Corse Net Infos - Pure player corse

59e Tour de Corse automobile : Brillant vainqueur, Sébastien Ogier attendra pour le titre mondial


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Dimanche 2 Octobre 2016 à 16:35 | Modifié le Dimanche 2 Octobre 2016 - 17:00


C’est fait, Sébastien Ogier signe sa première victoire en Corse. Il n’a jamais été aussi proche du titre mais Mikkelsen en a décidé autrement en terminant sur la troisième marche du podium. Il lui reste très exactement trois épreuves pour engranger les 16 points qui le séparent du titre mondial. Le quatrième. Une paille ! Et pour boucler la boucle, il lui faudra remporter le rallye d’Argentine, le seul qui manque à son impressionnant palmarès. Question d’attente dire-vous. En attendant, il savoure pleinement cette première victoire en Corse. Il le mérite bien


mérite bien
Pour cette dernière étape du Tour de Corse, longue de 64 kilomètres, 57 équipages ont pris le départ de Bastia avant de rejoindre la seule assistance du jour. Rappelons qu’en ce qui concerne Chris Meeke, après sa touchette, il ne pouvait repartir qu’en WRC 2, donc en ouvreur.  
Meeke en démonstration
La spéciale la plus longue du rallye commence par une partie très sinueuse en montée jusqu’au Col de Perelli mais relativement large et rapide où il faut se méfier des petits tas de terre à presque tous les carrefours. On enchaîne avec une portion à flanc de coteaux assez rapide avec la traversée de hameaux et de villages. On enchaîne avec le col qui impose quelque ralentissement sur le revêtement montagne Après le Col de Cardo, le profil devient plus pointu avec une partie plus lente, très étroite où il faut impérativement lever un tout petit peu. Dernière portion, celle-là, au sortir de Poggio Di Nazza, la route redevient plus large et s’élargit une nouvelle fois en descente avec beaucoup de freinage particulièrement éprouvant pour la mécanique déjà fort sollicitée trois jours durant.
Dans un style très particulier et assez impressionnant de précision, Kris Meeke signait le scratch de cette épreuve plus que coriace. En effet, le tracé était un tantinet humide avec des pneumatiques durs. Un authentique exploit pour ce jeune pilote que l’on reverra avec plaisir dans d’autres circonstances. C’était le temps de référence du jour, le seul à mettre au crédit de l’Irlandais dans la mesure où les autres, tous les autres ; ont préféré assurer.
Résultat de la spéciale : 1. Meeke (33’11’’) -  2. Paddon (à35’’) -  3. Latvala (à 39’’) -  4. Neuville (à 42’’) – 5. Sordo (à 43’’) -  6. Ogier (à 44’’) -  7. Mikkelsen (à 47’’)
Résultat de la Power Stage : 1. Meeke (6’09’’) -  2. Mikkelsen (6’09’’5) -  3. Ogier (6’10’’6) -  4. Latvala (6’10’’7) -  5. Neuville (6’13’’2)
Sébastien Ogier remporte donc cette édition du Tour de Corse et fait un pas de plus vers une quatrième couronne mondiale. Le français devra néanmoins attendre le rallye d’Espagne pour remporter un nouveau titre. Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen complètent le podium final. A noter le 19e temps de Pilouis Loubet suivi de Maurin (le vainqueur de Corte) et Thierry Mattei, dans son jardin, premier insulaire du tour, exception faite d’Eric Camilli (8e) et PL Loubet (25e).

Champagne pour Evans, Pellier et Tempestini

En WRC-2, Elfyn Evans a été intouchable tout au long du weekend et s’impose finalement devant Jan Kopecky et Yoann Bonato qui signe son meilleur résultat dans la catégorie.
En Junior WRC, Laurent Pellier remporte la victoire face à Yohan Rossel qui a connu des pépins au niveau du freinage En retrait ce weekend, Simone Tempestini décroche néanmoins le titre mondial en Junior après une saison ponctuée par trois victoires. On comprend mieux sa retenue sur cette épreuve qu’il aimerait disputer l’esprit tranquille l’année prochaine…

La fierté des insulaires

La fierté des insulaires
Ils l’on fait. Ils ont bouclé leur Tour et méritent tous sans exception un grand coup de chapeau. Ils n’étaient pas très nombreux au départ, ce qui rend plus belle encore la performance de boucler une épreuve coriace qui produit beaucoup de dégâts. En « leader », Thierry Mattei, qui n’est pas n’importe qui dans la vie automobile insulaire. On se rappelle ses exploits sur terre comme sur asphalte et ses possibilités immenses. Que dire alors de nos représentantes qui remportant la grande coupe des Dames. Qu’elles ont simplement rempli leur contrat avec les honneurs.
Le classement des équipages amateurs
Mattei-Pietri (29e)
Cardi-Roche (34e)
N. Leca-Buresi (35e)
Filippi-Mazzotti (36e)
Mmes Salini-Peretti (39e)
Mariani-Ghelardini (40e)J. De  Meyer-Boudon (41e)
Mari-Cesari (42e)
Bensimon-Casaromani (44e)
Kemp-Biagi (46e)
Giusti-Dini (50e)
Raynaud-Passoni (52e)

Classement général

 
1.Ogier Sébastien - Ingrassia Julien
Volkswagen Polo R WRC
M
RC1
4:07:17.0  
2. Neuville Thierry - Gilsoul Nicolas
Hyundai i20 WRC '16
M
RC1
4:08:03.4 +46.4
+46.4
3. Mikkelsen Andreas - Jæger Anders
Volkswagen Polo R WRC
M
RC1
4:08:27.0 +1:10.0
+23.6
4. Latvala Jari-Matti - Anttila Miikka
Volkswagen Polo R WRC
M
RC1
4:08:52.6 +1:35.6
+25.6
5. Breen Craig - Martin Scott
Citroën DS3 WRC
RC1 4:09:35.6 +2:18.6
+43.0
6. Paddon Hayden - Kennard John
Hyundai i20 WRC '16
M
RC1
4:09:53.1 +2:36.1
+17.5
7. Sordo Dani - Martí Marc
Hyundai i20 WRC '16
M
RC1
4:10:23.9 +3:06.9
+30.8
8. Camilli Eric - Veillas Benjamin
Ford Fiesta RS WRC
M
RC1
4:12:10.9 +4:53.9
+1:47.0
9. Østberg Mads – Fløene Ola
Ford Fiesta RS WRC
M
RC1
4:12:54.7 +5:37.7
+43.8
10. Tänak Ott - Mõlder Raigo
Ford Fiesta RS WRC
M
RC1
4:13:43.6 +6:26.6
+48.9
11. Evans Elfyn - Parry Craig
Ford Fiesta R5
RC2 4:14:22.0 +7:05.0
+38.4
12. Kopecký Jan - Dresler Pavel
Škoda Fabia R5
RC2 4:14:55.3 +7:38.3
+33.3
13. Bonato Yoann - Boulloud Benjamin
Citroën DS3 R5
RC2 4:18:01.6 +10:44.6
+3:06.3
14. Maurin Julien - Thimonier Gilles
Škoda Fabia R5
RC2 4:18:32.1 +11:15.1
+30.5
15. Suninen Teemu - Markkula Mikko
Škoda Fabia R5
RC2 4:22:46.9 +15:29.9
+4:14.8
16. Meeke Kris - Nagle Paul
Citroën DS3 WRC
RC1 4:29:52.2 +22:35.2
+7:05.3
17. Bertelli Lorenzo - Scattolin Simone
Ford Fiesta RS WRC
RC1 4:31:26.4 +24:09.4
+1:34.2
18. Andolfi Fabio - Fenoli Manuel
Hyundai i20 R5
RC2 4:37:20.1 +30:03.1
+5:53.7
19. Pellier Laurent - Neyret Gigot B.
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:38:19.3 +31:02.3
+59.2
20. Rossel Yohan - Fulcrand Benoît
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:38:52.8 +31:35.8
+33.5
21. Koči Martin - Kostka Lukáš
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:39:35.2 +32:18.2
+42.4
22. Michel Sylvain - Degout Jérôme
Škoda Fabia R5
RC2 4:41:39.2 +34:22.2
+2:04.0
23. Tempestini Simone - Bernacchini G.
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:44:26.8 +37:09.8
+2:47.6
24. Burri Michaël - Levratti Anderson
Renault Clio RS R3T
RC3 4:46:22.7 +39:05.7
+1:55.9
25. Loubet Pierre-Louis - Landais V.
Citroën DS3 R5
RC2 4:47:45.3 +40:28.3
+1:22.6
26. Boland Eamonn - Morrissey M.
Ford Fiesta R5
RC2 4:49:50.3 +42:33.3
+2:05.0
27. Folb Terry - Le Floch Franck
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:50:11.9 +42:54.9
+21.6
28. Gilbert Quentin - Jamoul Renaud
Citroën DS3 R5
RC2 4:52:20.5
0:10
+45:03.5
+2:08.6
29. Mattei Thierry - Pietri Antoine
Mitsubishi Lancer Evo IX R4
NAT 4:56:34.4 +49:17.4
+4:13.9
30. Dubert Vincent - Coria Alexandre
Citroën DS3 R3T Max
RC3 4:57:59.4 +50:42.4
+1:25.0
31. Veiby Ole Christian - Skjærmoen S.
Citroën DS3 R3T Max
RC3 5:01:58.7 +54:41.7
+3:59.3
32. Brazzoli Enrico - Barone Maurizio
Peugeot 208 R2
RC4 5:04:16.1 +56:59.1
+2:17.4
33. Ptaszek Hubert - Szczepaniak Maciej
Ford Fiesta R5
RC2 5:05:05.2
0:10
+57:48.2
+49.1
34. Cardi Cédric - Roche Yannick
Citroën DS3 R3T
RC3 5:05:58.8 +58:41.8
+53.6
35. Leca Nicolas - Buresi F.
Renault Clio RS R3T
RC3 5:07:55.5 +1:00:38.5
+1:56.7
36. Filippi Eric - Mazotti Francis
Renault Clio RS R3T
RC3 5:09:44.7 +1:02:27.7
+1:49.2
37. Plisson Jean-Marc - Masse Nicole
Subaru Impreza WRX STi 4 D
RC2 5:13:21.7 +1:06:04.7
+3:37.0
38. Wendling Yannick - Di Nisi Laurent
Peugeot 208 R2
RC4 5:15:21.9
0:10
+1:08:04.9
+2:00.2
39. Salini Laura - Peretti Myriam
Suzuki Swift Sport
RC5 5:15:40.5 +1:08:23.5
+18.6
40. Mariani Anthony - Ghelardini F.
Peugeot 206 XS
NAT 5:15:43.9 +1:08:26.9
+3.4
41. de Meyer Jean-Michel - Boudon A.
Renault Clio RS
NAT 5:23:47.4
0:10
+1:16:30.4
+8:03.5
42. Mari Alain - Cesari Jean-Dominique
Renault Clio RS
NAT 5:28:17.2 +1:21:00.2
+4:29.8
43. Foissac Fabien - Broliquet Eric
Citroën Saxo VTS
NAT 5:29:06.6 +1:21:49.6
+49.4
44. Bensimon Claude - Casaromani F.
Citroën C2 VTS
NAT 5:32:25.4
0:10
+1:25:08.4
+3:18.8
45. Bertin Eddy - Coulombez Rodrigue
Citroën AX GTI
NAT 5:35:57.4 +1:28:40.4
+3:32.0
46. Kemp Jean-Marc - Biagi Jonathan
Renault Clio R3
RC3 5:36:53.8 +1:29:36.8
+56.4
47. Crerar Ian - Lévesque Patrick
Peugeot 208 R2
RC4 5:37:51.4
0:10
+1:30:34.4
+57.6
48. Di Paolo Alain - Morillon Frederika
Citroën Saxo VTS
NAT 5:40:34.7 +1:33:17.7
+2:43.3
49. Marchand Patrick - Orsatelli F.
Peugeot 106 S16
NAT 5:46:39.1 +1:39:22.1
+6:04.4
50. Giusti Igor - Dini Gilbert
Peugeot 208 R2
RC4 5:51:22.0 +1:44:05.0
+4:42.9
51. Genty Pascal - Grimaud Romuald
Citroën Saxo VTS
NAT 5:51:53.5
1:10
+1:44:36.5
+31.5
52. Raynaud Vincent – Passoni M.
Lotus Elise 111S
NAT 5 :52 :19.2 +1 :45 :02.2
+25.7
 
 
 
J.-F. V.



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports