Corse Net Infos - Pure player corse

Open international de Futevolei : Vinicius-Parana en maîtres sur le sable ajaccien


Rédigé par Vincent Marcelli le Lundi 23 Juillet 2018 à 10:03 | Modifié le Lundi 23 Juillet 2018 - 10:45


La suprématie des athlètes « auriverde » s’est affirmée à l’occasion du 2e Open international d’Ajaccio. Le duo Vinicius-Parana, champion du monde actuel succède à Bello-Gabiru dans une finale 100% brésilienne. A noter la présence des trois équipes "auriverde" dans le dernier carré en compagnie du duo paraguayen Esteban-Chorei, vainqueur du tournoi démonstration lors des derniers JO. Deux équipes corses, sur les huit engagées au départ, se sont hissés en quart de finale…


@Ville d'Ajaccio - Cità d'Aiacciu
@Ville d'Ajaccio - Cità d'Aiacciu
Une température beaucoup plus clémente qu’à l’accoutumée, des tribunes abondamment garnies, la présence parmi les huit finalistes de deux équipes corses, la phase finale de l’Open International d’Ajaccio promettait ce dimanche sur la place Miot transformée pour la circonstance en aire de jeu dédiée au footvolley. Sur le sable, les Brésiliens ont affirmé leur suprématie en qualifiant leurs trois équipes dans le dernier carré. Le duo Marcelinho-Eduardinho, venait tout d’abord à bout des Corses Migevant-Poggi (2-0). Puis c’était au tour des Paraguayens Esteban-Chorei de s’imposer face à la paire insulaire Susini-Plasenzotti. Un premier set sans trop de difficultés (18-11) mais une seconde manche dominée par les Corses (6-1, 11-7) avant de plier et de concéder six points consécutifs et de céder finalement (18-14) non sans avoir donné du fil à retordre à leurs adversaires. Un duo sans véritable faille, toujours idéalement placé et trouvant de surcroît des angles impossibles grâce à un jeu de tête meurtrier.


Les deux autres quarts de finale ont également été dominés par les Auriverde. C’est tout d’abord Bello-Gabiru, tête de série N1, qui ont dominé facilement la paire espagnole Antolinos-Lopez (2-0). Puis Vinicius-Parana (Brésil 3) face aux coriaces italiens Lacopucci-Mazzieri (2-0 mais une seconde manche très disputée).


De sorte que l’on trouvait les trois équipes brésiliennes et le Paraguay dans le dernier carré.
Et une première demi-finale 100% auriverde opposant Brésil 1 et 2, soit les deux vainqueurs de l’an dernier (Bello-Marcelinho) mais cette fois l’un contre l’autre. A ce jeu, c’est Marcelinho-Eduardinho qui l’ont emporté dans un match de haut niveau sans déchet, les deux équipes se rendant coup pour coup. Un premier set dominé largement (18-11) et une manche remporté sur un nième coup de tête gagnant de Marcelinho. Bello et Gabiru ne vont pas s’en laisser compter et tenter de rétablir l’équilibre (13-13) avant de chuter sur une faute directe,  un superbe retour d’Eduardinho et une attaque « shark » de Marcelinho (18-14).


Dans l’autre demi-finale, le Brésil 3 (Vinicius-Parana) avait fort à faire face aux infatigables paraguayens. Sans être aussi spectaculaires que les Sud-Américains, ils faisaient parler leur sang-froid, leur lucidité et leur sens de l’anticipation. Résultat, un premier set très disputé (6-8) avant de laisser les Brésiliens prendre les devants pour ne plus rien lâcher (15-12, 18-13). Et un second acte toujours serré dans son entame  mais un duo brésilien plus précis et habile dans ses gestes (18-13).

Après une exhibition très saluée du public effectuée par les volleyeurs du GFCA, la troisième place est disputée entre le Paraguay et le Brésil 1. Victoire d’Esteban et Chorei en une seule manche (21-15).


Une finale indécise
Sur le coup des 22 heures et sous une température des plus clémentes, la finale peut avoir lieu. D’un côté Marcelinho vainqueur l’an dernier associé à Eduardinho. De l’autre, Vinicius-Parana, actuels champions du monde. Un statut assumé tout au long du tournoi. Dans cette finale qui va durer un peu plus d’une heure, chaque point sera âprement disputé. Deux styles similaires. Tout se jouera sur des détails. Un point gagnant de Vinicius avec l’aide du filet, d’un côté, une superbe attaque gagnante d’Eduardinho de l’autre. Du très grand art ! Et un score extrêmement serré (11-11, 13-14, 18-18) et une courte tête de Vinicius pour empocher la première manche (20-18).
Une deuxième du même niveau dominée dans l’ensemble par Marcelinho-Eduardinho (18-11). Donnant droit à un set décisif. A ce jeu, le titre se jouera à rien. Mais les quatre joueurs en lice auront les ressources mentales et physiques nécessaires pour réaliser encore des gestes de grande classe. Tête, épaule, poitrine, genou, slices, shark, tout sera passé en revue. Vinicius et Parana se détachent (4-2, 8-6) et ne vont plus desserrer leur étreinte. Dans un échange de toute beauté, Vinicius trouve un bel angle de la tête (10-7). Eduardinho réduit la marque d’une attaque dont il a le secret (9-12, 10-13). Mais sur un ballon dehors (14-10), les champions du monde se voient offrir une balle de match. La première est sauvée. Sur la deuxième, c’est Parana qui place une attaque gagnante (15-11).
Mais quel spectacle !


Résultats
Quarts de finale
Brésil 2 (Marcelinho-Eduardinho)-Corse 3 (Migevant-Poggi) : 2-0 (18-5, 18-12)
Paraguay (Esteban-Chorei)-Corse1 (Susini-Plasenzotti) : 2-0 (18-11, 18-14)
Brésil 1 (Bello-Gabiru)- Espagne (Antolinos-Lopez) : 2-0 (18-8, 18-10)
Brésil 3 (Vinicius-Parana)- Italie 1 (Lacopucci-Mazzieri) : 2-0 (18-13, 18-13)


Demi-finales
Brésil 2-Brésil 1 : 2-0 (18-11, 18-14)
Brésil 3-Paraguay : 2-0 (18-13, 18-13)

Troisième place
Paraguay-Brésil 1 : 21-15

Finale
Brésil 3-Brésil 2 : 2-1 (20-18, 11-18, 15-11)





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2019 - 22:55 Un bon point pour l’ACA à Sochaux (0-0)

Vendredi 18 Janvier 2019 - 22:51 Le grand débat national est ouvert en Corse

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports