Corse Net Infos - Pure player corse

Volley : Le GFCA sort la tête haute (0-3)


Rédigé par Vincent Marcelli le Jeudi 26 Avril 2018 à 22:17 | Modifié le Jeudi 26 Avril 2018 - 23:10


Il n’y pas eu de suspense dans cette demi-finale retour des championnats de France. Face au sextuple vainqueur de l’épreuve, le GFCA a lutté jusqu’au bout mais il a dû subir la loi d’un adversaire plus solide dans tous les compartiments du jeu. Le GFCA termine, ainsi, une saison qui restera, quoiqu’il en soit, à marquer d’une pierre blanche.


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
Championnat de France ½ finale retour
GFCA-Tours VB 0-3
Salle du Palatinu
GFCA-TVB
Spectateurs : 1500 environ
Arbitres : MM. Daragon et Van der Buycken
Evolution du score : 23-25 (30’), 19-25 (30’), 23-25 (31’)
GFCA
Dailey (cap.), Mineiro, Radic, Gonzalez, Takaniko, Carle- libero : Exiga-ent : F.Ferrandez
TVB : Hernan (cap.), Stern, Kupkovic, Gotsev, Diefenbach, Wounembaina- libero : H. Henno- ent: C. Enard.


Après un match-aller héroïque, le GFCA compte bien, malgré la défaite, pousser l’ogre tourangeau au match d’appui. Fred Ferrandez aligne un groupe au grand complet fermement décidé à prendre son adversaire à la gorge. Aidé par un public chaud-bouillant d’entrée, les « rouge et bleu » mettent de suite la pression. Solide au block en réception, puissant au service, le Gaz démarre en trombe (6-3). Le TVB laisse passer l’orage et grâce à deux contres et une attaque de Diefenbach, prend les commandes (7-8). Les Tourangeaux ne desserrent pas leur étreinte et quelques imprécisions ajacciennes alliées à un service supersonique et des attaques adverses qui font mal leur permettent de prendre les devants (11-14, 12-15, 13-16). Et voilà les Gaziers contraints de courir après le score. Comme le TVB semble peu enclin à lâcher du lest, il est difficile aux Ajacciens de refaire leur retard (15-18). Le chassé-croisé se poursuit jusqu’au money-time. Mais les attaques de Carle et Gonzalez et les contres rageurs de Takaniko montrent que le Gaz  est loin d’abdiquer. Il revient même du diable vauvert (23-23). Pourtant, cette manche va se jouer sur des détails. Une attaque gagnante et un ace de Kupkovic (23-25).
 
Le GFCA marque le pas
On l’ignore encore à ce moment du match mais le GFCA a  sans doute laissé passer sa chance. Sonné par ce final, il tarde à trouver le bon rythme lors d’une seconde manche au sein de laquelle il va souffrir.  Moins fringant, il laisse filer un adversaire qui n’en demande pas tant (4-7, 5-8, 6-9). Encore une fois, les Ajacciens courent après le score. Dans cette adversité, ils s’en remettent au duo Carle-Gonzalez (9 points pour le premier, 10 pour le second) pour  rétablir l’équilibre (10-10). Peine perdue, le GFCA retombe dans ses travers et  des fautes directes  permettent au TVB de virer en tête au second mort technique (14-16). Sous l’impulsion de l’intenable Wounembaina et malgré des sauvetages d’Exiga, les visiteurs prennent leurs distances au money-time (16-20). Intraitables en réception, les coéquipiers d’Hubert Henno filent vers le gain de la seconde manche (18-23). L’attaque plein axe de Diefenbach donne 5 balles de set au TVB. Wounembaina conclut sur la première (19-25).

(Photos Marcu-Antone Costa)
Un beau sursaut d’orgueil
La troisième manche reste équilibrée dans son entame. Face au collectif tourangeau qui ne lâche rien, le Gaz a le mérite de s’accrocher. Mais l’on sent bien que les jambes sont lourdes et que, cette fois, il sera bien difficile de retourner la situation. Le TVB reste intraitable sur ses bases et n’a pas trop de difficulté à faire la différence (5-8 au premier temps mort technique). On assiste à un bis repetita des deux sets précédents avec sans doute moins d’intensité.  Du moins dans cette entame. Avec expérience, le TVB gère son avance face à des Ajacciens qui ont le mérite de ne rien lâcher. Témoin ce long échange ponctué d’une attaque gagnante de Gonzalez (11-13).  Un point qui réveille le Palatinu. Du coup, et dans un temps fort, Castard remet les pendules à l’heure (14-14). Et c’est le gaz qui, pour la première fois, vire en tête (16-15). Le Palatinu se met au diapason et les Ajacciens se mettent, de nouveau à y croire. D’autant que le TVB laisse, lui aussi, filer des points faciles (17-17). La réception ajaccienne est héroïque et Castard donne, en bout de filet, un souffle nouveau au Gaz (19-18). Mais dans la foulée, un ballon de Carle dans le filet et un ace d’Hernan donnent un avantage psychologique au TVB (19-20). Comme à l’aller, la différence se fait sur le plan individuel.  Wounembaina sort, au bon moment, un ace et une attaque gagnante (21-23). Carle et Dailey remettent les pendules à l’heure. Dommage car une attaque de Stern et une double faute de Takaniko donnent la victoire aux visiteurs. Le TVB jouera la finale. Le GFCA sort la tête haute de la compétition au terme d’une saison sans doute la plus aboutie. Merci messieurs et à la saison prochaine. Avec d’autres ambitions…



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports