Corse Net Infos - Pure player corse

Ochoa sauve l'ACA à Reims


le Samedi 4 Mai 2013 à 19:01 | Modifié le Dimanche 5 Mai 2013 - 00:44


Les Oursons avaient pourtant démarré sur les chapeaux de roue, avec une bonne présence en contre, et une ouverture du score méritée de Mutu, pour son onzième but de la saison. Mais les Ajacciens sont retombés dans leurs travers, et ont concédé l'égalisation sur une tête de Mandi. Sur la seconde période, l'ACA s'en sort parfaitement, puisque les Rémois ont fait le siège sur le but d'Ochoa, qui réalise un match déterminant, avec des arrêts de classe. Une occasion d'André à deux minutes du terme, anéantie à Agassa, aurait pu permettre le hold-up. L'ACA est à cinq points d'Evian, premier relégable.


Titularisé en dernière minute à la place de Bouhours, Felipe Saad et ses partenaires ont tenu bon après l'égalisation de Madi. Un point important, car l'ACA a frôlé la correctionnelle. (Ritrattu : AFP)
Titularisé en dernière minute à la place de Bouhours, Felipe Saad et ses partenaires ont tenu bon après l'égalisation de Madi. Un point important, car l'ACA a frôlé la correctionnelle. (Ritrattu : AFP)
Stade de Reims 1-1 AC Aiacciu (1-1)
Sabbatu, u 4 di Maghju di u 2013
Stadiu Aguste Delaune

Scopi : Mandi (36a) pà Reims ; Mutu (24a) pà Aiacciu
Avvertimenti : Signorino, Agassa à l'SR ; Belghazouani, Cavalli, Ochoa à l'ACA
Tempu : cupertu ; Tarrenu : irregulari
Spettatori : Circa 17 000
Arbitru : Sgiò Delerue
S Reims : Agassa - Signorino, Tacalfred, Mandi, Weber, Square, Glombard (Fortes 56a), Krychowiak, Deveaux, Ayité (De Préville 70a), Courtet (Fauvergue 77a)
Bancu : Placide, Pereira, Ghilas, Ca, Fortes, De Préville, Fortes
Add : Hubert Fournier

AC Aiacciu : Ochoa - Chalmé, Zubar, Poulard, Saad (Begeorgi 80a) - Belghazouani, Mostefa, Cavalli (Cap.)(Diarra, 74a), Lasne, Mutu, Oliech (André 53a)
Bancu : Sissoko - André, Bouhours, Begeorgi, Pierazzi, Diarra, Delort
Add : Albert Emon

U Scontru

La partie démarre timidement, mais les Rémois ont le ballon, et se signalent par deux frappes lointaines, stoppées par Ochoa, sans soucis. Passé le quart-d'heure de jeu, l'ACA prend les choses en mains. Les Oursons obtiennent deux corners, sans succès, mais sur un ballon en retrait dans la défense champenoise, Oliech prend Tacalfred de vitesse, et donne pour Cavalli, qui voit Agassa détourner son tir sur Mutu, lequel frappe en force, et ouvre le score! 1-0, alors que l'on joue depuis vingt-quatre minutes. Mais l'ACA va reprendre ses mauvaises habitudes, et reculer. Reims a le ballon et s'en sert plutôt bien. Chalmé manque sa relance, et Ayité croit égaliser, mais Ochoa parade. Pour cette fois, car sur un corner, Souaré récupère à droite et remet dans la boîte, directement sur la tête de Mandi, qui prend l'élan et bat joliment Ochoa : 1-1, l'ACA a tout à refaire, et ne peut s'en prendre qu'à lui-même (36a). Sur une dernière occasion, l'angle s'ouvre pour Krychowiak, qui frappe, et manque d'un rien le cadre (42a). 
En seconde période, la tendance va se confirmer, et même s'amplifier. Reims joue très bien au football et sur un renversement, Devaux trouve Mandi, complètement seul à droite, qui remet sans contrôle devant le but, mais heureusement, Courtet est trop court (50a).  Reims continue d'asseoir sa domination, et de monopoliser le ballon. Les Oursons en sont sevré, hormis sur corners. L'intensité de jeu baisse, mais l'ambiance devient presque délétère, tant Mr Delerue gère mal son match. 
Soudain, la défense Ajaccienne se fissure. Ochoa stoppe admirablement un tir de Fortes, mais le ballon revient sur De Préville, qui fusille la barre transversale à bout portant. La défense ne se dégage pas, et Krychowiak tente sa chance des 18m, mais c'est une nouvelle fois le portier mexicain qui sauve son camp, d'une parade solide sur ses appuis. L'ACA prend l'eau, mais ne désarme pas. Sur un nouveau corner, Mutu trouve André devant les buts, mais l'ailier droit voit sa tête ralentie par la sortie d'Agassa, lequel se détend à nouveau de manière féline pour éviter de voir ce ballon finir en lucarne. Après un dernier coup-franc très dangereux, l'arbitre siffle la fin, et l'ACA se contente du nul, face à un très belle formation Rémoise. 

L'ACA

Sans Diawara, suspendu, l'ACA a perdu en vitesse sur les cotés, notamment faute à un Belghazouani passé au travers. Complètement débordés et inopérants, les couloirs Ajacciens ont été clairement le point noir de la soirée. L'ACA n'a pas sû s'en servir, n'y en attaque ni en défense. Seuls Felipe Saad et Mathieu Chalmé, par a-coups, ont montré l'exemple, de même que Diarra, très entreprenant balle au pied.
Au milieu, si Cavalli a eu la liberté de s'exprimer, Lasne et Mostefa ont été aspirés facilement par le trio Krochowiak-Souaré-Deveaux. Quant à l'attaque, si le but amené par un coup de vice d'Oliech a été bien construit, ce fut bien la seule vraie occasion dans le jeu de l'ACA. Sevrée, l'attaque Acéiste n'a pas pu s'exprimer à son maximum, à l'image de Mutu, plutôt esseulé.
Enfin, coup de Chapeau à Zubar et Poulard pour leur rigueur, et encore une fois, à Memo Ochoa, auteur d'un match excellent. Le portier ne put rien sur le but de Mandi, mais il fut déterminant dans le pire moment de la seconde mi-temps. Gracias Señor! 

L'Avversariu

En 4-5-1, l'équipe d'Hubert Fournier a repris le match en mains dès l'ouverture du score de Mutu. Très bons dans l'organisation offensive, assez libérés, les locaux ont su revenir rapidement au score, et la seconde mi-temps aurait dû leur offrir une victoire méritée. C'était sans compter sur l'abnégation des défenseurs Acéistes.
En défense, seul le but encaissé fait ombre au tableau. Dominants leurs vis-à-vis dans tous les secteurs, les arrières Rémois ont su verrouiller leur but, et Kossi Agassa n'eut à faire, jusqu'à cette parade inespérée en fin de rencontre.
Le milieu a su utiliser le ballon au mieux, et il a manqué un brin de précision dans le dernier geste pour les attaquants. Cette équipe-là a toutes les armes pour se maintenir. 

U Bilanciu

Si l'ACA ne gagne plus à l'extérieur, il a su cette fois ne pas perdre. Certes, Reims est un concurrent direct, mais a su gérer son match tel un club de haut de tableau. Les Oursons ouvrent encore une fois le score hors de leurs terres, et engrangent un point de plus, qui leur permet de ne pas retomber dans le rouge, au niveau mental. 
La réception de Troyes devra galvaniser les troupes, et toutes les forces, supporters compris, seront de mise. La décision est entre les mains des Ajacciens, qui reprennent cinq points d'avance sur la 18e place, avec la défaite d'Evian, à Troyes, leur futur adversaire. Ce dernier n'ayant pas abdiqué, l'ACA sait ce qu'il lui reste à faire...

L'hà detta 
Albert Emon : «Je reconnais que nous avons eu beaucoup de chance. Vu notre prestation, c'est un bon résultat: nous prenons un point, même si je suis insatisfait. Reims est une équipe compliquée à jouer, avec des attaquants qui vont très vite. Nous n'avons pas maîtrisé ce match mais notre gardien a fait le reste. C'est bien aussi pour les joueurs. Prendre un point en jouant un match moyen sur le terrain d'un concurrent direct, c'est positif. Le maintien n'est pas acquis, je pense qu'il manque encore trois points. On a l'impression qu'avec nos cinq points d'avance, on tremble un peu.»

(Source : www.ac-ajaccio.com)
 





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse