Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA supersonique face à Poitiers (3-0)


Rédigé par Vincent Marcelli le Vendredi 22 Février 2019 à 21:53

Les Ajacciens ont laminé, en moins d’heure et demi, une équipe de Poitiers qui aura résisté le temps d’une manche, ce vendredi au Palatinu. Cinquième succès consécutif pour les hommes de Fred Ferrandez qui se rapprochent du podium.





Les Ajacciens avaient du mal dans leurs entames de set, dixit Fred Ferrandez à la fin du match face à Tourcoing mardi. Les « rouge et bleu » ont, à l’évidence, compris la leçon face à Poitiers. Solides au block et en réception, et profitant de la grande forme de Tim Carle, ils ont dominé une valeureuse équipe de Poitiers, ce vendredi au Palatinu.

Avec une force de frappe impressionnante, le Gaz entame le premier set tambour battant. Sous l’impulsion d’un Tim Carle déjà très affuté (5 points sur les 13 premiers), il prend les devants (7-3). Mais le GFCA affiche encore des temps faibles, notamment en réception. Et l’adversaire, coriace, en profite pour recoller (7-7…10-10). La suite est un mano à mano qui va perdurer jusqu’ au money time mais les Ajacciens restent toujours devant d’une courte tête (14-13, 15-14, 16-15). Finalement, une attaque plein axe de Mendes, un contre de Dailey  et un service de Pepic permettent de creuser l’écart (21-18). Malgré une légère défaillance en réception, l’écart de deux points se maintient (23-21). Le temps, pour Pepic, d’offrir, d’une belle attaque, trois balles de première au GFCA (24-21). Pourtant, les Gaziers n’arrivent pas à conclure et gaspillent trois cartouches importantes (24-24). Fort heureusement, après un service de Kutsmus dans le filet et un contre magistral de Pepic, le Gaz met la première manche dans son escarcelle (26-24).

Les solutions offensives avec le duo Pepic-carle nettement à son avantage et, à un degré moindre, Mendes, permettent au GFCA, toujours aussi solide, de débuter le second acte comme il avait terminé le premier. Pourtant, il retombe dans ses travers et après une action litigieuse qui met un peu de pression entre les deux équipes mais qui coûte un point de pénalité à Dailey, c’est Poitiers qui prend les devants (6-9, 9-12, 10-13…). Le ton monte entre Fred Ferrandez et Kokkinakis et l’on craint que le GFCA ne sorte de la rencontre. Heureusement, Carle sort deux points de sa musette qui font un bien fou (14-15). Puis c’est au tour de Pépic de s’illustrer et le Gaz recolle au bon moment (17-17). De retour dans la partie, les Ajacciens enfoncent le clou grâce à deux superbes contres de Radic et un ace de Carle (21-18). Poitiers vacille et Mendes donne trois balles de deuxième à des Gaziers qui finissent très fort (24-21). La deuxième est la bonne sur un missile de l’intenable Carle (25-22). La pause intervient après, fait rarissime, quelques discussions entre joueurs.

Le Gaz enfonce le clou
La troisième manche débute par deux points de pénalités infligés à Kokkinis et Mendes. Ce qui témoigne d’une tension toujours aussi palpable. Dans le jeu, porté par son public et les attaques supersoniques de Carle, le Gaz, qui est à l’évidence monté d’un cran, fait vaciller la forteresse poitevine (11-7, 12-8…14-8). En face, l’adversaire accumule les fautes et se demande bien ce qui lui arrive. D’autant que le GFCA est peu enclin à desserrer son étreinte (17-12…). Il ne peut pas arriver grand-chose à des Ajacciens survoltés qui virent au money-time grâce à un contre et une attaque de Dailey (21-15). Encore une fois, l’adversaire s’accroche et recolle (23-19). Peine perdue. Pepic enflamme le Palatinu et le Gaz s’impose grâce à une attaque adverse dehors. Net et sans bavure. Le GFCA se rapproche du podium…et de l’Europe.
Salle du Palatinu
GFCA-Poitiers 3-0
Spectateurs : 800 environ
Arbitres : MM. Raguet et Hoyaux
Evolution du score : 26-24 (28’), 25-22 (28’), 25-19 (25’)
GFCA : 5 aces, 10 contres, 39 attaques, 20 fautes  dont 12  au service
Six de départ : Pujol, Dailey (8), Radic (7), Mendes (9), Pépic (13), Carle (15)- Libero : Exiga-ent : F. Ferrandez
Poitiers : 6 aces, 2 contres, 37 attaques, 22 fautes  dont 13 au service
Six de départ : Abaev (3), Tranchot, Kokkinakis (8), El Graoui (16), Zopie (2), Kutsmus (11) puis Koelewijn (2)- Libero : Barais- ent : B. Donat.



L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs














Newsletter



Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio