Corse Net Infos - Pure player corse

Le sport d'entreprise à la relance grâce à sa nouvelle Ligue Corse


le Dimanche 7 Juin 2015 à 22:04 | Modifié le Mardi 9 Juin 2015 - 00:48


En sommeil depuis 2010, la Ligue Corse du Sport d’Entreprise renaît actuellement de ses cendres. Nouveaux dirigeants, nouvelles ambitions, mais toujours un esprit sportif inébranlable, ses promoteurs tentent aujourd’hui de redynamiser la pratique du sport dans le monde de l’entreprise. Faire du sport à son rythme, entre collègues, et pouvoir se mesurer aux autres boîtes, cela peut séduire les sportifs de fin de journée. Roger Paoletti, le président, nous présente la nouvelle LCSE, et nous explique pourquoi le sport d’entreprise a de l’avenir en Corse


Le sport d'entreprise à la relance grâce à sa nouvelle Ligue Corse
Certes il n’est pas besoin d’une ligue pour faire du sport après le boulot. Mais quand votre supérieur vous presse, ou quand votre voisin de bureau vous macagna un peu trop, vous aurez peut-être envie de lui mettre « una bedda concia » aux boules, ou même au basket, histoire de dégager toute pression. Laissée en friche en 2010, la Ligue Régionale Corse du Sport d’Entreprise compte bien retrouver un certain dynamisme et attirer vers elle un public aussi large que possible.

« Tout le monde peut adhérer, du moment que l’on est une entreprise ou un salarié », introduit brièvement Roger Paoletti, nouveau Président, mais aussi ancien Directeur Technique National de la Fédération Française du Sport d’ Entreprise. Passé aussi par la politique, où il avait sévit comme Maire de Villenoy en Seine-Et-Marne entre 2001 et 2014, ce jeune retraité du Ministère des Sports consacre aujourd’hui son énergie à démocratiser le sport au sein des entreprises, et aussi entre elles.

« Relancer cette ligue, ça répond à beaucoup d’attentes de la part des sportifs, de ceux qui font du sport avec leur Comité d’Entreprise aux pratiquants de haut niveau. Ce qui est formidable, c’est que les sportifs de haut niveau côtoient les novices et du coup les tirent vers le haut » explique Roger Paoletti. 

Pour s'inscrire, le salarié contracte une licence annuelle de 18€ et un certificat médical par discipline pratiquée. Pour ceux qui ne tiennent pas en place, il est également possible de "zapper" pendant l'année, et passer par exemple d’un sport collectif à un sport d’adresse, sans limite et toujours avec la même licence. L’entreprise elle, paiera 35€ par an pour s’affilier à la Fédération Française.
 
Avant sa mise en sommeil, la Ligue Corse était basée à Bastia, et «surtout axée sur le foot, de par son président qui est un grand footeux. Aujourd’hui, nous proposons toutes les disciplines que nous pouvons, et nous ne sommes pas en concurrence avec les autres ligues sportives, au contraire ce sont nos partenaires » précise le président.

Un calendrier, déjà, chargé

Au programme tout au long de l’année, du sport collectif comme individuel, du foot, du tennis, du golf et de la course à pied, ou plus simplement de la pétanque, pour ne citer que ceux-là. Tout dépend de vos aptitudes, de vos envies et de votre emploi du temps, ainsi que de celui des bénévoles.

Et ils ne vont pas chômer, puisqu'ils doivent maintenant organiser les compétitions. Tout au long de l’année, les sportifs d’une entreprise auront l’occasion de rencontrer les sportifs d’une autre. C’est le cas avec les « Lauriers du Sport d’Entreprise », challenge régional sur dix sports, où l’on tente de mater la concurrence au moins sur le plan physique. C’est l’événement à ne pas manquer et pour lequel la Ligue Corse se met en quatre.

« Les entreprises peuvent envoyer autant de salariés qu’elles veulent, explique R. Paoletti,
"Soit un employé pour les dix disciplines, soit dix, quinze pour une seule…on a un classement à points en fonction de l’importance de l’équipe et un système de bonus pour ne pas léser les petites entreprises par rapport aux grosses. En fin de compétition, on récompense les trois meilleurs avec un trophée et on finit autour d’un barbecue, pour garder en tête que c’est la convivialité qui prime ». 

Il existe aussi un challenge régional, axé lui sur une seule discipline, avec là-aussi un système de classement, sans compter les événements dédiés au public féminin, les randonnées pédestres... Et pour Septembre, la Ligue Corse conviera tout ses adhérents au golf de Purtichju, pour les amateurs du swing.

« Ce sera de l’initiation seulement. Ensuite, nous sommes actuellement en train de discuter avec l’ASPTT de Baleone pour un tournoi de tennis, ainsi qu’avec la ligue de Handisport Voile. Enfin, notre but pour 2016 serait de réussir à organiser le challenge national de bowling à Furiani ».

"Un bon moyen de lutter contre l'absentéisme"

Beaucoup de choses à gérer donc pour la nouvelle équipe dont fait partie Francis Tarrasenko, Responsable des Sports à la Ville d’Aiacciu et Président du Comité Du Sport d’Entreprise de Corse du Sud. Lui aussi, sous sa casquette de Secrétaire Général de la Ligue, œuvre pour que la machine reparte à grandes enjambées :

« Il faudrait que ça prenne une autre ampleur », nous dit-il en passant par hasard par le bureau du président.
« L’autre jour, j’étais avec le chef d’une entreprise qui a monté une équipe de foot, et bien les employés sont amis plus qu’avant ! Ils discutent, refont le match autour d’un café le matin en arrivant, on est plus dans le « bonjour-bonsoir ». Cela est bénéfique pour la cohésion au sein de l’entreprise et on travaille mieux du coup ! », insiste-t-il avec enthousiasme.

Et son Président de surenchérir :
« Ça permet aussi de lutter contre l’absentéisme figurez-vous ! Ça crée de l’émulation, et on s’aperçoit aussi qu’à travers un match, un chef d’entreprise rencontre ses salariés différemment ».

Un idée de management à creuser sans nul doute pour les patrons en souffrance avec leurs forces vives. La FFSE vient d'ailleurs de signer une convention avec l’Association des Directions des Ressources Humaines.

A savoir

Outre la compétition corso-corse, les entreprises de l'île pourront se frotter à leurs rivaux du continent durant les Jeux Nationaux, organisés chaque année dans une ville différente, mais aussi à échelle européenne, grâce aux Jeux Européens du Sport d'Entreprise. Cette année, les jeux d'été se déroulent à Riccione (du 4 au 7 Juin) en Italie, auxquels un petit contingent parti de Corse participe.
On n'attend plus que les sportifs, que l'on espère nombreux du côté de la Ligue. D'ici la fin de l'année 2015, celle-ci espère rameuter quelques 25 entreprises.

 
Fiche d'identité : 

Ligue Régionale Corse du Sport d'Entreprise (Loi 1901)
Contact : 06 31 51 97 54

Président : Roger Paoletti
Vice Président : Stéphane Juin, Pdt de l'Association Sportive Banque de France de Bastia
Secrétaire Général : Francis Tarassenko, Directeur des Sport à la Ville d'Aiacciu
Trésorier : Antoine Cardi, Technicien supérieur de l'Aviation Civile et membre de l'Association Sportive de l'Aviation Civile d'Aiacciu



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports





Derniers tweets
Corse Net Infos : Astronomie : Un "Chœur dans les étoiles" à Porticcio le 30 juin https://t.co/AEk4RLTSYt https://t.co/HttKgST5aL
Lundi 25 Juin - 10:00
Corse Net Infos : Consultez la #météo #corse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Lundi 25 Juin - 07:32
Corse Net Infos : Avec #OKpal soutenez #CNI ! https://t.co/EimdOC7Xpg
Lundi 25 Juin - 07:31
Corse Net Infos : La photo du jour : Bain matinal dans le golfe de Saint-Florent https://t.co/kFMisHTTQO https://t.co/UgGut1afG5
Lundi 25 Juin - 07:30



Newsletter






Galerie