Corse Net Infos - Pure player corse

ACA-Laval vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Samedi 7 Février 2015 à 00:12 | Modifié le Samedi 7 Février 2015 - 15:48


L'ACA qui espérait, après sa victoire à Tours, poursuivre avec le succès face à Laval est resté sur sa faim. L'équipe ajaccienne a, en effet, été incapable se défaire des Mayennais et s'est retirée sur un 0 à 0 qui n'arrange guère ses affaires.


ACA-Laval vu par Baptiste Gentili
L'ambiance
La victoire de l 'ACA à Tours aurait pu sonner l 'heure de la réconciliation des joueurs avec leur public, mais force est de constater qu'au coup d'envoi de ce match on ne se bouscule guère dans les  travées de Timizzolo et lorsque l 'arbitre libère les deux équipes on sent que la passion est la grande absente de la soirée.


Le match 
La première mi-temps de ce match déroge à la règle : les absents n'ont pas toujours tort, pourrait-on dire, car nous assistons à 45 minutes d'une tristesse absolue avec une équipe de Laval visiblement venue pour ne pas perdre et une équipe de l'ACA incapable de développer ne serait-ce qu'une action digne de ce nom.
Ne se créant que des situations sur coups de pied arrêtés, sans réel danger toutefois pour des Lavallois disciplinés et bien en place, les ajacciens auront une seule vraie occasion à la suite d'une bévue monumentale de la défense centrale adverse et qui aurait du permettre à Fauvergues d'ouvrir le score.
Voilà le résumé de ce premier acte : Pas de quoi être rassuré pour la suite de cette rencontre.
Heureusement, même s'il n'y a pas de quoi pavoiser; les "Rouges et Blancs" rendront une copie un peu meilleure au cours de la seconde période se créant enfin quelques occasions de but surtout après l'entrée en jeu d 'Oliech qui eu le mérite de secouer un peu cette forteresse mayennaise et qui, reconnaissons-le enfin, aurait mérité de donner la victoire aux siens.
Mais il n'en fut rien, malgré les efforts des ajacciens en fin de rencontre, contraignant leurs adversaires à reculer mais sans rompre, Laval obtenait, finalement, ce qu'il était venu chercher.

L'ACA
On peut dire de cette équipe, que le malade est encore en convalescence, et il faut le dire vite. Incapables de mettre en place la moindre action collective pendant 45 minutes, l'ACA persiste dans un jeu prévisible,avec toujours la recherche quasi systématique de Fauvergues qui, prit en tenaille et isolé à la pointe de l'attaque, a de plus en plus de mal à s'imposer. 
Ce n'est pas la seconde mi-temps un peu plus consistante qui doit nous rassurer car, certes Laval a été en peu plus en difficulté mais, à mon sens, c'est parce que cette équipe a délibérément choisi de bien défendre, pensant à un moment donné réaliser, sans doute, le holdup qui aurait été cependant injuste pour les "Oursons".
Malheureusement pas de grands enseignements à tirer d 'une telle prestation pas de nouveauté dans le jeu acéiste de nature, en tous cas, à nous faire croire au renouveau.

L'adversaire 
Quatorzième match nul pour les Lavallois ! A les voir évoluer ainsi, rien de surprenant à la chose. Cette équipe sait défendre, point à la ligne.
C'est visiblement l'option principale choisie par leur entraîneur - je laisse le soin aux amoureux de football d'apprécier ou pas -  quant à moi je me dis simplement que lorsque l'on fait autant de matchs nuls, on peut se dire que la victoire est proche, Mais il ne faut pas oublier aussi que la défaite nous guette, surtout lorsque l'on tourne délibérément le dos au jeu. 
Mais bon à chacun sa philosophie. La mienne ne ressemble pas à celle ci, ça c'est une certitude.

Le bilan
Encore des points perdus à domicile pour L'ACA.  Une quatorzième place au général, ce n'est pas pour l 'instant ce qui est le plus inquiétant. Mais le temps passe et le jeu des "rouges et blancs" tarde à se mettre en place et ça, à mon sens, c'est plus préoccupant.

 

Stade François-Coty ACA : 0 Laval : 0

Arbitre: M. Lavis

Avertissement: Guerriero (70ème) à Laval

ACA : Sissoko, Marester, Kanté, Sainati, Begeorgi, Gonçalvès, Pedretti, Cavalli (cap), Videmont (Lesoimier 68ème), Madri (Oliech 58ème), Fauvergue.

 

Laval : Cappone, Polomat, Couturier, Chafik, Konaté, Guerriero, Gonçalvès (cap), Said, (Diallo 75ème), Alla, Guirassy (Monfray 91ème), Robic (Zeoula 77ème).




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse