Corse Net Infos - Pure player corse

"Adrian" balaye, avec violence, l'île du Sud au Nord


Rédigé par Vincent Marcelli le Lundi 29 Octobre 2018 à 22:38 | Modifié le Lundi 29 Octobre 2018 - 23:14


Un épisode météorologique assez rare a frappé l'île tout entière ce lundi. Mini-tornades, vents violents avoisinant , en certains lieux, les 200 km/h, l'île a été placée en vigilance rouge. La première fois de son histoire en ce qui concerne les vents. A Ajaccio et dans la région, les éléments ont été particulièrement déchaînés. Les commerces et l'ensemble des lieux publics ont été fermés. Un épisode d'une rare violence qui, fort heureusement, n'a pas fait de victimes. Grâce, notamment, à l'investissement de tous les services concernés...


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
La Corse en vigilance rouge pour ce qui concerne les vents, des min-tornades, des eaux remontées, des pluies torrentielles, l'île a été coupée du monde ce lundi suite au passage de la tempête Adrian qui a traversé l'île. Un épisode qui se poursuit durant la ,nuit. Josiane Chevalier, Préfète de Corse avait décrété la vigilance rouge, une première pour l'île.


A Ajaccio et dans la micro-région, les municipalités concernées avaient fermé toutes les administrations. Les commerces avaient suivi le mouvement pour une "ville morte" vers 16 heures. le pic débutait une heure plus tard avec, déjà, des arbres déracinés et des eaux remontées. A Saint-François, par exemple, l'eau a envahi les aires de sable. Du côté de la Parata, les vagues ont dépassé plusieurs mètres. Une inquiétude, celle survenue au port d'Ajaccio où certaines personnes se sont mis en danger, voulant préserver leurs embarcations. Cinq d'entre elles ont été secourues par les sauveteurs. Si l'on ne déplore, pour l'heure, que des dégâts (importants) matériels, on le doit au respect des consignes de sécurité et au plan mis en place par les services.


L'intérieur a également été touché, notamment la plage du Liamone, Sagone, la région de Vico ou Guagnu. Seize mille foyers sont, à ce moment, privés d'électricité. Les services de sécurité demandent la plus grande prudence jusqu'à mardi matin.
Il va de soi que l'accalmie sera progressive avec, sans doute, un retour à la normale à partir de mercredi. Il faudra, alors, évaluer les dégâts...





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie