Corse Net Infos - Pure player corse

ACA : A Paris, en crise et sans… Eduardo?


le Mercredi 9 Janvier 2013 à 15:04 | Modifié le Jeudi 10 Janvier 2013 - 02:10


Après un match complètement raté à Rouen, où l'ACA a déjoué durant toute la rencontre, hormis l'égalisation inespérée de Zahibo, les Oursons sont désormais face à un mur. Avant un match qui s'annonce comme "mission impossible" au Parc des Princes, qui n'a jamais aussi bien porté son nom, Albert Emon doit se creuser la tête pour arriver à faire resurgir l'orgueil qui faisait la force des Ajacciens l'an dernier. Cette saison, il semble que celui-ci tende à disparaître. Car même si l'ACA n'a pas encore vu la zone rouge, l'urgence es là, et Albert Emon en a conscience. De plus, il se pourrait qu'Eduardo ne soit pas du voyage...


A l'image de Gigliotti, qui a raté son tir au but pour la plus grande joie des Rouennais, l'ACA fait mine basse. Il faudra réagir vite, pour ne pas sombrer plus vite que prévu au classement (AFP)
A l'image de Gigliotti, qui a raté son tir au but pour la plus grande joie des Rouennais, l'ACA fait mine basse. Il faudra réagir vite, pour ne pas sombrer plus vite que prévu au classement (AFP)
Ce début d'année de 2013 et de cycle retour est, officiellement, synonyme de période difficile pour l'ACA. A la peine en championnat, il n'a plus convaincu deupis bien des matches, et ne doit sa dernière victoire face à Reims qu'à un ponctuel sursaut d'orgueil. Problème, aucune confirmation n'a suivi, et pire, l'ACA a fini l'année en berne, avec deux défaite dont une déroute totale à Troyes, face à un concurrent direct. 
Et puis, comme une suite logique, une élimination en Coupe de France, sur le terrain d'une équipe de National, le tout après un match bien terne en terme de jeu, et même d'occasions, même si Gigliotti et Delort ont tenté d'inverser la tendance. Un défi déjà relevé pour un Albert Emon à peine entré dans ses fonctions, et qui doit d'ores et déjà faire face à un climat plus tendu qu'à l'accoutumée.

Eduardo veut résilier

Comme si cela ne suffisait pas, on apprend cette semaine qu'Eduardo, le brésilien arrivé en Janvier dernier et auteur de bon nombre de buts pour l'ACA, voudrait résilier son contrat. En effet, son manque de forme, allié aux résultats et aux performances globales de l'équipe le pousseraient à vouloir cesser prématurément l'aventure avec l'ACA. De plus, à 33 ans, Eduardo veut rentrer au Brésil pour y fonder une école de football. Pas de quoi rassurer les supporters, en ces temps difficile.
Cela dit, il y a tout de même un match à jouer. En conférence de presse, relayée par le site officiel, Albert Emon a évoqué ce match contre Paris sans un certaine appréhension mais avec une idée derrière la tête.
" Ce sera une rencontre particulière, explique Emon. Nous aurons besoin de bloquer cette équipe du PSG: elle percute beaucoup, évolue souvent en contres, elle va vite vers l'avant. Mais nous avons nos qualités aussi! Le football est ainsi fait, il peut parfois y avoir de petites surprises. Nous devrons faire le maximum et les joueurs vont donner le meilleur d'eux-mêmes. Il faut leur donner la possibilité de s'exprimer, qu'ils puissent prendre du plaisir à jouer un match tel que celui-ci. Mais les matchs à domicile et ceux contre nos concurrents directs seront les plus importants pour notre mission: le maintien en Ligue 1".

Certitude rime avec inquiétude

Aucun doute donc, sur les intentions du nouveau coach. L'ACA n'ira pas à Paris en touriste, en ce mois de Janvier. Le devoir de chaque footballeur étant de jouer pour la gagne, c'est ce que fera l'ACA au Parc des Princes. Mais avec quelle équipe?
Il va de soi qu'avec les absences dues à la CAN, et le problème Eduardo, Albert Emon devra trouver la parade au niveau du onze de départ. Andy Delort n'a pas totalement covaincu à Rouen, mais a montré beacoup d'envie. Le petit Zahibo, lui, a montré de belles choses, et il se pourrait bien que le coach fasse à nouveau appel à lui, du moins sur le banc. En défense centrale, Arnaud Maire devrait remplacer Carl Medjani. Au milieu, Pierazzi et Lasne ont le champ libre, mais reste à savoir s'ils seront alignés ensemble. Enfin, sur les cotés, les Tiberi et Sammaritano pourraient peut-être avoir l'occasion de montrer qu'ils ont leur place.
En tout cas, il faudra remédier à pas mal de choses si l'ACA ne veut pas repartir de Paris avec la valise pleine, et les jambes lourdes. Il faudra montrer aux supporters que malgré la mauvaise passe, la détermination qui anime le groupe est toujours présente, et que rien ne pourra l'entamer. Pas même un PSG cinq étoiles.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse