Corse Net Infos - Pure player corse

Le décès de Léo Micheli : "la mort d'un héros" pour les fédérations corses du PCF


La rédaction le Mardi 31 Août 2021 à 19:00

"Léo Micheli s'est éteint dans la nuit du 30 au 31 août. Son vrai prénom était Étienne, né le 11 novembre 1923, mais tout le monde le connaissait par le pseudonyme qu'il avait pris dans la Résistance. Car il s'était levé avant l'aube, à la fois pour défendre « les spoliés de la terre » et combattre, au nom des valeurs de la République et de la France des Lumières, les prétentions mussoliniennes sur notre île" écrivent les fédérations corses du Parti communiste Français.



Le 4 octobre 2013, à Bastia, sur la place Saint Nicolas pour le 70ème anniversaire de la Libération de la Corse Léo sera décoré dans l'Ordre de la Légion d'Honneur par François Hollande président de la République.
Le 4 octobre 2013, à Bastia, sur la place Saint Nicolas pour le 70ème anniversaire de la Libération de la Corse Léo sera décoré dans l'Ordre de la Légion d'Honneur par François Hollande président de la République.

Dès 1938, il est à la tête des Jeunesses communistes qui, avec leurs 900 adhérents, vont prendre toute leur part, en 1940, dans la dénonciation du régime vichyste et sa honteuse capitulation.

Tout naturellement Léo, à partir de mai 1941 devient le dirigeant du Front patriotique des jeunes, composante du Front National, « pour le pain et la liberté » lancé par le Parti communiste. Il est de toutes les actions à la fois pour renforcer le mouvement de résistance et renforcer son parti colonne vertébrale de la lutte pour la libération. Lycéen, Léo est en première ligne pour organiser la manifestation des femmes, des élèves du lycée et des dockers bastiais qui, le 23 mars 1943, témoignera de la profondeur du rejet de Pétain fourrier du fascisme italien. Son « Appel au Peuple corse » du 1er mai suivant, d'une grande lucidité politique, ouvre une étape nouvelle dans la mobilisation des femmes et des hommes de chez nous par delà les sensibilités politiques ou religieuses.

Il n'avait pas encore 20 ans lorsque à la conférence de Porri les 3 et 4 mai, il est fait membre de la « troïka » qui, avec Raoul Benigni et Pierre Pagès, va diriger le PCF clandestin pendant qu'Arthur Giovoni et François Vittori se voient confier la responsabilité de la direction politique et militaire du FN. Quelques jours après la destitution de Mussolini, le 3 août les cinq se réunissent à San Gavino pour décider et préparer l'insurrection libératrice dès que sera connue la capitulation italienne. Elle aura lieu le 9 septembre. Léo était le dernier survivant de cette épopée dans laquelle s'étaient retrouvés Jean Nicoli, « Bébé » Benielli et tant d'autres.

Le 4 octobre 2013, à Bastia, sur la place Saint Nicolas pour le 70ème anniversaire de la Libération de la Corse Léo sera décoré dans l'Ordre de la Légion d'Honneur par François Hollande président de la République. Avant cela il prononça le discours d’ouverture de cette commémoration nationale devant les officiels, les survivants des goumiers marocains et la foule des gens venus en masse.

« Camarades » avait-il lancé, après avoir salué le Président de la République et le public, puis il rappela ce que furent ces années de combat et les raisons qui l'avaient amené à en devenir un des principaux acteurs. Ce « Camarades » traduisait à lui tout seul son attachement à celles et ceux qui comme lui avaient choisi la Résistance autant qu’à son idéal de jeunesse le communisme.















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047