Corse Net Infos - Pure player corse

ACA-Orléans vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Mercredi 29 Avril 2015 à 07:58 | Modifié le Mercredi 29 Avril 2015 - 08:27



ACA-Orléans vu par Baptiste Gentili
L'ambiance
On savait, et cela est totalement justifié, que tous les regards seraient braqués vers Mezzavia où le GFCA règne en maître et réalise une saison admirable, mais à mon arrivée à François-Coty en découvrant ces tribunes quasiment vides, c'est d'abord un fort sentiment de tristesse qui prédominait laissant rapidement la place à quelque chose de bizarre. Une sorte d'inquiétude prémonitoire, qui ne laissait rien augurer de bon, m'envahit alors.......

Le match
Pourtant le début de match séduisant de l'ACA fut de nature à me faire oublier ce mauvais pressentiment.  En effet les rouges et blancs après un quart d'heure de jeu menaient 2 à 0 grâce à Fauvergue et Videmont.
Emmenés par un Yoan Cavalli, taille patron, les ajacciens que l'on avait rarement vu à pareille fête pour ne pas dire jamais cette saison, se baladaient pratiquement tout au long de cette première mi-temps, maîtrisant leur sujet tant dans le jeu que dans leur générosité.
On peut dire que pendant les 35 premières minutes Orléans n'a pas existé, la faute à des joueurs ascéistes entreprenants, disponibles et allant constamment vers l'avant.

Le score en restera là 2 à 0 à la pause, mais que s'est il passé dans les 10 dernières minutes de cette mi-temps ? Rien nous l 'avons dit au niveau du tableau d'affichage mais dans le jeu, l'ACA était en train de perdre de sa superbe en montrant des signes de fébrilité assez inexplicables.

Mais alors quelles en furent les conséquences me direz vous ? Je pense que, paradoxalement, c'est durant ce laps de temps qu'Orléans a construit son succès. En effet, selon moi, cette baisse de régime des ajacciens a permis aux visiteurs de croire que tout était encore possible dans ce match.

La seconde mi -temps en fut la parfaite illustration : face à des rouges et blancs méconnaissables, les visiteurs sont, non seulement revenus rapidement au score, mais en puisant dans leurs ressources ils ont fini par remporter ce match, qui tendaient  les bras à des ajacciens, atterés mais coupables à 100% malgré les sorties de Videmont et Sainati qui ne sauraient en rien constituer la moindre excuse.
Rebonjour TRISTESSE......

L'ACA
Mais que se passe t il au sein de cette équipe ? Mieux encore au sein du club car il est certain que les joueurs ont leur part de responsabilité, mais pas toutes…
Je me garderai bien de porter un jugement au niveau interne mais il est certain qu'une remise en question générale devient vitale comme me paraît urgente la prise de décisions importantes.
Face à un adversaire méritant mais limité, l'ACA a fauté professionnellement d'abord sur le plan mental et ensuite sur le plan tactique.
Incapables de bien gérer un match qu'ils avaient abordé d'une manière impeccable, les insulaires ont sombré corps et âme, de façon aussi spectaculaire qu'inexplicable mais qui en dit long sur le malaise qui les ronge…

L'adversaire
Une première mi-temps catastrophique où cette équipe à montré ses limites et ses grandes faiblesse, puis cette seconde période durant laquelle elle a démontré de réelles valeurs sur le plan mental avec un état d'esprit qui, une fois de plus, prouve qu'une équipe aussi modeste soit elle, peut inverser un résultat lorque les intentions deviennent collectives.

Le bilan
L'ACA est relégable, c'est la triste réalité mais même si administrativement cette 18ème place pourrait la maintenir en ligue 2, il me semble impératif au nom de l'histoire du club et de ses plus fidèles supporters, que le maintien soit acquis sur le terrain.
Cela s'appelle de la FIERTE, messieurs...




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse