Corse Net Infos - Pure player corse

Adrien Martinetti expose à Cannes puis à Ajaccio


Rédigé par le Vendredi 26 Septembre 2014 à 23:08 | Modifié le Samedi 27 Septembre 2014 - 00:06


L’artiste contemporain Adrien Martinetti participe à Cannes depuis jeudi et jusqu’au 28 septembre à la 4e édition des Artistes du Monde sous le haut patronage de Marina Picasso. L'association a pour vocation de confirmer des talents reconnus et de nouveaux artistes émergents. Une centaine d’artistes et une quinze de pays sont à l’affiche de cette exposition internationale où Adrien Martinetti a été choisi par les organisateurs pour représenter la ville d’Ajaccio. Nous le retrouverons dans la ville impériale les 9 et 10 octobre au Palais des Congrès.


C’est donc sur la Croisette à Cannes, qu’une dizaine d’œuvres de l’artiste nées, comme il aime le dire de son « travail », sont accrochées sur les cimaises du salon du vieux port. Peintures contemporaines, tableaux numériques faits sur Iphone qui sont aussi ses premières créations, tableaux d’enfants, et aussi des écrits qui traduisent si bien son talent, sa spontanéité, ses états d’âme, le tout dans un partage qui reste une évidence, une nécessité pour lui.
L’Art, une forme importante d’expression dans notre société où tout est formaté, une expression à laquelle Adrien Martinetti a sacrifié beaucoup de son temps, de ses émotions, de sa vie. Une même démarche l’anime toujours, celle de transmettre à travers sa peinture son ras le bol personnel, son mal être. Mais sa vision du monde n’en reste pas moins optimiste, il essaie à travers ses œuvres de transformer ce qui est laid en beau, tout en transmettant un message.
Artissima 2014 est une des œuvres exposée. Née d’un atelier peinture avec des enfants de Ghisonnaccia cette toile est la concrétisation de ce qui peut être transmis aux plus jeunes et donne une dimension transgénérationnelle évidente. Mais Adrien Martinetti va encore plus loin, en intervenant régulièrement auprès d’enfants en difficulté mentale ou physique à A Casarella. L’art sans frontière de quelque ordre qu’elle soit, qui permet de s’exprimer et de se libérer !
Mais parler de cet artiste c’est aussi mentionner ses écrits qu’il expose également, et qui sont indissociables de ses tableaux. Il existe selon lui un lien étroit entre l’écriture et la peinture, un fil conducteur de l’un vers l’autre et surtout les deux expressions les plus évidentes dans notre société actuelle.
A voir donc jusqu’au 28 septembre et à retrouver dès le 9 octobre à Ajaccio. Deux rendez-vous à ne pas manquer avant qu’Adrien Martinetti ne s’éloigne quelques temps vers son tout nouveau rôle de jeune papa afin de mieux revenir à la création artistique.
 




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine