Corse Net Infos - Pure player corse

ACA : Toujours invaincu !


le Samedi 16 Février 2013 à 20:47 | Modifié le Dimanche 17 Février 2013 - 02:24


Complètement passés au travers de leur première période, les Ajacciens ont réagi en seconde mi-temps mais ne peuvent que se contenter du nul. Sur un terrain dans un état lamentable, les Oursons ont semblé à des années lumières de leur aisance habituelle, mais ont su faire front, face à un adversaire fébrile, et qui a finalement craqué sur une belle inspiration de Dennis Oliech. Un bon point, mais un contenu peu rassurant.


Cavalli et les Ajacciens ont souffert, mais on tout de même ramené un point de Brest, grâce à Oliech, le tout sur une pelouse très abîmée (Yahoo Sports)
Cavalli et les Ajacciens ont souffert, mais on tout de même ramené un point de Brest, grâce à Oliech, le tout sur une pelouse très abîmée (Yahoo Sports)
Stadiu Francis Le Blé, Sabbatu u 16 di Farraghju di u 2012
Tempu : Frescu assai : Tarrenu : Assai cattivu.
Spettatori : Circa 13 000

SB29 1-1 ACA (1-0)
Scopi : Raspentino (11a) pà Brest ; Oliech 70a pà Aiacciu
Arbitru :S. Duhamel 
ACA : Ochoa - Chalmé, Zubar, Poulard, Saad - Faty, Lasne (Sammaritano 67a), Cavalli (Pierazzi 86a) Mostefa, Diarra (Begeorgi 90a) - Oliech
SB : Thébaux - Mendy, Traoré, Lejeune, Ferradj - Raspentino, Chafni, Coulibaly, A. Sissoko, Gueye - Ayité

U Scontru

Le début de match est assez mal négocié par les Ajacciens. Visiblement surpris par la piètre qualité du terrain, les joueurs d'Emon n'ont pas réussi à mettre leur jeu en place, et ont été logiquement punis. Dans une défense mal alignée, Raspentino s'infiltre, et reçoit un bon ballon d'Ayité, pour aller battre Ochoa en face à face : 1-0, alors qu'on joue depuis douze minutes. Dans la foulée, l'ACA continue de subir et de rater ses passes, et sur un coup-franc, Ochoa voit la reprise de Lejeune frôler son montant droit. 
Même si l'ACA bafoue son football, on sent Brest capable du pire comme du meilleur. Sur une mauvaise passe, Cavalli intercepte, et lance sans calculer Oliech, lequel frappe mais Thébaux s'interpose avec autorité (18a). Les Brestois s'en tirent bien, mais l'ACA va alors se reposer sur ses lauriers, et regarder ses adversaires jouer. Coté gauche, Felipe Saad se fait sans-cesse déborder par Raspentino, en grande forme. Rien se neuf par la suite, sinon un nombre incalculable d'imprécisions au milieu, et une association Faty-Mostefa pas vraiment rodée.
En seconde période, les locaux continuent sur le même rythme, mais l'ACA va enfin répondre au défi physique. Paul Lasne commence à se montrer, et sur un débordement, le Girondin remet pour Cavalli, idéalement seul, mais l'Ajaccien frappe après rebond, et donc au-dessus du but! La balle d'égalisation s'envole. Qu'à cela ne tienne, l'ACA va persévérer. A vingt minutes du terme, la faille va enfin se créer, Oliech hérite du ballon à 25m, talonne pour Cavalli qui joue parfaitement le une-deux d'un ballon en cloche, que le Kenyan reprend avec puissance : 1-1, c'est sous la barre! (70a). 
Les Brestois semblent contrariés et ne parviennent plus à garder le ballon. Cavalli trouve encore un angle de frappe, et cette fois c'est une magnifique claquette du portier Brestois qui enlève la balle de la lucarne (78a). Les Oursons manqueront même la balle de match, avant le temps additionnel. Sur un contre, Oliech remonte la moitié du terrain et va au duel avec Thébaux, mais l'attaquant tergiverse, puis sert finalement Sammaritano, lequel piétine le ballon et le perd. S'il avait frappé, le ballon aurait peut-être été mieux utilisé, mais cela est désormais du passé. L'ACA ramène un bon point, face à des Bretons toujours aussi brouillons, et privés eux aussi de certains cadres.

L'ACA

Dans un 4-3-3 évolutif, les Oursons ont eut un mal fou à trouver du liant dans l'entre-jeu, et surtout à garder le ballon. Sur un terrain avec des parties boueuses ou très instables, les Ajacciens ont tout de même su réagir, grâce à un mental toujours présent, mais aussi une équipe Brestoise qui a beaucoup perdu de son engagement en seconde période.
Physiquement, les Ajacciens ont aussi su réagir, même si certains tacles étaient malvenus. Felipe Saad, auteur d'un match très moyen, a d'ailleurs écopé d'un nouveau carton, qui le privera du Derby. Coté droit, Chalmé a lui aussi eut du mal avec les appuis, mais s'en est mieux sorti, de même que Diarra, de retour de la CAN, qui aurait-cela-dit, eut meilleur compte d'utiliser son pied droit plus souvent. 
Au milieu toujours, Faty s'est montré moins à son avantage, mais a su refaire surface peu à peu, idem pour Cavalli, passeur décisif une fois encore, mais auteur d'un nombre conséquent de mauvais choix. Enfin, on a constaté une fois encore un bon match d'Oliech ponctué d'un but, et également que Mutu manque cruellement dans ces moments-là.

L'Avversariu

Toujours en quête d'un renouveau et surtout d'une victoire, les joueurs de Chauvin ont encore laissé filer des points importants. Pourtant bien rentrés en jeu, et emmenés par un Raspentino plus que jamais intégré, les Bretons ont ouvert logiquement le score, mais ont par la suite cafouillé, et laissé progressivement la part belle aux Ajacciens.
La défense paraissait très fébrile par moments, et il aura fallut un très bon Alexis Thébaux, et surtout des Ajacciens en manque de précision dans les passes et le dernier geste pour éviter la déroute à domicile. L'absence des cadres que sont Grougi, Baysse et Ben Basat se fait ressentir, et Landry Chauvin devra patienter jusqu'au retour des beaux jours, pour revoir son équipe redevenir productive en terme de jeu. 

U Bilanciu

L'ACA a encore une fois su renverser la vapeur, dans un match où tout pouvait arriver. Même avec une entame aussi mauvaise, Aiacciu a su trouver les ressources pour ne pas boire la tasse, et reprendre progressivement l'ascendant sur lui-même. 

On espère cela dit que Mutu et Belghazouani seront vite rétablis, car ces joueurs ont fait cruellement défaut ce soir, où l'ACA aurait pu l'emporter par plus d'un but d'écart, tant la défense adverse était vite en danger. Quoi qu'il en soit, on retiendra que l'ACA continue de marquer, et surtout, de ne pas perdre, en 2013. Un gage de confiance, mais aussi de lucidité, avant la réception de Lille.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Novembre 2018 - 22:11 Ligue 2 : L'ACA dominé à Grenoble

Vendredi 2 Novembre 2018 - 23:10 Derby : Le GFCA « enfourche » l’ACA (1-2)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse