Corse Net Infos - Pure player corse

62e Corsica Linea tour de Corse : Neuville en tête mais rien n'est joué


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 30 Mars 2019 à 18:53

Ott Tänak a été le grand perdant de cette deuxième étape, en cédant le leader ship à Thierry Neuville , suite à une crevaison dans l'ES 11 et en rétrogradant à la 6e place à 1mn 54s .5 du leader suivi à 4"5 par Evans et à 44"8 par Ogier. Sordo pointe lui à la 4e place à 49"9, ce qui nous promet un final étourdissant avec au programme une ES13 Eaux de Zilia et enfin la power Stage de Notre-Dame de le Serra avant le sacre à Calvi, Ville d'arrivée




Thierry Neuville leader
Thierry Neuville leader

Nombreux sont les spécialistes a avoir parié que ce Corsica Linea - Tour de Corse WRC se jouerait au cours de cette deuxième étape du samedi et plus particulièrement dans cette Spéciale de 47,18 km au cœur de la Castagniccia.
Et pourtant, le scénario écrit d'avance  n'aura pas été le bon.
Reprenons le fil de cette journée pour dire que ce samedi matin, le pilote Estonien Ott Tänak, au volant de sa Toyota Yaris était bien décidé à mettre une pression d'enfer à tous ses poursuivants.
Dans l'ES7, le pilote Toyota annonçait la couleur dans le Cap Corse en réalisant le meilleur temps devant le leader, Elfyn Evans, ce qui lui permettait de revenir à 3"9 du Gallois.
Derrière, plutôt satisfait des nouveaux réglages de sa Hyundaï prenait la 3e place.
Les Citroën C3 de Sébastien Ogier et Esapekka Lappi  étaient un peu à la peine et étaient relégués à plus de 10" du temps scratch.
Dans le désert des Agriate, pour l'ES 8, Ott Tanak signait un nouveau scratch et grappillait encore  du temps. Thierry Neuville restait dans le coup, à 10" seulement de la tête. Sordo, Suninen et Ogier pouvaient encore espérer quelque chose.
Le moment tant attendu cette ES 9, juge de paix de ce Corsica Linea se profilait et chacun retenait son souffle.


Ott Tänak reprend les commandes dans la Castagniccia alors que Dani Sordo signait le meilleur temps
Le public se massait nombreux tout au long de ce parcours de 47, 18 km avec une arrivée très spectaculaire au coeur du village de  Loreto di Casinca avec un virage en épingle qui allait en faire frémir plus d'un. Spectacle garanti.
Ott Tänak misait gros et pourtant ce n'est pas lui qui signait le scratch  mais bien l'espagnol Dani Sordo au volant de sa Hyundaï.
Toutefois, au jeu des secondes, c'est bien l'Estonien qui raflait la mise et qui reprenait les commandes . Ogier signait lui le 3e temps pour se hisser à  la 5e place du général, au détriment de Suninen..
 A noter que Sébastien Loeb pourtant dans le bon tempo partait légèrement à la faute, heureusement sans trop de conséquences pour sa Hyundaï.
Le première boucle était bouclée. Il ne restait plus qu'à refaire le même tour, ce qui était épuisant pour les hommes mais aussi pour les voitures soumises à rude épreuve.
Le Cap Corse souriait cet fois à Kris Meeke qui signait le meilleur chrono, alors que Evans réalisait un beau coup en grapillant sept dixième de secondes à Ott Tänak qui gardait tout de même la première place.
Derrière Thierry Neuville  tenait tête à la bande des trois, alors que Sordo concédait 10" et que derrière Ogier revenait.

L'ES 11 fatale au leader Estonien 
Dans l'ES 11, alors que tout semblait sourire à Ott Tänak leader, l'Estonien était victime d'une crevaison en début de Spéciale. Il prenait la décision de changer sa roue mais se retrouvait du coup relégué à 7e place. C'était la douche froide et l'horizon s'assombrissait pour le pilote  Toyota fou de rage.
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c'est  Elfyn Evans qui tirait les marrons du feu en s'emparant du pouvoir. Mais, derrière, Thierry Neuville revenu à 11 petites secondes se disait qu'il y avait peut-être là un coup à jouer.
Dani Sordo complétait le podium provisoire alors que tout le monde retrouvait une ultime fois le juge de paix en Castagniccia.


Thierry Neuville ne laisse pas passer sa chance 
Puisque il était dit que cette Spéciale de Castagniccia devait être décisive, le pilote belge Thierry Neuville donnait tout ce qui lui restait sous le pied et à la faveur d'un temps "canon" prenait les commandes de ce Corsica Linea - Tour de Corse WRC.
Un peu à la peine, Elfyn Evans restait tout de même à 4"5 du pilote Hyundaï, ce qui nous promet pour ce dimanche une bagarre explosive  sur les deux dernières Spéciales.
Malgré un petit problème mécanique Sebastien Ogier reste dans le coup pour un podium en pointant à 44"8, devant Sordo à 44"9 alors que Teemu Suninen pointe à 1'32"1 et le grand perdant du jour Ott Tänak qui se retrouve ce soir à 1'54"5, perdant quasiment toute chance de gagner cette manche française du championnat du monde





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Août 2019 - 19:35 WRC2 : Loubet grappille des points sur Guerra

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude