Corse Net Infos - Pure player corse


"Si j'avais su..." d'Émmanuelle Savelli: une intrigue sur fond de harcèlement scolaire


(Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 31 Mai 2020 à 10:31

Dans son premier ouvrage, "Si j'avais su...", Emmanuelle Savelli, maman de deux enfants traite sous forme de fiction , d'un problème de société, celui du harcèlement à l'école et de ses conséquences




Emmanuelle Savelli (Photos Eyefinity Prod/Kevin Guizol
Emmanuelle Savelli (Photos Eyefinity Prod/Kevin Guizol

Elle est originaire de Balagne et vit à la périphérie de Calenzana, avec son époux et ses deux enfants âgés de 3 et 6 ans.
Émmanuelle Savelli a toujours été passionnée de lecture et d'écriture. Une double passion qu'elle a décidé de faire partager en signant son premier ouvrage "Si j'avais su" édité chez Amazon.
" J'ai décidé de me mettre à l'écriture alors que j'étais enceinte de mon deuxième enfant. Cela m'a pris environ 18 mois pour rédiger cette fiction. Ensuite, j'ai contacté plusieurs maisons d'éditions mais c'était payant et je n'avais pas forcément les moyens financiers. Du coup mon projet a été mis provisoirement de côté, jusqu'au jour ou j'ai entendu parler de Amazon qui se proposait d'éditer gratuitement mon livre"  commente Emmanuelle Savelli.
Installé sur sa terrasse, brune aux cheveux longs, yeux bleus, regard pétillant, Emmanuelle résume la trame de son roman:
" Stella, maman  célibataire, indépendante et dévouée à sa fille. Elle vit une vie paisible jusqu'au jour où Lesia fait sa première rentrée scolaire.
Tout laisse à penser qu'elle est victime d'harcèlement à l'école mais la question est "qui lui en veut" au point de l'envoyer à l'Hôpital!
Stella va tout faire pour découvrir la vérité même si pour ça elle frôle la garde à vue".
Une mère déterminée, une enfant plus forte qu'on ne le croit.
Et si une rencontre pouvait changer le cours d'une vie".

On l'aura compris, cet ouvrage traite d'un sujet hélas trop souvent d'actualité, celui du harcèlement à l'école.
" C'est un sujet qui en ma qualité de maman de deux enfants me tient en effet à coeur. Le harcèlement à l'école on en parle beaucoup mais ce n'est pas pour autant que les choses bougent" .
L'histoire débute lors de la rentrée en CP.  Une première pour Lesia, petite brune aux yeux noisettes de 6 ans dont la maman n'a pas souhaité avant de la mettre à la maternelle.
L'émotion est là, la relation mère-fille est forte. Lesia rejoint son maître et monte dans sa classe les larmes aux yeux. Stella la maman a la boule au ventre de laisser sa fille et n'a qu'une hâte de venir la récupérer à midi.
En attendant, elle déambule dans la rue Clemenceau et fait les boutiques. Bien avant l'heure, elle est dans la rue des écoles, devant la grille de l'école Marie-Dominique Loviconi à Calvi.
Folle de joie de retrouver son enfant, dans la voiture, sur le court trajet jusqu'à la citadelle, la maman inonde sa fille de questions sur l'école. Lesia ne répond pas et lorsque la mère lui dit que demain  elle retournera à l'école , elle se met à crier en disant:  « non j'veux pas ».
L'histoire débute ainsi. Tout au long de la lecture, on apprend à mieux connaître la maman, sa vie de famille, ses études, ses amis, ses sorties sur le port de Calvi, au Bar de la Tour... mais aussi sur l'enfance de Lesia.
La saison estivale passe et la routine de l'école reprend. Tout se passe bien jusqu'au jour ou la directrice de l'école contacte et convoque Stella pour lui faire part d'un incident; "Votre fille  a poussé un élève de sa classe pendant la récréation, le jeune garçon a chuté et elle s'est acharnée en lui donnant des coups de pieds quand il était à terre !".
Pour la jeune mère de famille c'est la consternation.
Toute l'intrigue part de là.
Et au fil des pages ont est pris par ce récit qui montre les dégâts que peuvent occasionner le harcèlement sur un enfant mais aussi comment une maman qui n'a de yeux que pour sa fille peut réagir face à une situation qu'elle ne contrôle pas.
La fin de l'ouvrage est encore plus captivante que déroutante.
Un roman à lire impérativement.
Franchement, je le trouve sympa, il se lot vite... et l'intrigue est bien ficelée"  commente Véronique qui comme beaucoup ont adoré.
À déguster sans modération.
En conclusion de notre entretien, Emmanuelle annonce qu'elle ne compte pas en rester à ce coup d'essai transformé et qu'il y aura bien une suite à cette première, mais silence sur le contenu!!!
Bonne lecture à tous.
 





 

"Si j'avais su..." d'Émmanuelle Savelli: une intrigue sur fond de harcèlement scolaire





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 08:12 La comète Neowise dans le ciel corse

Vendredi 10 Juillet 2020 - 07:01 La météo du vendredi 10 juillet 2020 en Corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements














    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047