Corse Net Infos - Pure player corse

« En Corse ce sont plus de 200 emplois qui vont être créés d’ici le début de l’année prochaine »

C'est l'annonce faite à Ajaccio par Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’Insertion


Julia Sereni le Jeudi 4 Novembre 2021 à 12:53

La ministre déléguée chargée de l’Insertion Brigitte Klinkert est en Corse ces jeudi 4 et vendredi 5 novembre. L’occasion de rencontrer les acteurs de l’insertion ainsi que les jeunes accompagnés en mission locale, mais aussi de faire le point sur les dispositifs dont bénéficie l’île.



Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’Insertion, à la Mission locale d'Ajaccio (Photo Michel Luccioni)
Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’Insertion, à la Mission locale d'Ajaccio (Photo Michel Luccioni)
C’est le 67ème département qu’elle visite. La ministre déléguée chargée de l’Insertion Brigitte Klinkert est en Corse-du-Sud ce jeudi 4 novembre. Le déplacement débute à Ajaccio, avec une première étape à la mission locale, avant de visiter l'association FALEPA Corsica et l'entreprise d'insertion Solidarités Taravo. « J’ai tenu à venir valoriser le travail dynamique de la mission locale d’Ajaccio ce matin, dire ma reconnaissance pour le travail qu’ils font auprès des jeunes et également venir valoriser les entreprises de l’inclusion qui permettent à des personnes qui sont loin de l’emploi d’avoir un tremplin vers un emploi pérenne. », détaille la ministre.

« Voir si les dispositifs correspondent aux attentes »

Au programme, l’inauguration de l'extension des locaux dédiés à la garantie jeunes, mais aussi et surtout un échange avec les bénéficiaires. Comme Anthony : « Après un diplôme en informatique à l’université de Corse, j’avais besoin de temps, ce que j’ai réussi à trouver à la mission locale surtout par rapport à l’aide qui nous est accordée. Et puis j’ai trouvé une équipe pédagogique qui a pu m’aider par les différents ateliers à découvrir ce que je voulais faire. » Si grâce à la garantie jeune, il a trouvé son premier emploi, il a désormais « dans un coin de la tête » l’idée de créer sa propre entreprise.

« C’est important pour moi d’avoir ces retours de la part des jeunes et des moins jeunes qui sont parfois en situation de fragilité pour voir si les dispositifs et les accompagnements qui sont mis en place correspondent bien à ce qu’ils attendent », confie Brigitte Klinkert.

Deux millions d’euros et 200 emplois

L’occasion également de faire le point sur les dispositifs dont bénéficie la Corse, à l’instar du plan national « Un jeune, une solution », lancé il y a un peu plus d’un an. « Aujourd’hui même, il y a mille emplois qui sont proposés à des jeunes en Corse, et entre 200 et 300 à Ajaccio », indique la ministre.

Autre outil, le plan de relance pour l’inclusion. Sur les 500 millions d’euros qu’il prévoit, « entre 2020 et 2021, ce sont plus de deux millions d’euros qui ont été consacrés à la Corse. Et ce sont plus de 200 emplois qui vont être créés d’ici le début de l’année prochaine ». Les entreprises qui vont en bénéficier sont « les entreprises de l’inclusion », c’est-à-dire celles « qui permettent un tremplin à des personnes de tout âge éloignées de l’emploi ».

Mobilité et lisibilité en ligne de mire

Mais au-delà de ces deux plans, l’enjeu pour Brigitte Klinkert est de lever un des principaux freins à l’emploi, la mobilité. La ministre a donc mis en oeuvre trois dispositifs : « Le premier, à partir de mi-novembre, est un portail internet sur lequel, quand j’habite Ajaccio, je rentre mon âge et je sais exactement les aides auxquelles j’ai droit. Ensuite, j’ai mis en place le micro-crédit à la mobilité que nous avons doublé. Ce sont des aides qui permettent d’acquérir un véhicule, de passer le permis de conduire ou d’acheter une assurance. Et je suis en train de déployer les garages solidaires et la mobilité solidaire ».
 

Autre point épineux, la lisibilité. Face au nombre et à la complexité des outils existants, difficile pour un bénéficiaire potentiel de connaitre ses droits. « Ce problème, nous allons le régler à travers le service public de l’insertion et de l’emploi pour lequel d’ailleurs la Corse a candidaté et qui pourrait, si le dossier est retenu, être déployé ». Le dispositif se veut une sorte de guichet unique pour « simplifier et éviter le parcours du combattant ».

Ce vendredi 5 novembre, la ministre prendra la direction de la Haute-Corse, pour une visite de l'association CAP solidaire, à Corte, puis de la recyclerie et conciergerie Corse mobilité solidaire, à Omessa, et enfin, de la mission locale de Bastia, ainsi que de l’école de la deuxième chance.

(Photos Michel Luccioni)





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047