Corse Net Infos - Pure player corse

Avant ACA-OM : « Ne pas jouer le match dans sa tête ».


le Vendredi 2 Novembre 2012 à 14:45 | Modifié le Samedi 3 Novembre 2012 - 15:40


A deux jours d’un match très attendu entre Ajacciens et Marseillais, l’entraineur Acéiste est revenu sur ce qui a fait défaut à Lorient, d’où l’ACA aurait du revenir vainqueur. Mais pas de place pour les regrets, seulement pour l’analyse, car il faut désormais s’attaquer à un autre mur, Dimanche à F Coty. Anthony Lippini le sait, il faudra être combattif, comme toujours, mais surtout, utiliser ses erreurs pour progresser. Le point sur ce match qui s’annonce palpitant, avec le coach et le « chouchou » de Timizzolu.


Avant ACA-OM : « Ne pas jouer le match dans sa tête ».
Pas fiers les Ajacciens, au sorti de ce match si regrettable, mais si riche en leçons, Dimanche dernier en Bretagne. On se souvient de têtes marquées, médusées, et de joueurs abattus. Changement de décor, à J-2 d’affronter l’Olympique de Marseille, à Timizzolu. Le sourire a, comme toujours, regagné les visages Ajacciens, et surtout les têtes des joueurs. Sur les terrains d’entrainement, le discours de l’entraineur a suppléé les directives de jeu, avec  toujours autant de succès :
 
« Cette semaine, on a surtout insisté sur la récupération, et la qualité de notre pressing, explique A. Dupont. On grandit, les garçons apprennent et on a appris du match de Lorient. Il y a eu des points positifs, comme vous savez. Sur le plan offensif et sur a construction, on a fait une première mi-temps comme j’en n’avais plus vu depuis bien longtemps. On a été en difficulté en seconde, et on doit donc apprendre de nos erreurs. Sur cette deuxième mi-temps, on retient que quand on ne joue pas, on est en danger, car on n’arrivait pas à reprendre le ballon. L’autre point important, c’est aussi la concentration, c’est là-dessus que j’ai axé mon message cette semaine ».
 


« Le vécu, c’est pas simplement ce que l’on peut te dire ou apprendre, c’est aussi ce que tu ressens »

Avant ACA-OM : « Ne pas jouer le match dans sa tête ».
Relégué malgré lui au second plan depuis le début de saison (qu’il a débuté avec trois matches de suspension pour un carton rouge face à Lyon, en Mai dernier), Anthony Lippini n’en reste pas moins présent en dehors de la compétition. Travailleur acharné et toujours prêt à donner le meilleur de soi, l’étonnant arrière droit, que beaucoup pressentaient inapte à évoluer au haut niveau, est pourtant bien là, et compte bien retrouver la place de titulaire qui était jadis la sienne. Barré par la concurrence de l’increvable Diawara, le Bastiais de naissance continue à travailler, en attendant son heure, non sans impatience.
 
« C’est moi qui me suis foutu dans cette m… au départ, avec ce carton en fin de saison dernière. Maintenant, je dois regagner ma place, mais je dois faire preuve de patience. Cela permet de se remettre en question. Un joueur qui ne joue pas doit sans-cesse gagner sa place à l’entrainement, et c’est ce que je fais. J’essaye aussi de parler avec tout le monde, car l’ambiance est bonne, et c’est donc plus facile. Mais je les aide aussi en étant moi-même à l’entrainement, car j’aime défendre, et leur opposer les duels que j’aime. J’essaie avant tout de rester moi-même, et garder mon jeu ».
 
« Le fait d’avoir un effectif qui tienne la route, c’est aussi ça grandir, poursuit Dupont. Quand Anthony répond présent à l’entrainement et me montre qu’il a envie de jouer, c’est aussi une preuve que l’on grandit. Cette émulation et cette concurrence saine, que l’on retrouve d’ailleurs dans toutes les équipes, c’est aussi ça notre club ».
 


Marseille : Des qualités similaires ?

En face, ce ne sera pas Lorient, mais bien l’OM, cette fois. Une équipe pleine de talents à tous les coins, et qui a démarré le championnat comme elle ne l’avait plus fait depuis des décennies (6 victoires de rang). Encore une grosse pointure, donc, après Le PSG, Lyon et Bordeaux. Un de ces matches qu’aiment bien les Ajacciens (Marseille ne gagne plus à Timizzolu depuis 2003).

« Les joueurs ont préparé ce match comme tous les autres, c’est à dire sérieusement, assure le coach. On doit surtout ne pas jouer mille fois le match dans sa tête. Le match contre Bastia est d’ailleurs une bonne leçon, car les joueurs l’avaient joué dans leur tête, et on a vu que la montagne avait accouché d’une souris. Marseille est une équipe généreuse et qui va de l’avant. On devra être extrêmement solides, et faire un bon match, car on sent que les joueurs qui étaient là la saison passée ont développé une certaine solidarité. Contre le PSG, ils n’ont pas changé leur tactique, et c’est celle qu’ils devraient adopter. Ça tombe bien parce qu’on a la même, et surtout, la même envie, le même enthousiasme ».
 
Enfin, Alex Dupont a évoqué l’absence de Gignac coté Olympien, mais surtout la suspension –une nouvelle fois- d’Eduardo, lui qui a brillé de mille feux sous le ciel Breton la semaine passée, avec un doublé et deux passes décisives.
 
« L’absence d’Eduardo me contrarie plus que celle de Gignac. Il fait une faute qui est tout de même mineure (à Valenciennes, ndlr), et il se retrouve avec deux matches de suspension, c’est assez fort de café… surtout pour un gars correct comme lui, et puis pour avoir vu plusieurs fois ses chevilles après les matches, je peux vous dire qu’elles sont souvent abimées. C’est une sanction totalement disproportionnée».
 
Nouvelles du groupe :
 
 Paule Lasne a repris la course, et s’entraine avec ses coéquipiers. Benji André, dont la participation au match de Dimanche était incertaine, sera finalement bien présent pour ce choc. Il a reçu une semelle sur le dessus du pied, fort heureusement sans gravité. Felipe Saad, lui, continue sa phase de reprise sans encombre.
Hormis les suspendus que sont Cavalli et Eduardo, le reste de l’effectif est apte.

Olivier Castel




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Novembre 2018 - 22:46 Rugby : Le RCA se reprend face à Saint Saturnin

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse