Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Soirée clandestine à Bastia : "Des sanctions administratives exemplaires seront prises à l'encontre de l'établissement"


La rédaction le Vendredi 9 Avril 2021 à 12:10

Alors que la troisième vague de l'épidémie de Covid qui sévit la France n'épargne pas la Corse, une soirée clandestine était organisée ce jeudi 8 avril dans un local situé sur le port de Toga, à Bastia.
La police a mis fin au rassemblement réunissant "environ 100 individus" selon le préfet de Haute-Corse qui condamne avec fermeté "ces comportements graves et irresponsables" et promet "des sanctions administratives exemplaires à l'encontre de l'établissement"



Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, condamne avec la plus grande fermeté ces comportements graves et irresponsables.
Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, condamne avec la plus grande fermeté ces comportements graves et irresponsables.
Dans la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 avril, vers 1h du matin, un équipage de police est intervenu dans un établissement de nuit au port de Toga, à Bastia, qui avait ouvert clandestinement et où plus d'une centaine de personnes était présente. Selon les forces de l'ordre "en entrant dans les lieux pour prévenir la dissémination potentielle du virus, les policiers ont été victimes de jets de projectiles et agressés par certains participants."  
Si la plupart des participants ont fui à l'arrivée des agents, certains d'entre-eux ont essayé de résister, et comme on voit sur plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux, ont chargé les policiers qui fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule et ont interpellé un des agresseurs. La Police Nationale de Bastia nous confirme ce vendredi matin que trois agents ont été blessés. Le procureur de la République de Bastia, Arnaud.Viornery, précise que pour deux d’entre eux les blessures justifient des interruptions totales de travail de 2 et 3 jours et que pour le troisième policier, qui a été frappé, d’interruption totale de travail est de 5 jours. 
A l’issue de ces faits deux gardes à vue sont actuellement en cours, l’une sous la qualification de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, l’autre, qui a trait à l’organisation de cette soirée clandestine, sous la qualification de mise en danger délibéré de la vie d’autrui et la sureté départementale est en charge de cette enquête.

Suite à ces événements le préfet de Haute-Corse, François Ravier, condamne avec la plus grande fermeté "ces comportements graves et irresponsables"  et indique que des sanctions administratives exemplaires seront prises à l'encontre de l'établissement. 
"En période où d'importantes restrictions liées à l'épidémie sont respectées par la grande majorité des habitants et où de nombreux commerces ont du fermer depuis une semaine, c'est tout l'effort collectif pour freiner l'épidémie qui est remis en cause par le comportement de quelques uns si un cluster verait à émerger de cette soirée. En toute responsabilité, ces personnes doivent maintenant s'isoler 7 jours et réaliser un test RT-PCR à l'issue." on lit dans la note envoyée à la presse.
Le préfet apporte ainsi tout son soutien aux 3 policiers blessés ainsi qu'aux autres policiers qui sont intervenus et qu'il rencontrera dans la journée. 

Des sanctions administratives exemplaires seront prises à l'encontre de l'établissement. Il reviendra à l'autorité judiciaire de déterminer les éventuelles poursuites. 'Il reviendra à l'autorité judiciaire de déterminer les éventuelles poursuites." conclut le représentant de l'Etat.
 

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047