Corse Net Infos - Pure player corse

Università : Une convention avec l’école d'ingénieur arts et métiers


Rédigé par Audrey Falconetti le Mardi 3 Octobre 2017 à 15:56 | Modifié le Mercredi 4 Octobre 2017 - 13:44


L’Università di Corsica Pasquale Paoli et l’École nationale supérieure d’arts et métiers ont signé une convention de partenariat mardi matin à Corte. Autour de la table Paul-Marie Romani président de l’Université, Marc Muselli vice-président de la commission de la recherche de l’Université de Corse, le professeur Laurent Champaney directeur de l’école d'ingénieur arts et métiers et son directeur général délégué, Alexandre Rigal.


Paul-Marie Romani et Laurent Champaney ont signé la convention liant l'Università di Corsica à l’école d'ingénieur arts et métiers
Paul-Marie Romani et Laurent Champaney ont signé la convention liant l'Università di Corsica à l’école d'ingénieur arts et métiers
Après deux journées de visite et de travail dans les différentes plateformes que compte l’Université, ainsi que quelques actions communes dans le cadre de la recherche - projet VITTURA - ou leur présence au conseil d’école de la PaoliTech depuis deux ans, l’officialisation de leur partenariat prend acte. 
Les thématiques comme les énergies renouvelables, la forêt et le bois, la réalité virtuelle augmentée figurent en tête de cette coopération.
Le président de l’Université, Paul-Marie Romani ajoute que cela pourrait permettre : « d’offrir à la Corse une contribution au développement de filières susceptibles de créer de l’activité socioéconomique à partir d’emplois qualifiés ».
Laurent Champaney lui assure que ce partenariat a pour but la réaffirmation de projets : « donner plus de soutien aux Collectivités Territoriales mais également à la performance et l’industrie ».
Les domaines d’applications portent sur l’Enseignement, avec la promotion de la filière de formation d’ingénieur de l’Université ou l’adossement de PaoliTech à Arts et Métiers au travers d’une labellisation. Les domaines de la Recherche, de l’Innovation et du transfert de technologie en font également partie.



Il est également question de développer les échanges d’étudiants et d’enseignants. A ce propos Laurent Champaney ajoute : « travailler sur des échanges qui ont du sens et qui reste en lien avec le besoin de la collectivité, ce qui est très facile à faire que ce soit pour les étudiants, les ingénieurs et les doctorants compte tenu de nos complémentarités ». 
En effet les deux établissements ont en commun plusieurs domaines tel que l’énergie renouvelable avec les plateformes Myrte et Paglia Orba pour l’Université, ou l’étude du bois qui se fait sur l’une des plateformes de
l’école d'ingénieur arts et métiers en Franche-Comté.
Le directeur de
l’école d'ingénieur arts et métiers affirme que « la France fait une mauvaise valorisation du bois, qui finit souvent en bois de chauffe, même problématique en Corse donc pourquoi pas ne pas développer cela ? »
Envisagés aussi la mise œuvre de partenariats de coopération internationale tournés vers le bassin méditerranéen.


Enfin Paul-Marie Romani et Laurent Champaney s’accordent sur le fait, qu’il faut dans un premier lieu se concentrer sur les trois axes forts que sont l’énergie renouvelable, la filière du bois et la réalité virtuelle augmenté et qu’une fois que ces trois champs d’actions seront assez développés, ils pourront élargir leur coopération vers d’autres domaines.

 Pour clore cette convention Paul-Marie Romani a remis au professeur Laurent Champaney la médaille de l’Università di Corsica Pasquale Paoli. 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie