Corse Net Infos - Pure player corse

Le dernier album de Christophe Mondoloni : Ci campemu !


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 21 Novembre 2018 à 15:56 | Modifié le Mercredi 21 Novembre 2018 - 16:00


Sa voix est pleine de chaleur et de justesse. Christophe Mondoloni n’est pas un professionnel de la chanson mais il possède cette fibre acquise au terme de nombreuses années d'expériences musicales, forgée dans les cabarets et autres pianos-bars. Il vient d’achever son dernier album « Campà » déjà dans les bacs et produit par Tizzà in musica


Le dernier album de Christophe Mondoloni : Ci campemu !
Ses premiers essais furent un succès avec, il est vrai, la collaboration fructueuse avec Jean-Pierre Marcellesi. L’album fit un carton dans la mesure où plus de 4 000 exemplaires furent vendus au seul au niveau régional. Pas mal du tout par les temps qui courent. Mais Christophe a plus d’une corde à sa guitare et le charisme qu’il développe dans ses interprétations n’a d’égal que sa gentillesse et son talent qu’il met au service de tous, notamment dans son rôle d’élu à la mairie d’Ajaccio, qu’il assume avec force détermination et sérieux.


Cinéma, théâtre et chansons…
Originaire de Sartène, Christophe est né à Ajaccio il y a une quarantaine d’années, a connu la chanson avec l’apprentissage du chant et de la polyphonie, dès l’âge de 13 ans grâce à la Scola di cantu  puis avec Canta u populu Corsu. On se rappelle qu’en 2010 Canal+ avait utilisé sa version du titre Furtunatu pour la saison 2 de la série Mafiosa. Le théâtre a fait appel à lui pour jouer le rôle d’un berger et le rôle de l’indic dans la saison 3. On le retrouve peu après au Théâtre Hebertot à Paris, dans la « femme du boulanger » de Marcel Pagnol et une tournée de 63 dates à travers la France et l’Europe, avec un Géant du théâtre et du cinéma français aujourd’hui disparu, Michel Galabru. Sans oublier par la suite la série pour France 2 « Duel au soleil » avec Gérard Darmon, où il tient le rôle d’un policier scientifique.


Personne n’a oublié son album hommage à Tino Rossi sur la belle scène du Théâtre des Mathurins à Paris avant une tournée à travers la France, Suisse, Belgique.
Personne n’a oublié Il y a trois ans, l’album « Corsu Mezu Mezu », qui sera Triple disque de platine, et 380 000 Albums vendus, sur lequel Christophe interprète le titre « Le prisonnier » en duo avec Benabar. La même année, Christophe Mondoloni  publie  son premier livre sur le thème du Catenacciu de Sartène, vendu à plus de 2000 exemplaires.


Christophe Mondoloni n’a pas fini de nous étonner. Pour preuve, son dernier album « Campà », avec ses titres qui fleurent bon la Corse, l’amitié et la famille, va certainement connaître le plein succès.
Salut l’artiste !
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie