Corse Net Infos - Pure player corse

Un label "Génération 2024" pour encourager les pratiques sportives dans les établissements scolaires


Rédigé par Pierre BERETTI le Mardi 29 Mai 2018 à 21:48 | Modifié le Mardi 29 Mai 2018 - 22:57


Thierry Terret, délégué ministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques est venu en Corse afin de présenter le label "Génération 2024" aux établissements insulaires.


(Photo MJT)
(Photo MJT)
L'académie de Corse a reçu ce mardi Thierry Terret, délégué ministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques. En effet, l'académie répond à l'appel à candidature lancé par le programme d'appui à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Cette labellisation "Génération 2024" consiste à développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif, pour encourager la pratique physique et sportive des jeunes.
Thierry Terret a donc été accueilli par le recteur Philippe Lacombe. Le Délégué Ministériel a visité le Lycée Laetitia, site préfigurateur labellisé « Génération 2024 », l’occasion d’échanger avec les sportifs de haut niveau scolarisés ainsi qu’avec leur équipe éducative.  Il s’est également rendu au collège de Baleone, proposé en début d’année comme premier établissement devant être labellisé dans le cadre du projet « De la balle qui vole au volley ».


Le label « Génération 2024 » poursuit de nombreux objectifs : Développer des projets structurants avec les clubs sportifs du territoire, participer aux événements promotionnels olympiques et paralympiques, accompagner ou accueillir des sportifs de haut niveau et ouvrir les équipements sportifs des établissements.
Un comité de pilotage territorial sous l’autorité du recteur et du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale sélectionne les écoles/EPLE de l’académie souhaitant recevoir la labellisation, en fonction de la pertinence du projet éducatif et de sa conformité au cahier des charges. Il convient de varier, dans la mesure du possible, le profil des écoles/établissements (présence ou non d’un internat, projet sportif plus ou moins développé, école/établissement qui relève, ou non, de l’éducation prioritaire, école ou établissement rural, etc.) en commençant par ceux déjà engagés dans une démarche d’ouverture sportive de l’école/établissement. L’obtention du label doit tenir compte de l’intérêt et de la volonté de développement pour la pratique sportive.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie