Corse Net Infos - Pure player corse



Assassinat d'Antoine Sollacaro à Ajaccio : trois membres présumés du "Petit Bar" renvoyés aux assises


La rédaction avec AFP le Vendredi 28 Janvier 2022 à 21:10

Au terme de l'enquête sur l'assassinat en 2012 du bâtonnier Antoine Sollacaro tué le 16 octobre 2012, à 9 heures du matin à Ajaccio, la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille a renvoyé trois membres présumés de la bande criminelle corse du "Petit Bar" devant les assises des Bouches-du-Rhône, a-t-on appris vendredi.



Image illustration
Image illustration
Dans l'ordonnance de mise en accusation datée de ce vendredi 28 janvier et consultée par l'AFP, la juge d'instruction ordonne le renvoi de Jacques Santoni, chef présumé du "Petit Bar" pour complicité d'homicide volontaire d'Antoine Sollacaro, effectué en bande organisée et avec préméditation. Il est décrit par la justice comme "le commanditaire" et le "cerveau" de l'assassinat.
Il est aussi renvoyé devant les assises pour complicité de tentative d'homicide volontaire en bande organisée de Charles Cervoni la même année, réputé proche de l'ex-leader nationaliste Alain Orsoni. Ce dossier a été joint à l'instruction de l'assassinat du bâtonnier Sollacaro.

Pour ces deux cas, il est également poursuivi pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes.


C'est nous qui avons tapé

Autre membre présumé du Petit Bar, André Bacchiolelli est renvoyé pour l'assassinat d'Antoine Sollacaro et la tentative d'assassinat de Charles Cervoni ainsi que pour association de malfaiteurs. Il est également poursuivi pour le recel en bande organisée et en récidive légale d'une moto qui pourrait avoir servi à l'assassinat de l'avocat et l'acquisition, la détention et le transport sans autorisation d'une arme de catégorie B en récidive légale.

La juge d'instruction renvoie également Mickaël Ettori, "proche lieutenant de Jacques Santoni", pour association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes notamment de l'assassinat d'Antoine Sollacaro et ce en récidive légale, ainsi que pour recel en récidive légale d'une moto.

Dans son ordonnance, la juge d'instruction indique s'être notamment appuyé sur les déclarations de Patrick Giovannoni, une "petite main" de cette bande, qui a obtenu, en 2015, le statut de repenti. Gestionnaire du stock d'armes du Petit Bar, celui-ci avait affirmé avoir reçu les confidences de Jacques Santoni, qui aurait déclaré après la mort de l'avocat : "C'est nous qui avons tapé". Patrick Giovannoni est renvoyé pour association de malfaiteurs en vue de la préparation de la tentative d'assassinat de Charles Cervoni.

Enfin, des non-lieux sont prononcés pour Pascal Porri, qui était poursuivi pour recel en bande organisée d'une moto et Emile Mela, qui avait été mis en examen pour association de malfaiteurs.

Cette ordonnance de mise en accusation peut faire l'objet d'un appel.














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022