Corse Net Infos - Pure player corse

Michel Castellani : "je n'ai aucune raison de ne pas me représenter"

Le député de la 1ère circonscription de Haute-Corse a donné une conférence de presse ce 15 novembre à Bastia


Livia Santana le Lundi 15 Novembre 2021 à 20:30

Ce lundi 15 novembre, le député de la première circonscription de Haute-Corse, Michel Castellani a convié la presse pour un point d'étape à 7 mois des élections législatives. Projet loi finance 2022, un nouvel hôpital pour Bastia, sécurité environnementale du canal de Corse... l'homme politique insulaire, membre de la commission des finances, a exposé ses combats pour faire la défense des intérêts de l'île.



Michel Castellani, député de la première circonscription de Haute-Corse dans son bureau de Bastia
Michel Castellani, député de la première circonscription de Haute-Corse dans son bureau de Bastia
A l’aube de la potentielle venue du Premier ministre Jean Castex sur l’île, Michel Castellani député de la première circonscription de Haute-Corse a tenu à exposer à la presse les dossiers qu’il a défendu devant l’hémicycle ces quatre dernières années. 
 
Il y a moins d’un mois s’achevait à l’Assemblée Nationale le vote du projet de loi finance 2022. Un gros chantier pour le député corse membre de la commission permanente des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire, qui avait à défendre un total de 89 amendements dont une vingtaine concernant la fiscalité corse« Un statut unique fiscal pour l’île n’étant selon le gouvernement pas constitutionnel, j’ai mené une bataille pour la prolongation jusqu’à 2023 du crédit d’impôt à l’investissement pour promouvoir entre autres la création d’entreprises », explique Michel Castellani, qui, à l’approche de l’alignement des prix du tabac sur l’île, a proposé un amendement pour amortir le coût pour les buralistes. 
 
Parmi les batailles du député, la question de l’hôpital de Bastia est aussi revenue sur la table. Bien loin des 220 millions d’euros débloqués pour la réalisation d’un nouvel établissement de santé à Ajaccio, Olivier Véran a évoqué une enveloppe pour la rénovation du centre hospitalier bastiais. Toutefois, Michel Castellani est catégorique : « Nous voulons la création d’un nouvel hôpital et c’est une bataille qui continuera dans les prochains mandats ».
 
Sur le plan environnemental, le député bastiais demande la prise en compte des risques dans le canal de la Corse. Pour cela, une dotation de l’État afin de financer les actions en cas d’accident et de pollution a été réclamée par Michel Castellani.  
Il y a quelques semaines les députés corses, membre du groupe Liberté et territoires, montaient au Palais Bourbon pour demander à l’État de prendre en charge une partie des 86 millions d'euros que la CdC doit à la compagnie maritime Corsica Ferries. Mais Jacqueline Gourault, la ministre chargée de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales avait accepté un étalement du remboursement de cette somme.

Les législatives 2022 en ligne de mire
 
Quand on aborde la question d’un prochain mandat, Michel Castellani estime qu’il est trop tôt pour penser aux échéances des 12 et 19 juin 2022. « C’est comme si vous demandiez à un joueur à la 77ème minute s’il veut resigner dans son club ou pas, lance-t-il avant de tout de même déclarer, je n’ai aucune raison de ne pas me présenter à nouveau ». Le Bastiais tient tout de même à préciser que de gros chantiers comme la loi 3DS (pour différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) restent à examiner avant les prochaines législatives. « Plusieurs points toucheront la Corse, il faudra mener cette nouvelle bataille ».





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047