle. Il devient reporter-photographe indépendant et apporte sa collaboration à de nombreux hebdomadaires internationaux.
En 2010 une rétrospective de son travail sur les victimes de guerres et de catastrophes naturelles lui est consacrée. Il est régulièrement exposé par le Centre Méditerranéen de la photographie. Il obtient aussi des prix.

Serge Picard : Niolu, 2013

Serge Picard représenté par l'Agence Vu expose 25 photographies en couleur.
La résidence de Serge Picard en Corse s'est déroulée en octobre 2013 dans la région montagneuse du Niolu.
"Je ne connaissais pas la Corse. Il est vrai que je n'ai pas été déçu, elle est magnifique. Mais cela a aussi été une énorme contrainte et un grand dilemme : comment photographier les paysages corses sans tomber dans la caricature de la belle carte postale. Finalement c'est la météo qui m'a aidé. (...) Sur mon lieu de résidence, la région du Niolu (...) je me suis retrouvé pendant 3 semaines dans la pluie, les nuages, le froid, le brouillard... (...) Les villages, semblaient vidés de leurs habitants. (...) C'est dans ce contexte que j'ai travaillé, en juxtaposant deux points de vue : paysages et portraits d'habitants du Niolu chez eux." Texte de Serge Picard.
Serge Picard est né en 1961. Son travail a plusieurs fois été primé, notamment lors des 2èmes Rencontres Photographiques de Braga (Portugal) en avril 1988.
Collaborateur régulier de la presse, il explore les limites de la photographie et renouvelle le traitement du portrait, du nu et du paysage.
Serge Picard est membre de l'Agence Vu. Son travail est représenté par la Galerie Vu' à Paris et fait l'objet de nombreuses expositions en France et à l'étranger.

Christelle Geronimi : Paysages de l'enfance, 2012-2013

Christelle Geronimi expose ici 10 photographies couleur, tirages argentiques, extraites d'une série de 20.
"Le travail photographique que je poursuis présente une confrontation entre deux temporalités, celle de l'humain et celle plus lente de la nature. Un entre-deux qui révèle un rapport intime avec le paysage, aux échos de souvenirs et de ressentis". Texte de Christelle Geronimi.
"Un oeil ouvert et un oeil fermé, c'est ainsi que se regarde le travail de Christelle Geronimi. Cet exercice mental permet d'éprouver les images de la photographe en ce qu'elles comptent de dualité. L'oeil est grand ouvert sur ces paysages, ou plutôt ces étendues qui ne savent pas être retenues par le cadre. (...) L'oeil fermé relaie la pensée en la faisant plisser vers l'intérieur. Les souvenirs de paysages gardés en mémoire traversent l'oubli pour venir affleurer la paupière baissée du rêveur. (...) Les photographies de Christelle Geronimi sont de brèves haltes dans la traversée d'âpres territoires et leur persistance double le paysage auquel fait face celui qui regarde, l'oeil à présent mi-clos." Texte d'Elsa Escaffre, plasticienne.
Christelle Geronimi est née en 1983 et vit en Corse. Elle a effectué des études d'Histoire de l'Art puis de photographie à Paris.
Ses origines méditerranéennes la reconduisent instinctivement vers les paysages de son île et donnent lieu à des compositions d'images comme des fragments de vie, des extraits d'existence.
Au début 2011, elle s'associe à Frédéric Margueron pour un projet photographique sur l'individu dans son espace conditionné. Celui-ci a donné naissance à un livre intitulé "De l'intérieur", ainsi qu'à une exposition en mars 2012 à Rouen.
Par la suite Christelle Geronimi a effectué une résidence au Domaine de Villarceaux (Val d'Oise).
"Paysages d'enfance" a été exposé à l'Ile Rousse en 2013 et à l'Université de Corté en 2014.
------
Visites guidées de l'Exposition par le Centre Méditerranéen de la Photographie
Pour les scolaires et les enseignants sur réservation auprès du Centre Méditerranéen de la Photographie
Contact : Valérie Rouyer et Marcel Fortini
tél : +33 (0) 4 95 31 56 08
info@cmp-corsica.com



Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine




Derniers tweets
Corse Net Infos : Pétanque : Les qualifications pour les championnats de France à Porto-Vecchio https://t.co/X5Mc0F8jP6 https://t.co/42jGeVE6tZ
Lundi 23 Avril - 23:18
Corse Net Infos : L’ACA ne perd pas le Nord face à Lens (2-0) https://t.co/RWXlRBmNof https://t.co/xenComA7Eu
Lundi 23 Avril - 22:54
Corse Net Infos : Ajaccio accueille Le TOP 14 Rugby Tour les 28 et 29 avril https://t.co/okPiuFWbnr https://t.co/hVUHv7ybl7
Lundi 23 Avril - 22:04
Corse Net Infos : ADECEC : "U pasturisimu, attività d'avvene?" https://t.co/dMBRNFXxOf https://t.co/NUwqEeYhHx
Lundi 23 Avril - 18:43



Newsletter






Galerie