Corse Net Infos - Pure player corse

Madunuccia : Après le froid et la grêle, la lumière du Soleil


Rédigé par Marie MAURIZI le Dimanche 18 Mars 2018 à 18:49 | Modifié le Dimanche 18 Mars 2018 - 22:59


Froid et grêle se sont abattues sur Ajaccio ce dimanche 18 mars, quelques minutes avant le départ, depuis la cathédrale, de la procession de la Madunuccia. Puis le soleil a aussitôt apporté sa lumière, et ce sont des milliers de personnes qui ont suivi la vierge de la Miséricorde patronne de la ville dans les rues d’Ajaccio.


Photo Marlyne SANTI
Photo Marlyne SANTI
Après les cérémonies de la veille place Foch, les festivités ont repris ce dimanche matin à 10 heures,  par la messe pontificale à la cathédrale d'Ajaccio présidée par Monseigneur Sebastiano Sanguinetti, Evêque de Tempio-Ampurias en Sardaigne et Monseigneur Olivier de Germay, Evêque de Corse. 

L’ouverture de la messe s’est faite par les vœux des Magnifiques anciens, prononcés par le maire d'Ajaccio et ses conseillers. C'est le 16 novembre 1656, que la Maginifica Communità et le Conseil des Anciens, réunis dans la salle del publico palazzo, proclament la Vierge de la Miséricorde patronne de la ville, et prennent l'engagement perpétuel de la fêter le 18 mars de chaque année. C'est le vœu des « Magnifiques Anciens ». Ils font alors édifier, une chapelle de Notre dame de la Miséricorde dans la cathédrale d'Ajaccio.

Vers midi un concert de l'orchestre de la musique municipale donné devant l'Hôtel de Ville, a précédé le non moins traditionnel apéritif de la Miséricorde offert à la population ajaccienne dans la Cour anglaise de l'Hôtel de Ville.

A 17 heures la procession s’est dirigée au son de la musique municipale  depuis la cathédrale vers la place Foch, où un premier arrêt a eu lieu devant la niche qui abrite la statue de la Madunuccia et sur laquelle est inscrite en latin  « Posuerunt me custodem » ("Ils m’ont placée là pour que je les protège"). Puis la procession a repris son cours dans la rue Fesch, jusqu’au second arrêt devant l’église San Rochellu. Elle a ensuite remonté le cours napoléon pour un troisième et dernier arrêt devant l’église Saint Roch, et est ensuite revenue à son point de départ.

Le clergé, les confréries de Notre-Dame de la Miséricorde, de San-Rucchellu, de Saint-Erasme, des pêcheurs précédaient la statue de Notre dame.





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Juillet 2018 - 14:47 L’ACA d’attaque !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Julien Doré aux Nuits de la guitare : « J'ai tissé un lien poétique avec la Corse » https://t.co/iN0SKayimI
Dimanche 22 Juillet - 21:09
Corse Net Infos : L’ACA d’attaque ! https://t.co/54rhHEyolg https://t.co/pyq2jWu9Vx
Dimanche 22 Juillet - 16:16
Corse Net Infos : Championats du monde universitaire : Laetitia Feracci en bronze https://t.co/p0bu7tljXE https://t.co/Dls0SCd6vl
Dimanche 22 Juillet - 14:46
Corse Net Infos : L'incontournable " Bande à Part" à la Fiera di l'Alivu https://t.co/5TMpHAe3Dt https://t.co/OtIVe8cZZI
Dimanche 22 Juillet - 14:26



Newsletter






Galerie