Corse Net Infos - Pure player corse

59e Tour de Corse : Sébastien Ogier (VW) intouchable leader de la première étape


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 30 Septembre 2016 à 23:44 | Modifié le Samedi 1 Octobre 2016 - 01:58


Sébastien Ogier (VW), leader du Championnat du monde des rallyes est en tête du Tour de Corse au terme de la 1re journée, devant Thierry Neuville (Hyundai) et Jari-Matti Latvala (VW). C’est une véritable démonstration de force qu’a livrée le triple champion du monde des rallyes hier, à l’occasion de la première étape du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse. Si le pilote français avait l’avantage de sa position de leader au classement général du Championnat du Monde des Rallyes, et ouvrait donc la route, il représentait aussi la proie à chasser pour ses concurrents


Quatre scratchs tout en finesse
D’ailleurs, ces derniers n’ont guère eu l’opportunité de rivaliser avec le triple Champion du Monde des Rallyes en titre. Dès la première épreuve spéciale de la matinée, Sébastien Ogier s’est emparé de la tête du rallye en signant le meilleur temps et a ensuite répété sa performance à une, deux puis trois reprises, bouclant victorieusement les quatre tronçons chronométrés de la journée. Derrière le représentant de Volkswagen Motorsport, les autres pilotes officiels ont dû se contenter des miettes. Kris Meeke a ainsi régulièrement accroché le Top 5, mais a perdu du temps dans l’ES3 à cause d’une crevaison. De même, Dani Sordo s’est distingué à plusieurs reprises, mais a lâché de nombreuses secondes dans le dernier tracé de la journée. Sur cette première étape, les grands gagnants sont évidemment Sébastien Ogier, mais aussi Thierry Neuville et Jari-Matti Latvala qui l’accompagnent sur le podium du classement général provisoire, comme ils l’ont régulièrement fait tout au long de la journée. Andreas Mikkelsen et Craig Breen restent en embuscade au sein du quinté de tête. Côté Français, Éric Camilli se classe 7e grâce à un tempo ascendant tout au long des 157,68 kilomètres chronométrés ; pendant que Bryan Bouffier se distingue en WRC2.
Le rallye commence véritablement avec ce premier secteur chronométré de plus de 49 kilomètres qu’il faudra parcourir à deux reprises aujourd’hui. Quatre spéciales sont au programme du jour pour un total de 157,68 kilomètres. Sébastien Ogier termine cette première journée avec un quatrième scratch avec une avance de 44 secondes sur Thierry Neuville, ancien vainqueur de l’épreuve. Moins de chance en revanche pour Dani Sordo, victime d’une crevaison alors qu’il était solidement accroché à la troisième place. Meilleur troisième, Jari-Matti Latvala pointe à près d’une minute de son coéquipier. Belle journée pour Craig Breen qui intègre le top 5 et pour Eric Camilli, septième et premier pilote M-Sport.


En WRC-2, Elfyn Evans impose son rythme et se hisse même à la huitième place au classement général devant plusieurs WRC officielles. Quatrième, Yoann Bonato reste en lice pour un podium alors que Quentin Gilbert connaissait une journée très difficile suivie d’un abandon
ES1 : Acqua Doria - Albitreccia 1 (49,72 km)
Sébastien Ogier (VW), proche d’un quatrième titre consécutif de week-end en Corse, a parfaitement débuté le Rallye de France en signant le premier scratch du matin. Sur les 49,72 km de la spéciale d'Acqua Doria – Albitreccia (ES1), le Français a réalisé un temps de 30'24"1. Il devance le Britannique Kris Meeke, auteur d’une erreur dans une épingle et l'Espagnol Dani Sordo.
ES2 : Plage du Liamone -Sarrola-Carcopino 1 (29,12 km)
Ogier poursuit son rythme impressionnant. Il remporte la deuxième spéciale avec 8"7 d'avance sur Thierry Neuville (Hyundai) et 10''1 sur son dauphin au Championnat du monde Andreas Mikkelsen (VW). A méditer : le Français doit espérer que le Norvégien ne marque aucun point pour être de nouveau sacré et qu'Hayden Paddon et Thierry Neuville ne terminent pas sur le podium. Au classement général, Sébastien Ogier compte 14"7 d'avance sur Kris Meeke (DS3) et 17"5 sur Neuville. Eric Camilli (Ford) est 10e.C’est effectivement bien parti…
ES3 : Acqua Doria - Albitreccia 2 (49,72 km)
Encore un scratch pour Sébastien Ogier, le troisième en trois épreuves spéciales. Le Français signe une nouvelle victoire et augmente son avance sur ses concurrents. Au classement général, Thierry Neuville (Hyundai) est déjà à 32"5. La spéciale a été marquée par la crevaison de Kris Meeke (DS3) qui s'est arrêté pour changer sa roue (2 minutes). Le Britannique est relégué à la 13e place et compte 2’41"9 de retard sur Ogier. Une paille !
ES4 : Plage du Liamone -Sarrola-Carcopino 2 (29,12 km)
Sébastien Ogier s’est encore offert cette spéciale de 29 kilomètres. Il a a fini devant Kris Meeke (10"), Latvala (10"6) et Mikkelsen (10"7). Au classement général, il accroît son avance sur le Belge Thierry Neuville qui pointe à 44". «Je suis heureux. C’est une très bonne journée avec de belles conditions et un temps magnifique sur ce Tour de Corse Qui, je l’espère, va enfin me sourire…», a commenté Ogier après la course.
 
Meeke tout en glissade…
les Hyndai à la fête
Dans cette spéciale très sinueuse et étroite, bordée d'une quantité murettes, Kris Meeke (Citroën DS3) aurait pu faire mieux qu'Ogier... s'il n’avait pas été victime d’un tête-à-queue en entrant dans une épingle, a-t-il expliqué au point stop de cette ES1. Ses pneus ayant mieux résisté que ceux de Meeke, Ogier a alors commencé à creuser l'écart sur Meeke, dans l'ES2 (Plage du Liamone, Sarrola Carcopino), avec dix secondes d'écart sur 30 km, à comparer aux quatre secondes des 50 km précédents, tête-à-queue compris. Derrière Ogier et Meeke, la surprise est venue des Hyundai i20, groupées entre le 3e et le 5e rang, et donc devant les deux autres pilotes VW, Andreas Mikkelsen 6e et Jari-Matti Latvala 7e, alors que le Finlandais avait gagné l'an dernier à Ajaccio.
Alors qu'il restait encore deux passages sur le même parcours que le matin (ES3, ES4), après un changement de pneus à Porticcio, le Belge Thierry Neuville menait le bal des pilotes Hyundai, devant l'Espagnol Dani Sordo et le Néo-Zélandais Hayden Paddon.
La déception de ce début de rallye est venue des pilotes Ford de l'écurie M-Sport. Pour son 100e rallye, Mads Ostberg, 9e à midi, voulait continuer à faire évoluer son pilotage sur asphalte :  "C'est dur mais j'essaie de m'habituer, la Corsde est difficile, c’est un apprentissage qu’il me faut", a-t-il confié.
En JWRC, Laurent Pellier s’empare de la tête en signant le premier scratch pour 13 secondes face à Terry Folb. Yohan Rossel complète le podium à 15 secondes. Derrière Tempestini, Martel et Dubert sont aussi dans le bon wagon ! Cinq français composent le top 6 provisoire. Pas mal du tout
 
 
Classement après l'ES 4
1- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) 1h37:52.8
2. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) à 44.0
3. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/VW Polo-R) à 58.0
4. Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR/VW Polo-R) à 59.3
5. Craig Breen-Scott Martin (IRL-GBR/Citroën DS3) à 1:18.7
6. Hayden Paddon-John Kennard (NZL/Hyundai i20) à 1:26.2
7. Eric Camilli-Benjamin Veillas (FRA/Ford Fiesta RS) à 2:00.7
8. Elfyn Evans-Craig Parry (GBR/Ford Fiesta R5) à 2:36.3 (1er catégorie WRC2)
9. Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20) à 2:39.1
10. Mads Ostberg-Ola Floene (NOR/Ford Fiesta RS) à 2:41.9
11. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) à 2:51.9
12. Jan Kopecky-Pavel Dresler (CZE/Skoda Fabia R5) à 2:52.0
13. Ott Tänak-Raigo Molder (EST/Ford Fiesta RS) à 3:17.2
14. Bryan Bouffier-Denis Giraudet (FRA/Citroën DS3 R5) à 3:38.5
15. Kevin Abbring-Sebastian Marshall (NED-GBR/Hyundai i20 R5) à 3:38.8
16. Yoann Bonato-Benjamin Boulloud (FRA/Citroën DS3 R5) à 3:59.5
17. Stéphane Sarrazin-Jacques-Julien Renucci (FRA/Hyundai i20 R5) à 4:01.6  


Ogier champion si...
1. Il remporte le rallye et la power stage (28 points). Andreas Mikkelsen ne marque pas plus de 2 points (soit une 9ème place finale sans point supplémentaire ou une place hors du top 10 et un deuxième temps dans la power stage). Thierry Neuville et Hayden Paddon ne marquent pas plus de 18 points (soit une 3ème place finale sans point supplémentaire).
2. Ogier remporte le rallye et signe le deuxième temps dans la power stage (27 points). Andreas Mikkelsen ne marque pas plus de 1 point (soit une dixième place finale sans point supplémentaire ou une place hors du top 10 et un troisième temps dans la power stage). Thierry Neuville et Hayden Paddon ne marquent pas plus de 17 points.
3. Il remporte le rallye et signe le troisième temps dans la power stage (26 points). Andreas Mikkelsen ne marque aucun point. Thierry Neuville et Hayden Paddon ne marquent pas plus de 16 points. Jari-Matti Latvala ne marque pas plus de 21 points.


Le Programme de ce samedi
 ES5-7 La Porta-Valle di Rostino (53,72 km) : Première voiture à 09h22-15h20
L’analyse de David Serieys, Directeur du Tour de Corse 2016 :
« Un mythe en chasse un autre, avec cette spéciale qui a tant compté dans la glorieuse épopée du Tour de Corse. Cette épreuve spéciale présente deux nouvelles sections, du kilomètre 0,00 au kilomètre 29,21 ; puis du kilomètre 49,73 au kilomètre 53,72. Départ du Pont de Rimitorio, pour une montée très technique en direction de l’église de la Porta, monument le plus emblématique de la Castagniccia, qui débouchera sur une route très étroite, sinueuse et déformée par endroit et qui traversera le village de Giocatogju pour franchir le Col Saint Antoine l’un des points culminant du rallye. Une descente alternant nouveau et ancien revêtement, portions rapides et tortueuses, conduira les équipages vers Ortiporiu, Penta Acquatella, en direction de Barchetta et sa spectaculaire épingle. C’est avec un changement radical de surface et une montée typée Course de Côte que les concurrents rejoindront Campile. Une route beaucoup plus sinueuse à flanc de montagne les conduira à Bisinchi et à Castellu di Rostino. Suivie d’une dernière portion restera, avec la succession de nombreuses épingles en descente, avant de rallier l’arrivée, non loin de Valle di Rostino. » 

ES6-8 Novella-Pietralba (30,80 km) : Première voiture à 11h03-17h01
L’analyse de David Serieys, Directeur du Tour de Corse 2016 :
« Départ à proximité de l’auberge Pietra Monetta sur une route très sinueuse au milieu du maquis, avec de nombreux virages difficiles à négocier pour rejoindre le village perché de Novella. Les passages à la Gare de Novella et au Col de la Croix offriront aux spectateurs un point de vue unique sur la Balagne et sur toute le première partie de cette spéciale. Une route beaucoup plus sinueuse et étroite avec un ancien revêtement les mènera jusqu’à l’ancienne route territoriale. La succession de portions rapides et sinueuses à la fois dans un décor de rêve conduira les équipages sur une route beaucoup plus étroite et bosselée pour rallier l’arrivée à Pietralba. »

Les jeunes de l’équipe de France 
Pour certains des quatre membres de l’Équipe de France FFSA Rallye, ce Che Guevara Energy Drink Tour de Corse 2016 constitue une première expérience sur l’Île de Beauté. Pour tous, c’est une aventure éprouvante, aussi bien pour les machines que pour les hommes. Avec ses 157,68 kilomètres chronométrés, qui en paraissent tellement plus sur ces routes sinueuses, l’Étape 1 annonçait la couleur de trois jours intenses pour Pierre-Louis Loubet, Sylvain Michel, Laurent Pellier et Yohan Rossel. À la fin de cette première journée, les scénarios sont différents pour chacun d’entre eux.

L’abandon de Pilouis Loubet
Pierre-Louis Loubet et son copilote Vincent Landais ont ainsi été stoppés dans l’ES2 lorsque, au 13e kilomètre, une fuite au niveau du liquide de direction s’est déclarée. Sylvain Michel et Jérôme Degout ont également été victimes d’une avarie mécanique, une pompe à essence récalcitrante les ayant contraints à s’arrêter lors de la liaison entre les ES1 et 2. Yohan Rossel et Benoît Fulcrand ont en revanche fièrement porté les couleurs tricolores puisqu’ils s’emparent de la tête du Championnat du Mondes des Rallyes Junior pendant que Laurent Pellier et Benoît Neyret-Gigot prennent la place de dauphin à seulement 4 secondes !
J.-F. V.



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports





Derniers tweets
Corse Net Infos : #Catalogne #Catalunya @Corse @epaluzie Elisenda Paluzie : « Violer des droits démocratiques, ce n’est pas acceptabl… https://t.co/exZOfHW9eM
Mercredi 23 Mai - 18:29
Corse Net Infos : Porto-Vecchio : Job dating pour les BTS Tourisme https://t.co/I5lW0m00gs https://t.co/FRNjlF11sG
Mercredi 23 Mai - 18:12
Corse Net Infos : Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat… https://t.co/bRj4qQoSTY
Mercredi 23 Mai - 17:32
Corse Net Infos : Défilé de mode le 26 mai sur le Port de plaisance de Calvi https://t.co/czoyvUpAfB https://t.co/FlgaDrFy5k
Mercredi 23 Mai - 17:32



Newsletter






Galerie