Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : La bataille de Mossoul en images à l’espace Diamant jusqu’au 29 mars


Rédigé par Pierre BERETTI le Samedi 3 Mars 2018 à 16:23 | Modifié le Samedi 3 Mars 2018 - 18:44


Plus qu’une exposition photographique, un témoignage. C’est ainsi qu’on peut résumer la nouvelle exposition présentant la bataille de Mossoul, deuxième ville d’Irak à l’Espace Diamant. Le photographe Laurent Van der Stockt a pu livrer ses images poignantes au terme de neuf mois en immersion au cœur des conflits. Il a été invité par le Centre Méditerranéen de la Photographie et la Ville d’Ajaccio à exposer le résultat de son travail à l’Espace Diamant d’Ajaccio jusqu’au 29 mars prochain.


Mossoul, Irak, le 19 mars 2017 Ali, l'officier radio de la division de réaction d'urgence (ERD), pendant une attaque des combattants de Daesh sur sa position, un immeuble aux portes de la vieille ville de Mossoul. Il sera blessé en fin de journée. Photo Laurent Van der Stockt pour Le Monde
Mossoul, Irak, le 19 mars 2017 Ali, l'officier radio de la division de réaction d'urgence (ERD), pendant une attaque des combattants de Daesh sur sa position, un immeuble aux portes de la vieille ville de Mossoul. Il sera blessé en fin de journée. Photo Laurent Van der Stockt pour Le Monde
Le Centre Méditerranéen de la Photographie propose en partenariat avec la Ville d’Ajaccio une exposition à l’Espace Diamant sur la Bataille de Mossoul. En effet, il s’agit de photographies réalisées par Laurent Van der Stockt, qui a passé près de neuf mois dans la deuxième plus grande ville d’Irak afin de réaliser ce reportage de qualité.

Neuf mois pour relever un défi militaire périlleux puisqu’il s’agissait d’en chasser les membres de Daesh (acronyme arabe de l’Etat Islamique), dont quelques milliers de combattants djihadistes prêts à mourir au combat, alors qu’entre 1 million et 1 million et demi de ses habitants y vivaient encore au début des opérations.
Les photographies ont été réalisées pour le journal Le Monde et ont aujourd’hui une deuxième vie avec cette exposition. Le Centre Méditerranéen de la Photographie suit depuis de nombreuses années le travail du photographe.

« Nous avions commandé en l’an 2000 un reportage photographique à Laurent Van der Stockt sur Bastia, explique Marcel Fortini, directeur du CMP. Il s’agissait de poser un regard sur la jeunesse bastiaise. A l’issu de cette rencontre nous avons toujours suivi son travail. Aujourd’hui nous sommes heureux de présenter ce véritable témoignage photographique et journalistique qui a nécessité neuf mois sur le terrain ».
Journaliste et photographe indépendant, Laurent Van der Stockt a réalisé son premier reportage photographique à l’étranger lors d’un voyage clandestin dans la Roumanie du dictateur Nicolae Ceaucescu. Il en a rapporté les images d’une population plongée dans la terreur et la misère. Il y est retourné pendant l’insurrection de 1990 et a rejoint l’agence française Gamma, puis le magazine américain Newsweek en 2001 et l’agence Getty en 2010. Il a effectué des reportages dans toutes les guerres importantes et surtout l’ex-Yougoslavie, la Tchétchénie et l’Irak. Ils ont été publiés par la plupart des magazines et quotidiens internationaux. Depuis 2012, Il collabore principalement au quotidien français Le Monde avec de longs reportages en Syrie et en Irak.

Son exposition sur la bataille de Mossoul a été présentée en amont dans la région bastiaise en septembre et octobre dernier et sera visible à l’Espace Diamant d’Ajaccio jusqu’au 29 mars.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie