Corse Net Infos - Pure player corse

« Le Revenu sans condition », thème de débat pour le second "Café Ecolo"


Rédigé par le Dimanche 6 Novembre 2016 à 18:27 | Modifié le Mardi 8 Novembre 2016 - 18:21


"Un revenu minimum, de base et pour tous les citoyens ? Est-ce possible ?" Une question "polémique" à laquelle a tenté de répondre la vingtaine de participants du premier "Café écolo" ajaccien, au Bistrot du Cours. S'appuyant sur de nombreuses études, l'idée était de déterminer si un projet de ce type serait viable, voir applicable pour la Corse, qui compte plus de 60.000 personnes sous le seuil de pauvreté...


« Le Revenu sans condition », thème de débat pour le second "Café Ecolo"
Le revenu sans condition, qu'est-ce que c'est ?
« Il s'agit d'un revenu versé à tous les membres de la société sans conditinss, sans contrepartie de travail, de façon individuelle et qui se cumule avec les autres revenus »: Ceci est une définition donnée par Jean-Eric Hyafil, doctorant en économie et membre du Mouvement français pour un Revenu de base. Ce principe accorde donc à tous, pauvres ou riches, enfants ou adultes, un salaire égal.

Les arguments pour le revenu de base sont nombreux et divers : Sortir de la pauvreté, réduire les inégalités ou avoir le droit à la paresse. Dans un article publié en mai, la fondation de recherche Jean Jaurès, proche du PS, explique que ce principe ne serait pas une utopie. En juin en Suisse, un référendum posait la question de la création d'un revenu universel, sans conditions. A l'initiative des Verts, le projet a été rejeté par 77% de Suisses. EELV met en effet au cœur de son projet 4  piliers dont l'un est l’espérance sociale d'une société du bien vivre prévoyant en particulier un revenu de base. Un dossier de 44 pages réalisé dernièrement par le Sénateur EELV, Jean Desessard traite de cette question.


En Corse, le débat était animé vendredi soir par Jean-Claude Mancione. Le militant écologiste y a consacré plusieurs mois de travail et de recherche, afin d'étudier la faisabilité d'un revenu de base, mais aussi sa mise en place dans le cadre restreint de l'île. Si après deux heures de débat la question est toujours ouverte, le revenu de base reste selon lui indéniablement une solution intéressante, afin de lutter contre la précarité en Corse. 
  
"On compte beaucoup sur l'idée que la C.T.C., pourrait adopter une démarche originale pour toute l'île. Le Département de la Gironde vient de se lancer dans une expérience, tandis que la Région de l'Aquitaine a elle aussi décidé de faire une étude de faisabilité. Cette question se retrouve de plus en plus au coeur du débat social, pourquoi pas en Corse ?"

  




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie