Corse Net Infos - Pure player corse

A J-1 de PSG-GFCA, Thierry Laurey : "Aucune pression sur nous !"


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 14 Août 2015 à 19:54 | Modifié le Vendredi 14 Août 2015 - 20:29


C’est clair, précis, sans ambages, l’entraîneur du GFCA s’est montré aussi disert que précis dans son intervention d’hier lors de la conférence de presse d’avant match. Il a précisé qu’il s’agissait d’une rencontre comme une autre, que l’équipe va disputer sans aucune appréhension. Voilà en tout cas qui laisse augurer une certaine détermination dans le comportement des joueurs qui vont entrer dans un peu plus de 24 heures dans une arène pas tout à fait comme les autres


Quelques jours après une belle performance à l’extérieur, le GFCA entreprend un déplacement à Paris que l’on peut qualifier de périlleux. Non pas en songeant au score ni même à la différence de niveau, mais tout simplement au fait d’affronter les champions de France en titre et plus encore un effectif composé essentiellement de stars.



Se saisir de la moindre opportunité

Peut-être est-il un peu tôt à ce stade de la compétition ? Même pas, c’est en tout cas le sentiment de Thierry Laurey qui estime que cette rencontre arrive à point nommé au sortir d’une préparation complète et ponctuée par des rencontres qui ont permis aux joueurs de bien peaufiner leur condition : « Nous allons affronter un grand club , ce qui se fait de mieux en France, que dire sinon jouer et être le plus compact possible, le plus entreprenant dès lors qu’ils nous laissent le ballon ( !) et surtout songer à défendre. Il faut utiliser un peu de nos qualités mais je le répète, il n’y a pas d’autre discours à tenir lorsqu’on va aller affronter le PSG dans son fief. J’espère que nous aurons assez de possibilités dans le match et dès lors, il faudra bien saisir ces opportunités. Il faut être objectif et se rendre à l’évidence, à savoir que Paris sait garder le ballon et lorsqu’il le rend, il ressemble plutôt à une balle de tennis. On sait que ça va être compliqué mais on se prépare. On va mettre une tactique en place, travailler la technique, on verra après comment s’adapter à tout ça. »

Côté appréhension, il semble que les joueurs, dans l’ensemble, acceptent le fait de jouer face à une grande équipe et ça se passe plutôt bien. Ils travaillent, ne se posent pas de question et semblent ne pas avoir trop de pression sur les épaules. Ce sont des professionnels et ils se comportent comme tels : « Ce sont des garçons qui savent réagir. Ce n’est pas par exemple Ducourtioux qui va trembler lorsqu’il joue contre Paris, d’autant qu’il ne manque pas d’expérience à ce niveau. D’autres connaissent le Parc et n’ont aucune inquiétude à ce niveau, sauf peut-être ceux qui ne le connaissent pas mais bon… Certains vont débarquer sur cette pelouse et en prendre plein les yeux certes, mais fort heureusement, on compte sur les anciens pour gérer tout ça et je puis vous assurer qu’il n’y a pas d’appréhension particulière.»



Un bon match pour les joueurs…

Pour l’entraîneur ajaccien, il faut avant tout être bien concentré avant le départ car Paris commence toujours très bien ses matches. Par la suite, en prenant conscience de l’enjeu, l’équipe pourra pourquoi pas se lâcher quelque peu et dès lors, tout peut arriver. Les gars ont préparé cette rencontre comme ils l’ont fait pour Troyes, sans plus : « Nous avons effectivement préparé cette confrontation exactement comme la première et nous tâcherons de faire de notre mieux en sachant ce que nous avons en face. Nous avons travaillé de manière consciencieuse, en essayant de préparer une équipe qui saura répondre du mieux possible à ce qu’on a vu de Paris sur le dernier match. Nous n’avons pas peur du ridicule, loin de là. Nous allons simplement jouer notre chance et quoi qu’il arrive, nous en tirerons les conséquences. Je pense que comme il n’y a pas de pression, c’est un bon match pour que les joueurs se rendent bien compte du niveau. C’est une bonne chose que d’apprécier la différence entre un club comme le nôtre qui arrive et le PSG, installé avec les ambitions que l’on connaît… »

Calme, pondéré, répondant à toues les questions des journalistes, Thierry Laurey nous a semblé effectivement très détendu, comme son habitude, c’est le moins que l’on puisse dire, avec une touche d’humour propre aux éducateurs de son rang pour détendre l’atmosphère. 

Dans ses interventions, il a été clair sur tous les points mais il a tout de même tenu à nous faire comprendre que l’équipe s’en allait dans la capitale avec le sérieux qui sied à des professionnels, en ajoutant en substance : « Mais absolument sans aucune pression ! »

 

Seront du déplacement : Goda, Maury, Sylla, Filippi, Martinez, Coeff, Casanova, Lemoigne, Youga, Djokovic, Ducourtioux, Poggi, Larbi, Mayi, Tschimbumbu, Boutaib, Pujol et Zoua. 

 

J.F.

  






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse