Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Visite de l'impasse du 8/10 cours Napoléon, l'incompréhension est là


Rédigé par Florence Vandendriessche le Samedi 10 Novembre 2018 à 15:44 | Modifié le Samedi 10 Novembre 2018 - 22:49


Ce samedi dès 10 heures, ont eu lieu plusieurs visites guidées dans un lieu improbable d’Ajaccio, sur le cours Napoléon au 8/10 précisément. Pascal Bruno, propriétaire du Bistrot du cours a souhaité faire découvrir à la population l’état de cette impasse publique donnant sur des issues de secours de l’établissement, laquelle serait depuis des années dans un état de délabrement critique et dangereux pour la sécurité des personnes. Il a demandé à la municipalité de venir constater, laquelle a de suite réagi. Une centaine de personnes en continu sont venues sur la journée pour visiter et signer la pétition.


Cette journée de samedi, le 8/10 cours napoléon a attisé les curiosités. Des visites guidées ont bien eu lieu dans cet endroit loin des beaux jardins de la préfecture de Corse se trouvant en face. Les visiteurs ont ainsi pu prendre conscience de l'état désastreux et dangereux de cette impasse. Ils ont également manifesté leur incompréhension face à la démarche de la municipalité de faire enlever la Givebox (boîte à dons) en octobre dernier pour des raisons d'accessibilité et de sécurité.


A la suite de la demande en octobre, faite à Pascal Bruno par le Maire d'Ajaccio du démontage de la Givebox, le propriétaire du Bistrot du cours, a de suite enlevé cet outil social dont le concept fonctionnait à merveille depuis plus de deux ans au grand regret de tous les utilisateurs. 20 ans que cette impasse serait utilisée comme décharge publique, urinoir, accueillant aussi des restes de chantiers, 2 ans qu'une tranchée de 1 mètre de profondeur se trouve à la sortie de l'issue de secours de l'établissement et 8 ans qu'il est demandé de faire quelque chose, par ce chef d'établissement : « une verrue urbaine » ainsi nomme-t-il  l’impasse du 8/10 cours Napoléon. Loin de lui l'idée de se mettre à dos la municipalité, tout au contraire, il souhaite qu'il en ressorte du positif, que des échanges se fassent et aboutissent sur du concret.

Sur les réseaux sociaux, des photos ont commencé à circuler une réponse au constat d'infraction a été faite à Laurent Marcangeli par courrier par M. Bruno en  lui demandant de prendre conscience de la situation réelle. Ainsi, la semaine dernière, des représentants de la municipalité sont venus sur place constater le problème et ont pris en compte les travaux à faire. Vue l'urgence, Il n'y a qu'un pas pour qu'il soit regretté prochainement un fâcheux accident, ont soulevé des personnes présentes samedi.

Un outil social qui manque
Elle manque visiblement à la population, cette Givebox installée en février 2016, au 8/10 cours Napoléon, car chaque jour, des vêtements, des objets arrivent encore sans pouvoir être pris en charge. Donnez, prenez, un concept de gratuité qui s'adressaient à tous, pour le tout un chacun, qu'on soit aisé ou bien dans le besoin, le principe de gratuité était de mise. Victime de son succès, il est permis de penser que la Givebox d'Ajaccio/Aiacciu attende patiemment son Come Back. « La ville a tout à gagner en développant ce genre d'initiative, s'est exprimé Pascal Bruno sur le sujet, ce serait un joli cadeau que le Maire remettre la Givebox sur le cours, lui permette d'exister et de créer de nouveau du lien. »

Et si ce 8/10 du cours Napoléon se transformait en un lieu qui donne envie ? Une idée intéressante est soulevée par M. Bruno, celle de métamorphoser l'impasse en point attractif avec expositions, conférences de rue, street art, installer aussi un jardin suspendu à l'entrée du passage avec un point d'information pratique et culturelle de la ville... Affaire à suivre...

Une pétition est à signer sur internet : Ici et au Bistrot du cours (version papier)

https://www.facebook.com/giveboxajaccio/
Contacter le bistrot du cours : bistrotducours@laposte.net






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 15:58 ​L’Echecs Club Ajaccien fait peau neuve !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie