Corse Net Infos - Pure player corse

Vernissage de la 19ème Rencontre d'Art Contemporain de Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 8 Juin 2014 à 00:28 | Modifié le Dimanche 8 Juin 2014 - 01:13


Ange Santini, maire de Calvi a inauguré samedi soir la 19 ème Rencontre d’Art Contemporain de Calvi présidée cette année par l’artiste peintre et sculpteur insulaire Gabriel Diana. Pays invité d’honneur : l’Allemagne. Au total, ce sont une quarantaine d’artistes, dont la moitié venus tout spécialement d’Outre-Rhin, et de nombreux insulaires qui exposeront leurs œuvres jusqu’au 29 août dans la citadelle de Calvi.


Vernissage de la 19ème Rencontre d'Art Contemporain de Calvi

A 18h30, dans une des salles d’exposition, sous la voute de la citadelle, Ange Santini, maire de Calvi, avec à ses côtés le président de cette édition 2014 Gabriel Diana et Marie-Josée Santini, directrice artistique, déclarait ouverte cette 19ème Rencontre d’Art Contemporain de Calvi.
On l’a dit dès hier, une vingtaine d’artistes peintres et sculpteurs venus tout spécialement d’Allemagne sont invités d’honneur de cette édition 2014 «  Scontri d’Arte Corsica Tedescha ». Un séjour dans la cité « Semper Fidelis » qu’ils apprécient tout particulièrement.
C’est ensuite à la caserne Sampiero qu’artistes et invités se retrouvaient.
Avec un humour qu’il sait manier à la perfection et un art de la « Macagna » prononcé, Gabriel Diana  a rappelé que la RACC fêtait son 19e anniversaire  et que c’était presque un devoir pour l’artiste qu’il est de remercier « l’éminence grise » de ces rencontres Claude Abba, «  un artiste, factotum, qui œuvre souvent dans l’ombre et à qui l’on doit beaucoup. Je suggère de lui faire une ovation au cri de « Abba Claude » !
Et de poursuivre : «  J’ai la sensation de vivre un conte de fée que je désire intensément partager avec vous, et avec humour.
Il était une fois une gent dame du nom de Marie-Josée qui, montant en amazone un beau cheval blanc et accompagnée de sa fidèle écuyère Anne-Marie osa traverser l’île pour sa rendre sur la « East Coast Island » chez un certain artiste indigène, dont elle avait beaucoup entendu parler….
Etrangère au lieu, elle fut reçue avec une certaine défiance mais, forte de sa mission artistique, n’hésita pas à lui demander de bien vouloir présider cette 19ème RACC.
L’homme d’art maintes fois échaudé en son pays, voulut en savoir plus sur ce royaume calvais de la « West Coast Island » d’où provenait l’enchanteresse….
Il prit le temps de s’informer et, à sa grande stupeur découvrit qu’à Calvi était né Ulysse qui découvrit la Grèce, qu’à Calvi était né Christophe Colomb, qui découvrit l’Amérique et qu’à Calvi était né Ange Santini qui lui a découvert le Dian Arte Museum !... Euh…là s’instaure un doute historique et je confonds peut-être avec un oracle, mais bon, passons…
L’artiste accepta donc et, remerciant pour tant d’honneur reçu se présente à vous ce soir.
Alors, comme les deux premiers explorateurs sont encore en Haute-Mer et loin de ce royaume, je vous invite à rendre le dû hommage à mon ami Ange Santini ici présent ».
Gabriel Diana remerciait ensuite l’ensemble des artistes qui sont venus de loin et bien entendu à nos amis allemands qui donnent la note internationale à cette manifestation «  Filendak das zie fon so vait zu unserem noienfaiten treffen der modernen kunst in Calvi gekommen zaind
 ».
Et de conclure « Dulcis in fundo », je tiens à remercier tout particulièrement mes compatriotes artistes insulaires, dont certains ont dépassé les clivages, pour témoigner de la valeur artistique de l’île auprès d’un président corse, le 4e depuis la création de la RACC. Un grand merci à tous, merci à Marie-Josée et à son équipe, merci à Claude, et bien sur un grand merci à toi Ange ».

Une 19ème Rencontre de qualité exceptionnelle
Ange Santini remerciait à son tour Gabriel Diana  d’avoir accepté de présider cette 19ème RACC mais aussi pour la manière dont il a su présenter et introduire cette manifestation
«  Je ne voudrais pas commencer mon discours sans remercier amicalement et chaleureusement pour le prêt de cette magnifique salle capitulaire de la caserne Sampiero   mais aussi  pour sa présence, le chef de corps du 2e REP, mon ami Benoît Desmeulles et sa charmante épouse.  L’occasion m’est donnée de rappeler ici publiquement les liens indéfectibles qui unissent la ville de Calvi avec son régiment, le 2e REP qui encore tout dernièrement a payé un tribut à la guerre que nous menons contre le terrorisme au Mali.  Je voudrais que nous ayons une pensée particulière pour celles et ceux qui au nom de la France, tout en exerçant le métier des armes,  tombent au champ d’honneur. Et, je rappellerai que le nom du S/C Kalafut qui nous a quittés dernièrement sera inscrit à la suite des autres légionnaires au monument aux morts de Calvi  à l’occasion  des cérémonies du 11 novembre ».
Souhaitant être bref, par courtoisie vis-à-vis de nos amis allemands qui ne comprennent pas le français,  le maire de Calvi  a souligné que c’était le président de l’édition 2013  Donato Diez qui avait eu l’idée, avec l’équipe de la RACC, d’inviter cette année une partie de la culture allemande à venir tout simplement  exposer chez nous au milieu de ce foisonnement de talents, artistes, sculpteurs, peintres,  plasticiens de la Corse.
«  Lorsqu’on a pu comme on vient de le faire,  découvrir les œuvres exposées dans les deux salles de garde de la citadelle, on se rend bien compte aussi que chez nous en Corse, 300 000 habitants, et bien nous avons des artistes et de grands artistes, merci  vous aussi  mes amis pour tout ce que vous faites pour notre île, ici mais aussi en étant des ambassadeurs de la Corse partout où vous exposez ».
Ange  Santini poursuivait en s’adressant à Gabriel Diana : «  Il fallait pour cette belle exposition un président  un peu hors norme, un peu hors du commun. Nous avons naturellement  avec Marie-Josée et le comité d’organisation souhaité que ce soit Gabriel Diana. Sculpteur, peintre, corse, bastiais. Il n’a pas oublié non plus ses origines toscanes. Il est aujourd’hui un artiste connu et reconnu partout, et pas seulement en Corse. Très jeune il a fréquenté l’académie de peinture de Bastia et, je crois savoir que sa première exposition personnelle il l’a faite à l’âge de 14 ou 15 ans.
Et puis, nous devons aussi à Gabriel un magnifique musée que je vous invite à visiter dès que vous le pourrez dans sa région natale du côté de Borgo ».
Le Maire de Calvi remerciait ensuite les artistes allemands qui  contrairement à d’autres artistes les années précédentes, ont la particularité de tous vivre dans leur pays et d’avoir fait tout spécialement le déplacement à Calvi.
Faisant référence aux dernières manifestations qui se sont déroulées hier sur les plages  de Normandie, Ange Santini évoquait cette amitié  franco-allemande : «  C’est le hasard du calendrier qui fait que nous nous retrouvons  ici ce soir à Calvi. C’est dire tout le chemin parcouru, c’est dire cette belle Europe que nous construisons ensemble, c’est dire que le couple franco-allemand qui est le pilier, le moteur de l’Europe est ce soir il est symbolisé à Calvi et pour 3 mois à l’occasion de la RACC. L’art n’a pas de frontière, l’art est universel ».
Poursuivant, Ange Santini évoquait les liens de la Corse et de l’Allemagne. Sans rentrer dans le détail, il faisait un petit clin d’œil à l’histoire : «  Dès le début du XVIIIe siècle, un baron westphalien, plus ou moins fortuné, plus ou moins aventurier décida de se poser en Corse. Il s’appelait Théodore de Neuhoff. Il parviendra à se faire proclamer et couronner Roi de Corse en 1736 : il battit monnaie, fit des marquis et des comtes, des chevaliers de son Ordre de la Délivrance mais ne fit pas ...long feu! Car Huit mois plus tard, il avait perdu son royaume!
Et puis, Sous Napoléon, le Corse universel qui admire tant Goethe et le connait bien, les liens entre la Corse et l'Allemagne se tissent solidement: l'Empereur fait de son plus jeune frère Jérôme le ROI DE WESTPHALIE! Un nombre très important de corses se déplace vers l'Allemagne pour intégrer l'armée et la haute administration de ce nouvel état. L'Empereur marie sa fille adoptive, Stéphanie de Beauharnais, avec le Grand-Duc de BADEN. Et sa belle cousine d'Ajaccio Flaminia Rossi avec le Prince régnant de SALM-SALM….La Corse et l'Allemagne sont liées par les fastes napoléoniens!
Plus près de nous, J’évoquerai pour conclure sur  ces liens corso-germaniques,  le souvenir d'un allemand de Calvi à l'époque contemporaine, dont bon nombre d'entre nous conserve le souvenir affectueux, le Comte Douglas, Angus, Graf Von Douglas. Ce descendant de la Maison Impériale d'Allemagne et de celle des grands-Ducs de BADEN, après avoir fait l'acquisition d'une belle maison ici même, dans la citadelle, a été l'un des membres fondateurs, un pilier de notre Aéro-Club de Calvi. Dédions une pensée émue à cet illustre habitant de notre Cité et sa chère épouse, récemment disparue à Gstaadt."
Et de conclure : « Aujourd’hui je suis donc heureux de souligner ces liens à travers la création artistique de 16 belles signatures allemandes que Donato Diez qui malheureusement n’est parmi nous ce soir nous a suggérées. Tous ces artistes germaniques apportent une marque avant-gardiste et pour cette 19ème édition, la dernière de ce type de format ouvre une grande porte vers l’avenir.
Les artistes corses n’en sont pas moins prometteurs ; ils s’illustrent par un fourmillement de force et de talent capables de propulser notre île au-delà de ses propres frontières. C’est la magie de l’art et son don d’ubiquité qui nous invitent mes chers amis à un long voyage dans le pays sans fin des émotions.
 C’est le vœu que je forme pour cette 19ème édition associée à mes plus vifs compliments aux talents qui composent cette nouvelle partition artistique.
 Je voudrais également au nom de la ville de Calvi et pour le remercier de son implication et de sa fidélité à notre cité remettre à Gabriel Diana la médaille de la Ville de Calvi. Remettre également à Monsieur Dommel représentant en quelque sorte le groupe des artistes allemands un présent de notre part et le remercier pour sa générosité à l’égard de la Ville.
J’en profite aussi pour remercier Pierre-Paul Andreani pour sa générosité.
Je cède maintenant la Parole à Marie-Josée Santini pour la présentation du palmarès du concours des artistes amateurs 2014. 



Les lauréats de l'expo "Off" ouverte aux amateurs

La directrice artistique de la RACC récompensait à tour de rôle : Nathalie Forne, Beatrice de la Chapelle, Dominique Reginensi, Félix Agostini dit « NFA » et Bernard Guyon.
Outre les personnes déjà citées, on notait la présence de Maria Luciani, adjointe au Maire déléguée à la culture et au patrimoine, Sylvie Bereni, adjointe aux finances, Jean-Baptiste Ceccaldi, président de l’Office municipal de tourisme de Calvi, Marie-Laurent Guerini, conseiller municipal, Cpt Veyre commandant en second de la Cie de gendarmerie de Calvi….
Toujours aussi taquin, nouvelle « Macagna » de Gabriel Diana qui décernait un dernier prix, celui du mauvais goût à M. Patrice de la ferriere
Une réception devait suivre.





Dans la même rubrique :
< >

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine





Derniers tweets
Corse Net Infos : Le feu à la mairie de Sampolu https://t.co/7iSGogfdLE https://t.co/Sbn72fQs0z
Lundi 16 Juillet - 10:16
Corse Net Infos : Avec #OKpal soutenez #CNI ! https://t.co/EimdOC7Xpg
Lundi 16 Juillet - 08:01
Corse Net Infos : La photo du jour : Dans les eaux de la Sulinzara https://t.co/p6IFUOQc9y https://t.co/YTl1fhkL8F
Lundi 16 Juillet - 07:56
Corse Net Infos : #FRACROA Ajaccio célèbre la victoire des champions du monde Légers incidents à Ajaccio et Bastia https://t.co/usJFg2FL28
Dimanche 15 Juillet - 23:38



Newsletter






Galerie