Corse Net Infos - Pure player corse

Michel Stefani : “L'enjeu des élections européennes, est de porter le combat pour le progrès social à la source”


Rédigé par Jean-camille Pomier le Lundi 20 Mai 2019 à 19:27

Ce lundi 20 mai a eu lieu au siège du parti communiste d’Ajaccio une conférence de presse en vue des prochaines élections européennes. Michel Stefani, candidat sur la liste du PCF conduite par Ian Brossat, et Anissa-Flore Amziane, secrétaire départementale du PCF 2A, ont appelé à voter PCF dimanche. Michel Stefani nous fait part de son enthousiasme à propos de cette liste porté par le jeune Ian Brossat qui soutient que «Il est temps que les Etats cessent d’obéir aux injonctions de Bruxelles».




Photo Michel Luccioni
Photo Michel Luccioni

 

Dans ces élections le PCF redevient un “phare” de la gauche, suite à la perte de vitesse du Parti socialiste ?  

  

-Le Parti communiste français dans ces élections soulève de l’intérêt. Cela se traduit par de nombreux contacts positifs qui nous permettent de faire reculer le désintérêt instrumentalisé. Notamment la maire de Barcelone, Ada Colau, mais aussi de nombreuses personnalités comme le philosophe Henri Pena-Ruiz, ou encore Josiane Balasko. Ils sont la preuve du regain d’intérêt de la gauche pour le Parti communiste français, qui a toujours représenté cette volonté de progrès social.

 

Comment créer une “Europe des gens” dans cette “Europe de l’argent” ?  

  

C’est une question complexe. Il y a un problème d’institution au niveau de l’Europe, qui ont été faites de telle sorte qu’aujourd’hui c’est le conseil européen qui décide de tout. Le conseil des chefs d’État, des présidents et des chefs de gouvernement se réunissent régulièrement, décident des politiques à mettre en œuvres et rentent dans leurs pays respectifs pour expliquer à leurs concitoyens qu’ils n’y sont pour rien dans les décisions prisent à l’échelle de l’Europe.  

  

Sans compter la commission qui est un organisme non élu, qui imposent des politiques désastreuses pour les peuples, comme l’illustre très bien la situation de la Grèce par exemple.  

Et la France qui après la guerre à nationaliser de nombreuses entreprises, mit en place le service public et la sécurité sociale subit de plein fouet les politiques menés par cette Europe, qui est une menace pour le progrès social et le développement de notre pays.  

  

L'enjeu de ces élections, c’est de porter le combat pour le progrès social à la source, comme l’ont fait les députés communistes depuis la création l’Union européenne.  

La liste de Ian Brossat va dans ce sens, en amenant des propositions qui sont dans la lignée de ce qui a déjà été accompli par les députés communistes avant lui. Elle est d’ailleurs la seule liste à présenter 50% de salarié.


Pourquoi les Corses voteraient-ils pour cette liste européenne ?  

  

À l’échelle de l’Europe, la dépense moyenne publique par habitant est de 300 euros alors qu’elle est de 6700 euros en France. La solidarité nationale à un intérêt énorme pour la Corse, qui est de plus un territoire particulièrement touché par la pauvreté et la précarité. Les politiques et les directives européennes pèsent directement sur la Corse, avec Engie qui veut se retirer et le projet de gazoduc remis en cause.  

De même pour les transports, où les centaines de postes supprimés dans la desserte maritime découlent en grande partie de l’ouverture à la concurrence voulue par l’UE.  Et aujourd’hui, on parle même de la disparition de la CMN, et la présence d’Air France en Corse est elle aussi remise en cause. Le maintien des grandes entreprises sur le territoire est donc un enjeu de premier plan pour les Corses, et cette lutte doit être portée directement au sein même de l’Union européenne.  

Du point de vue de la santé avec l’hôpital de Bastia et l’ouverture prochaine de celui d’Ajaccio, on voit bien qu’il y a nécessité de rester dans un cadre de solidarité nationale forte.   

Voilà le sens de notre candidature, car avec seulement 5% c’est 5 sièges qui seront attribués à la liste de Ian Brossat, et 5 sièges de moins pour les listes “En Marche” et “Rassemblement national” qui sont donnés grandes favorites. Une liste qui se battra véritablement pour le progrès social, contre la politique de Macron et du MEDEF et contre les choix de l’extrême droite.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie













Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude