Corse Net Infos - Pure player corse

Tenu en échec par Angers (1-1) l'ACA peut avoir des regrets


le Samedi 22 Novembre 2014 à 01:23 | Modifié le Samedi 22 Novembre 2014 - 02:24


Après une qualification en Coupe de France, et une victoire inattendue face à Troyes en championnat, on attendait l’ACA revigoré, et surtout on voulait le voir confirmer. Ça n’a pas été le cas face à Angers, équipe très véloce en attaque et surtout pleine de talents.


Sissoko a encore été déterminant face à Angers
Sissoko a encore été déterminant face à Angers
Stade François-Coty : AC Ajaccio : 1 Angers SCO : 1(0-0)
But pour l'ACA : Fauvergue (59').
Pour Angers : Perozo (csc. 76')

Arbitre : M. Perreau Niel
Avertissements : AC Ajaccio : Abergel (38'). Angers : Boufal (34').
Spectateurs : 2.200
AC Ajaccio :
Sissoko - Marester, Kanté, Begeorgi puis Perozo, (71e), Abergel - Lesoimier, Coulibaly, Cavalli (cap.) - Oliech, Fauvergue, Diop puis (Madri, (76e). 
Entraîneur : Olivier Pantaloni.
Angers : Butelle - Angoula, Thomas (cap.), N'Gosso, Manceau - Pépé puis Eudeline, (57e), Keita puis Blayac, (75e), Frikeche - Boufal puis Diers, (78e), Kodjia, Camara. 
Entraîneur : Stéphane Moulin.

 
Dans un début de rencontre terne, les Angevins se montrent les premiers et l’intenable Boufal fait frissonner Timizzolu, mais Sissoko est à la parade (14a). Les visiteurs insistent, surtout sur les côtés, et Marester se fait déborder plus d’une fois. Les Ajacciens se signalent enfin sur coup-de-pied arrêté, où Cavalli trouvé Diop au second poteau. Mais la tête du jeune avant-centre passe de peu à côté. Oumar Sissoko intervient une nouvelle fois, après une tête de Camara, et l’ACA semble ne pas jouer à domicile tant il peine à garder le ballon.
A noter qu’au milieu de terrain, avec la titularisation d’Abergel et de Lesoimier à la récupération, en raison des blessures conjuguées de Pedretti et Goncalvès, on était dans domaine de l’expérimental.
Pourtant, Angers n’en profitait pas, et l’ACA rentrait au vestiaire avec un 0-0 chanceux, tant les opportunités adverses furent nombreuses. Un une-deux entre Oliech et Cavalli manqua cela-dit de fonctionner, sans l’intervention d’un bon Butelle, juste avant la pause.
 
Au retour des vestiaires, l’ACA change de visage, et se montre bien plus à l’aise offensivement. Abergel met encore Butelle à la parade, et Cavalli manque de lober ensuite le portier angevin, qui claque le ballon in-extremis. (56a). Ce n'est que partie remise, puisque sur l’action suivante, Cavalli ajuste une merveille de centre second poteau pour Fauvergue, enfin démarqué, qui réussit son plat du pied : 1-0. Réaction immédiate de Boufal, Sissoko détourne du bout des gants.
Nouvelle action, et cette-fois fatale : sur un ballon de Kodja, Blayac frappe et voit son tir contré, mais Kodjia de surgir de la tête pour surprendre Sissoko. Perozo s’emmêle les pinceaux marque contre son camp. Les Acéistes sont furieux, et réclament une faute sur le défenseur… que pourtant l’arbitre a bien vu !
L’ACA se rebiffe mais ne parvient plus à trouver la faille, jusqu’à la 91e minute : Lesoimier hérite de la balle dans les dix-huit mètres, et semble bien fauché par Thomas, mais l’arbitre ne donne rien… Cela va déclencher la colère de l’ACA et notamment d’Alain Orsoni, qui fustigea ensuite l’arbitrage…

L’ACA partage les points dans un match très ouvert, mais regrettera de ne pas avoir su profiter des largesses défensives de son adversaire. Onzièmes avec 19 unités, les Oursons restent loin de la zone rouge, mais doivent continuer à travailler pour rester confiants.
A trois journée de la fin de 2014, les Ajacciens semblent encore avoir du pain sur la planche.." 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 14:01 Michel Luccioni raconte la photographie de presse

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse