Corse Net Infos - Pure player corse

Le chef doublement étoilé Nicolas Decherchi se ressource en famille à l'Ile-Rousse


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 1 Novembre 2018 à 13:13 | Modifié le Jeudi 1 Novembre 2018 - 22:57


A 37 ans, Nicolas Decherchi est un chef de cuisine doublement étoilé au sommet de son art, proposant une cuisine contemporaine qui séduit, il est à la tête du Restaurant 2 étoiles "Le Paloma" à Mougins, Nicolas Decherchi a ouvert en novembre 2017 un autre "Paloma" à Prague, en République Tchèque. C'est à l'Ile-Rousse où il a retrouvé son père et son ami André Doriano que Nicolas Decherchi s'est octroyé quelques jours de vacances bien méritées er qu'il s'est livré en exclusivité à CNI


Sur la plage de l'Ile-Rousse le chef étoilé Nicolas Decherchi
Sur la plage de l'Ile-Rousse le chef étoilé Nicolas Decherchi

10 heures du matin, sur la terrasse ensoleillée de l'établissement de plage bien connu "A Siesta" à l'Ile-Rousse,  Nicolas Decherchi, accompagné de son papa et de son fils Lorenzo, 6 ans, se pose un instant pour parler autour d'un café de son parcours professionnel,  de ses réalisations, de sa cuisine et de ses projets.
André Doriano, Maître des lieux nous rejoint. Plus tard les deux hommes parleront de leur rencontre mais, méthodique et organisé, notre chef étoilé préfère dans un premier temps décliner son parcours qui l'a mené au firmament:
" Je suis originaire du Var et je me suis passionné très vitre pour la gastronomie.
a 16 ans, j'ai fait mon apprentissage dans un grand restaurant  de la gastronomie française 'Chez Bruno à Lorgues. Ensuite, je suis parti me perfectionner chez un triple chef étoilé Georges Blanc à Vonnas avant de quitter l'Ain pour retrouver le sud et plus précisément le "Louis XV" à Monte-Carlo, chez un autre triple étoilé Alain Dugasse.
A 24 ans, j'ai décroché ma première place de sous-chef à "La chèvre d'or" à Eze avec Philippe Labbé, 2 étoiles.
Paradoxalement, je me suis lassé du sud, j'avais envie d'autre chose et, c'est  dans la capitale, au célèbre "Bristol" avec Eric Frechon qui décrochait à cette époque sa 3e étoile".


Consultant et créateur de recettes pour  « Top Chef » et « Un Diner Presque Parfait »
Fort de ce parcours effectué auprès des grands de notre gastronomie, Nicolas Decherchi veut se construire son propre univers et se démarquer en se dirigeant vers une cuisine plus contemporaine et  en y apposant  sa propre signature.
Il collaborera d'abord avec Cyril Lignac avec qui il effectuera un beau parcours, le secondant notamment en qualité de chef exécutif dans ses restaurants "Le 15ème" et "Le Chardenoux et découvre un autre univers, celui de la Télévision. Toujours auprès de Cyril Lignac, il deviendra pour M6 consultant et créateur de recettes pour  les émissions « Top Chef » et « Un Diner Presque Parfait ».
Nicolas Decherchi se classe très volontiers dans la catégorie des cuisiniers contemporains.
"Comme vous avez pu le constater à travers mon parcours j'ai travaillé avec des grands noms de la cuisine française dite classique mais aujourd'hui, il y a une nouvelle génération qui arrive et qui veut proposer autre chose. Pour ma part, j'ai souhaité me démarquer en proposant une cuisine contemporaine dans laquelle on retrouve les goûts mais  avec une autre façon de présenter le produit, avec un design soigné et une vraie signature".

Une rencontre providentielle pour la suite de sa carrière
Toujours avec cet esprit aussi conquérant et cette passion de la Gastronomie qui l'habite, Nicolas Decherchi va faire une rencontre qui va donner à sa vie et à sa carrière professionnelle une toute autre orientation. Explications:
"A l'époque, je fréquentais une salle de sport dirigée par un ami, coach sportif de nombreuses spécialité.
Un jour, il était avec un Monsieur de nationalité Tchèques, en vacances dans la région de Mougins et lui a dit en parlant de moi : "Je te présente le meilleur cuisinier de France".
Quelques temps plus tard, cette même personne, Andrej Babis, propriétaire d'un groupe agro-alimentaire m'a contacté et m'a emmené voir à Mougins une vieille maison abandonnée et pratiquement en ruine. Il m'a dit: " Je vais faire un restaurant. Tu marche avec moi?". Il m'a fait confiance".


Deux étoiles en moins de deux ans et demi
Après 18 mois de travaux, "Le Paloma" a ouvert ses portes. C'est la célèbre designer tchèque  et épouse d'Andrej Babis, Monika Babišová qui s'est chargée de toute la décoration de l'établissement.
En 2014,  soit 7 mois après l'ouverture j'ai décroché ma 1ère étoile. En 2016 le Guide Michelin m'a octroyé une deuxième étoile. Un record en moins de 2 ans et demi.
"Entre temps, Andrej Babis s'est lancé en politique dans son pays et est devenu Premier ministre.
En novembre 2017, nous avons décidé d'ouvrir un second "Paloma"à Pruhonice, près de Prague dont la décoration a été là aussi entièrement réalisée par Monica Babišová.  C'est un nouveau challenge qui s'ouvre et une grande fierté pour moi d'exporter notre cuisine en République Tchèque qui est un pays merveilleux où aujourd'hui il y fait bon vivre. Je remercie Andrej Babis pour sa confiance. Mon objectif est de faire découvrir notre gastronomie qui au même titre que la culture ou le textile est une référence dans ce Pays. Et, bien sur, la priorité est de décrocher une étoile dans ce restaurant que nous avons conçu dans un petit hôtel comprenant 9 suites et une chambre. .
Il y a aussi une boulangerie, pâtisserie - salon de Thé
".
Nicolas Decherchi insiste sur cette passion pour la gastronomie qu'il porte en lui: "Sans objectif de vie, sans objectif de carrière et sans passion de son métier, rien n'est possible" ajoute t-il.

Sa rencontre avec Jean-Jacques Negroni et André Doriano
Notre chef doublement étoilé oublie un instant la cuisine et explique son choix de l'Ile-Rousse pour ses courtes vacances:
"La première raison est très simple. Mon père a fait le choix il y a quelques années de se retirer à l'Ile-Rousse où il réside désormais dans le quartier du "Moulin à vent". C'est très important pour moi de se retrouver. Mon fils Lorenzo profite aussi de ces vacances. Hier par exemple il a fêté Halloween à Calenzana où nous avons eu un formidable accueil. Et puis, à l'Ile-Rousse, il y a André Doriano avec qui je me suis lié d'amitié par rapport à un de ses amis, Jean-Jacques Negroni de Moncale qui travaille à Prague dans le secteur des jeux, également ami avec Alexandre Rutily du "Matahari".
L'occasion de parler de Jean-Jacques Negroni est trop belle. André et Nicolas font une pause pour appeler l'intéressé et converser au téléphone avec lui. Tous se concertent pour se retrouver à Prague au mois de janvier, après les fêtes".


Au service de plusieurs chefs d'Etat européens, ambassadeurs...
Prague, une ville dont Nicolas est tombé éperdument amoureux.
"C'est une ville où il y fait bon vivre depuis la chute du communisme. Depuis une vingtaine d'années, la République Tchèque connaît un développement économique intéressant.
Les Tchèques sont de grands voyageurs qui apprécient la France pour sa gastronomie, sa culture, ses textiles"
précise notre chef étoilé, avant d'ajouter avec une belle pointe d'humour et un grand éclat de rire: " Le dernier qui a conquis Prague, c'est Napoléon et aujourd'hui il y a moi".
Ce qui est certain en tout cas, c'est que la cuisine de Nicolas séduit à Prague et que sa notoriété a largement dépassé nos frontières.
Il n'est pas rare que Nicolas Decherchi soit sollicité pour l'organisation de grands déjeuners ou dîner pour des chefs d'Etat européens, ambassadeurs et autres personnalités de renom.
Histoire  de mettre nos papilles en éveil, de les émoustiller et de les faire saliver, Nicolas Decherchi cite quelques plats phares comme la marinière de homard breton, médaillons de homard, linguines artisanales, crémeux au basilic thaï et citron de Menton, submergés de neige; lièvre sauvage de Beauce, le Lièvre à la royale au foie gras et truffe cuit 36 heures, ravioles de topinambour glacées au raifort, parfum de cannelle, le Chevreuil sauce Grand Veneur-Filet de chevreuil pané au genièvre et parfum de pistache, accompagné de potiron et châtaignes confites à la groseille fraiche, sauce grand veneur...


En juin dernier, Nicolas Decherchi a été élu "Grand de demain" par le célèbre Gault & Millau. Une nouvelle distinction que Nicolas garde pudiquement pour lui mais qui est significatif de ce qu'il représente dans le cercle très fermé des chefs étoilés.
Nicolas Decherchi est un  jeune chef  qui sait vous faire voyager dans le monde de la gastronomie en y apportant  sa signature contemporaine, son esprit créatif, sa rigueur et son respect du produit.
Demain, les vacances prendront fin pour lui. Il retrouvera ses fourneaux et son univers de création.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie