Corse Net Infos - Pure player corse

Reims-ACA : Le Champagne au frais dès samedi soir?


le Vendredi 3 Mai 2013 à 11:38 | Modifié le Samedi 4 Mai 2013 - 01:38


Déplacement très dangereux des Ajacciens qui affronteront le Stade de Reims, à Auguste-Delaune, ce Samedi. Privé de Diawara, suspendu, l'ACA doit persévérer dans l'effort, et tenter d'arracher une victoire, sinon, au pire, le point du nul, chez un concurrent direct. Dans un match qui s'annonce très disputé, les joueurs d'Albert Emon seront à nouveau dans l'obligation d'un résultat, quel qu'il soit, afin de ne pas transformer l'ACA-Troyes de la 36e journée en match de la peur. Remontés moralement, les Oursons iront en Champagne avec la ferme intention de poursuivre sur leur lancée.


Victorieux à l'aller, grâce à deux coups-de-pied arrêtés, les Acéistes tenteront la passe de deux face aux Rémois, qui joueront eux aussi le maintien, sur leur terrain (Ritrattu : © Pascal Pochard-Casabianca/ AFP)
Victorieux à l'aller, grâce à deux coups-de-pied arrêtés, les Acéistes tenteront la passe de deux face aux Rémois, qui joueront eux aussi le maintien, sur leur terrain (Ritrattu : © Pascal Pochard-Casabianca/ AFP)
L'ACA a l'opportunité de se faciliter la tâche. Ce samedi, les Oursons se rendent à Reims, équipe à laquelle ils sont collés au classement. L'enjeu est simple, en cas de victoire, l'ACA serait plus que proche du maintien, avec 41 unités. Un point ou deux devraient alors suffire. Mais d'abord, un résultat à Reims est nécessaire, mais également indispensable afin de rester serein, et d'aborder les prochains matches avec le plus de pression positive possible.
Après cette victoire obtenue à l'arrachée contre Montpellier, les Ajacciens, à l'image de leur capitaine J.-B. Pierazzi, sont conscients que ce match à Reims revêt une importance toute aussi grande que le précédent. Interrogé par le site officiel du club, l'Ajaccien a exprimé le "soulagement général" ressenti par le goupe la semaine passée, et a évoqué avec ambition, le déplacement en Champagne :
"On avait besoin des trois points, peu importe la manière. C'est ce qui s'est passé avec ce match un peu fou. En prenant le carton rouge et en étant menés au score, on s'est dit que ça commençait à être un peu perdu, mais on s'est remobilisés et on a égalisé. Ensuite on prend l'avantage sur la fin, le scénario rêvé. Le match face à Reims est important, car en faisant un résultat chez un concurrent direct, on a la possibilité de pouvoir se rassurer avant le dernier match. On aimerait bien ne pas jouer la saison sur le dernier match, car ça fait deux ans que c'est le cas, et on commence à fatiguer. D'autant plus que les deux prochains matches seront difficiles, même si tout le monde a déjà enterré Troyes et que Rennes ne joue plus rien. Chacun aura envie de prouver qu'il a sa place en L1, à nous de ne pas tomber dans la facilité".

"On n'est pas dans l'esprit de se relâcher"

Certes, le succès face aux Héraultais a fait un bien fou au mental, mais l'ACA ne doit surtout pas se reposer sur ses acquis. Ces trois points importants ne vaudront rien si par la suite, Aiacciu ne confirme pas, en allant jusqu'au bout sans flancher. Cela se fera en gardant la forme, mais aussi en corrigeant certains détails, comme nous l'explique Albert Emon, toujours via le site officiel du club : 
"Cette semaine, les joueurs ont été conscients qu'il n'y a pas de place pour la rêverie ou le relâchement. La bagarre continue, et il faut être fort collectivement pour prendre les points nécessaires, car on ne sait même pas combien il en faudra...[...]. J'ai trouvé le contenu du match de Montpellier vraiment intéressant, même si il est vrai qu'on manque de finition. On a eu la chance d'avoir un joueur qui a été récompensé de ses efforts au long de cette année, et qui nous fait basculer le match. Il faut être conscient des erreurs à éliminer, comme à Saint-Etienne, et être dans le même état d'esprit que contre Montpellier".
Si l'ACA a décroché son succès le plus important sur ce dernier mois, il doit désormais faire le plus dur, à savoir passer la ligne d'arrivée. Celle-ci se profile, avec autant d'incertitudes que d'engouement. Les supporters, qui ont pu exploser de bonheur après le but de Dennis Oliech, attendent avec anxiété que leur équipe puisse, enfin, se montrer tranchante dans les moments importants, et notamment sur les matches à l'extérieur. En L2, les Oursons étaient allé chercher leur montée à Boulogne, avec un match gagné sur un but de Paul Lasne, et au final à Nîmes, avec le doublé de Rivière, qui restera à jamais dans l'histoire. Rien n'est impossible à Auguste-Delaune pour les Ajacciens, mais une défaite pourrait être préjudiciable pour chacun des deux clubs. Il s'agira donc de gérer la pression, et surtout, de s'en servir. 
"On peut tous les deux avoir très peur après ce match, c'est donc à nous d'être très forts à Reims, explique A. Emon. J'ai regardé leur match contre Valenciennes, ils avaient la même pression que nous, celle que l'on aura jusque contre Nice, si on venait à perdre ce match. C'est une question de collectif au final, tout le club pense à la même chose". 

Diawara suspendu, Begeo dans le groupe

Expulsé contre Montpellier, F. Diawara manquera ce match, lui qui s'est montré plutôt en jambes Samedi passé. Cela permet à Fabrice Begeorgi de retrouver le banc. En revanche, l'éloignement de Lippini se confirme, de même que celui de Sammaritano, toujours pas retenu. 
En face, les Rémois seront privés de Diego, leur artilleur en chef, redoutable sur coup-franc. Fofana est forfait, tandis que Ramaré sera suspendu. Attention, cela dit, au talentueux De Préville, recruté au mercato. 
U Gruppu Aiaccinu : André, Begeorgi, Bouhours, Belghazouani, Cavalli, Chalmé, Diarra, Delort, Felipe, Lasne, Mostefa, Mutu, Ochoa, Oliech, Pierazzi, Poulard, Sissoko, Zubar.
U Gruppu di Reims : Agassa, Placide – Tacalfred, Weber, Signorino, Glombard, Souaré, Mandi – Devaux, Ca, Krychowiak, Fortes, Pereira, Ayite – De Preville, Fauvergue, Ghilas, Courtet.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse